Attention, notre site pourrait mal s'afficher ou mal fonctionner sur votre navigateur.
Nous vous recommandons de le mettre à jour si vous le pouvez.

Mettre à jour
Je ne peux/veux pas mettre à jour mon navigateur
BackBackMenuCloseFermerPlusPlusSearchUluleUluleChatFacebookInstagramLinkedInTwitterYouTubefacebooktwitterB CorporationBcorp

PURE FUCKING ROLLER DERBY

Le nouvel artbook de Will Argunas

À propos du projet

101 % après une campagne de 20 jours ! Merci à toutes et tous pour avoir permis à ce projet d'exister. Si vous voulez faire partis des premiers à recevoir le livre, début Mai, vous pouvez continuer à soutenir ce projet !!!

PURE FUCKING ROLLER DERBY, c'est quoi ?

C’est un "ROLLERBOOK" de 64 pages en N/B, qui va mêler textes, dessins, et bulles de bd. Vous y trouverez des portraits de l'équipe de Roller Derby d'Orléans, Les Simones, mais également de tous les acteurs qui font vivre ce sport en France : joueuse, coach, arbitre, speaker, team scotch, photographe, fan…. A travers un lexique, vous allez apprendre à parler derby (MS, fresh meat, track, bootcamp…). Et au travers d’entretiens, de questionnaire de Pivot, ou d’interview. Le titre de ce livre vient de ma série Pure Fucking People (4 livres), où je croquais les festivaliers du Hellfest, the festival metal en France. 

Fuck les clichés !

Dans la vraie vie elles s’appellent Coline, Lucie, Adeline, Audrey ou Alexia. Elles ont entre 20 et 42 ans. Elles sont étudiante, assistante commerciale, chargée de production, ou photographe. Elles sont célibataires, en couple ou jeune maman. Elles sont de morphologies différentes. Certaines ont des  tatouages, des piercings ou les cheveux colorés, mais ce n’est pas la majorité. Elles habitent Orléans ou sa proche banlieue. A première vue, on pourrait dire qu’elles n’ont rien en commun. Mais le Jeudi soir, et le Dimanche après-midi, elles chaussent leurs rollers, enfilent leurs tenues de Robocop, et vont s’entrainer au gymnase de la gare. Elles se font alors appeler Pixel Death, Bree Van de Trempe, Decib’Hell, ou Paramort.

Elles, se sont les Simones. Bienvenue dans l’équipe de roller derby d’Orléans !

Oui mais le roller derby, c’est quoi ?!!!

A l’origine, c’est un sport de contact Américain. Né dans les années « 30 », il se perd un peu dans le temps. Il revient en force aux Etats-Unis dans les années 2000, mais la date à retenir pour la France est la sortie d’un film Américain en Janvier 2010 : Bliss (Whip it en Anglais). Cette comédie sportive fait naitre en France, et partout dans le monde, un véritable intérêt, puis un engouement, et enfin un raz de marée. Considéré au début comme une simple mode, un truc de filles sexy en roller qui se donnent des coups (quel raccourci !), on peut désormais parler d’un vrai phénomène de société. Les chiffres parlent d’eux-même : en 2009, ce sport n’existait pas chez nous. Cinq ans plus tard, on compte pas moins de 200 équipes en France (les Simones sont passées de 20 à 57 adhérentes en 1 an). Les premières équipes sont nées dans les grandes villes (Paris, Bordeaux ou Toulouse). Au début, les joueuses ont dû s’entrainer dehors, dans la rue, ou dans des parkings souterrains. Elles ont dû s’équiper à leurs frais (rollers à 4 roues, casque, genouillère, coudière, protège poignet, protège dent), via internet.

Elles ont dû batailler pour trouver des gymnases, puis des créneaux pour s’y entrainer. Elles ont créé leur propres logos, mascottes, banderoles et leurs sites. Elles ont trouvé des sponsors, et sorti des sous de leurs poches pour créer, puis vendre du « merch » : badges, décapsuleurs, débardeurs, t-shirts, tote bag … afin de financer leurs déplacements. Elles ont même monté des campagnes de crowfunding pour arriver à leurs fins. Elles ont fait ça toutes seules, comme des grandes, à la manière du Do It Yourself. Toutes ces équipes ont connu les mêmes galères, les SIMONES également. Elles ont trouvé les règles sur internet, les ont traduites (règles en Américain), se sont organisées via Facebook en groupe de discussion pour se rencontrer, monter des équipes, puis des Ligues, pour progresser et faire évoluer leur sport, si particulier (rapide, technique et spectaculaire).

Ok, mais concrètement, ça ressemble à quoi un match de roller derby ?

C’est un sport  qui oppose deux équipes de 5 joueuses (4 bloqueuses et 1 jammeuse). Un match se déroule en 2 périodes de 30 minutes. Chaque mi-temps est découpée en « jams » de 2 minutes. Les bloqueuses forment le « pack » que les jammeuses doivent franchir pour marquer des points. Seuls les coups d’épaule et de hanches sont autorisés pour déstabiliser ses adversaires. Tout le reste n’est que cliché et folklore.

Dans PURE FUCKING ROLLER DERBY, vous trouverez aussi un report d’un match des Simones, un zoom sur Lizzie Rider et le magazine trimestriel Deadly Kiss, un zoom sur le photographe Pierre Actm, un zoom sur le tournoi Slip It 2, un zoom sur le site 5Seconds, un zoom sur l’aventure des Morues en Islande, un zoom l'aventure des Françaises lors de la deuxième coupe du monde … Bref, un contenu généreux, et varié, à l’image de ce sport.

Grâce à PURE FUCKING ROLLER DERBY, vous allez découvrir un sport fun, technique, tactique, et spectaculaire, qui va vous donner envie de le voir en vrai (c'est aussi mon but), et surtout, vous allez aimer les SIMONES, des filles qui ont du chien !

Pour ma part, j'ai vu le film Bliss il y a quelques années, mais je m'interesse sérieusement au roller derby depuis Août 2014. Ma rencontre avec Les Simones a été un vrai coup de coeur. Je les suis depuis le mois de Septembre 2014, à travers leurs entrainements, match amical et match officiel. Cette immersion va continuer avec elles dans les mois à venir ("Simones un jour Simones toujours"), mais pas seulement. En effet, en Janvier je serai au Slip It 2 à Caen, et à Nantes le 24. En Mars, je serai encore à Nantes au West Track Story 3. En Avril, je serai à Metz pour le Fantastic 8 - A French All Star Teams Tournament. Et en Mai, je serai au Ker Mess à Rennes.

Au jour d'aujourd'hui, un tiers des dessins sont faits. La quasi totalité des textes sont écrits. Le 2e tiers des dessins se fera pendant la durée de la campagne Ulule. Et le dernier tiers sera produit une fois le financement acquis, pour une livraison du livre estimée en MAI 2015.

À quoi va servir le financement ?

Le financement servira à payer mon imprimeur (1400 euros), mes frais postaux pour vous envoyer vos contreparties (250 euros), et les frais de fonctionnement du site Ulule (8%).

A quoi va-t-il donc ressembler, ce livre ?

couverture souple en 2 couleurs sur de la carte 300 gr

reliure dos carré cousu collé (pour qu'il soit costaud)

papier intérieur 170 gr (du papier qui tient bien en main)

64 pages en noir et blanc

500 exemplaires

Le livre sera imprimé chez Présence Graphique, à Mont, près de Tours, un imprimeur qui s'est déjà occupé de mes 4 autres livres auto-édité. !

À propos du porteur de projet

Je ne suis plus un inconnu sur Ulule, puisque ce projet est mon quatrième à bénéficier d’un appel à souscription (les 3 premiers ont été menés avec succès) . De mon côté j’ai soutenu 7 projets qui me tenaient à cœur, 7 projets éditoriaux qui n’auraient sans doute pas vu le jour sans Ulule, sans vous, sans nous.

Sur mes 3 projets précédents, tous les participants ont reçu leurs contreparties selon les formules choisies. C’est le meilleur gage de confiance pour vous donner encore plus envie de soutenir ce nouveau projet.

Bien sûr, si le projet n’arrive pas réunir la somme demandée vous serez intégralement remboursés par la plateforme, car sur Ulule, c’est tout, ou rien.


Qui suis-je ?

Je me fait appeler Will Argunas, j'ai 42 ans, je vis près d'Orléans, et je suis auteur de bd, illustrateur et sérigraphe.

J’ai commencé dans la pub, sur Paris, en étant roughman de 1997 à 2010. Je dessinais des catalogues de meubles et de linge de maison ( fly, castorama, conformama, descamps, françoise saget). Parallèlement à cette activité de roughman indépendant, j'étais également coloriste de storyboards de films publicitaires pour Dominique Gelli.

Je suis auteur de bd depuis 2001 (Kstr, Casterman, Bd Jazz, Des ronds dans l'o, Carabas), et auteur d'une quinzaine de livres.

En 2010, j’ai décidé d’arrêter mes activités de roughman, pour ne faire que de la bd et de l'illustration : affiches de festival, sérigraphie de concert, badges, t-shirt, pochette cd ...

En 2012, j'ai commencé à m'interesser à la technique de la sérigraphie artisanale. Je décline ainsi mes propres créations en sérigraphies de concert, mes propres t-shirts, badges, tote bag, sweat, besaces... Du coup j’ai créé ma boutique de vente en ligne sur alittlemarket : la pure fucking boutik. Et j’ai participé à plusieurs boutiques de créateurs sur Orléans et Tours, les fameuses boutiques éphémères qui ouvrent pour les périodes de fête de fin d’année.

J'anime également des ateliers et des stages bd, en collèges, lycées, centre de loisirs, et même en centre de détention (Orléans, Saran, Dijon).

Voici mon book, ma page sur Gigposter, le site Américain de références en matière de sérigraphies de concert, et voici un web documentaire, dont j'ai eu le plaisir de faire tous les dessins, pour Arte, à l'occasion de  l'ouverture du Louvre Lens, en Novembre 2012.

Et vous pouvez me suivre ici sur ma page Facebook.

FAQ