BackBackMenuClosePlusPlusSearchUluleUluleUluleChatFacebookInstagramLinkedInTwitterYouTube

Rites et mystères chrétiens des compagnonnages

Etude inédite par un Compagnon des Devoirs Unis

À propos du projet

Je suis très heureux de vous présenter un livre dont le sujet n’a jamais fait l’objet d’une publication argumentée et conjointement illustrée. Mon projet s’appelle : Rites et mystères chrétiens des Compagnonnages.

Il fallait donc combler cette lacune et autant que ce soit un auteur lui-même Compagnon de longue date qui le fasse.

En 2010, les Compagnonnages français se sont vus honorés par l’UNESCO d’une reconnaissance internationale au titre du patrimoine culturel immatériel de l’humanité car ils incarnent une organisation originale, multiséculaire, fondée sur la « transmission des savoirs et des identités par le métier ».

Leurs méthodes de transmission ont été considérées autant pour la pédagogie spécifique de l’itinérance que pour les rites initiatiques de passage, comme l’admission* et la réception*. Mais, paradoxalement, la réalité spirituelle véhiculée par ces rites pose aujourd’hui question à la nouvelle génération de Compagnons. Dans leur imaginaire, ceux-ci se voient comme les descendants des constructeurs de cathédrales, mais ils ont très peu d’outils pour explorer ce que recèle une telle identification. Comme lieu naturel de symbolisation pour les Compagnonnages, la cathédrale est interprétée dans cette étude comme continuité du Temple de Salomon, l’archétype majeur. Le passage de l’un à l’autre constitue une clef importante pour la compréhension des rites. 

Par ailleurs, le déchiffrement des légendaires des fondateurs mythiques que sont Salomon, Maître Jacques et le Père Soubise pose de nombreux problèmes. Le sujet est en effet difficile. Il fallait donc l’aborder, l’analyser, l’illustrer pour le remettre dans une perspective qui renouvelle la manière de l’envisager pour des Compagnons d’aujourd’hui. Ceux-ci sont immergés dans la réalité des métiers avec les nécessaires adaptations à notre époque et, simultanément, ils préservent les invariants d’une tradition qui façonne le cœur et l’intelligence de l’homme. Ce n’est pas sans difficulté. 

Eclairer les racines chrétiennes des Compagnonnages permet par ailleurs de comprendre certains aspects profonds de leur singularité. Ces racines justifient également la permanence de rites essentiels à leur identité.

* L’admission est le premier état par lequel un jeune homme présente un travail de métier qui va être critiqué dans ses aspects techniques et à travers ce qu’il révèle de la personnalité de celui qui le présente. En cas de succès, celui-ci est admis comme Aspirant et reçoit transmission des premiers éléments initiatiques.

* La réception est l’état suivant qui découle de l’interprétation collective et scrupuleuse, par les Compagnons, d’un travail encore plus révélateur des capacités de l’Aspirant. Si ce travail indique et confirme les aptitudes et les qualités humaines de son porteur, celui-ci sera alors intégré dans la chaîne initiatique et recevra divers symboles importants comme ses couleurs et sa canne, ainsi qu’un nom compagnonnique qui indique son état. Avec l’aide de ceux qui l’ont reçu, il pourra alors commencer sa quête… 

Telles furent mes motivations initiales, essentiellement pédagogiques donc. Fraternelles également car c’est par le partage que les choses passent avec les plus jeunes. Je sais par ailleurs que les Compagnonnages suscitent un intérêt bien au-delà de leurs territoires car ils demeurent la dernière structure initiatique de métier. Il fallait donc construire le contenu en l'étayant avec une abondante illustration : lithographies, photos, dessins, tracés, manuscrits originaux ; comme vous le verrez dans les quelques extraits de présentation.

J’ai donc travaillé plus de trois ans sur le sujet et je me suis mis à la recherche d’un éditeur qui ne recule pas devant l’abondance des images ou les difficultés de mise en page et qui surtout accepte de faire un “beau livre“. Finalement c’est un ami Compagnon Tailleur de pierre, Bourguignon la Liberté, qui me mit en rapport avec les éditions Glénat. Le lien établi entre eux, suite à la restauration du siège de l’éditeur situé dans un ancien couvent à Grenoble, a permis la rencontre. Le courant avec Jacques Glénat passa immédiatement. L’accompagnement iconographique, nécessaire à cet ouvrage, fut estimé à sa juste valeur. Il n'en demeure pas moins que le contenu du livre, en dehors de la ligne éditoriale des éditions Glénat, soulève la question de sa commercialisation. Jacques Glénat m'a proposé d'expérimenter avec Ulule les nouveaux vecteurs d'émergence de projet qui auront sans doute une part importante dans l'avenir.

J'ai donc accepté l'expérience avec le soutien de cet éditeur connu pour la qualité de son travail. Son savoir-faire me permettrait d’atteindre mes objectifs au niveau de la maquette, de l’impression et de la distribution. Reste à le persuader totalement par le recours à cette forme élargie et renouvelée de la souscription portée par Ulule. 

Je me suis donc fixé un objectif de 350 exemplaires souscrits, au travers de la plateforme Ulule, pour que mon projet soit suffisamment viable et pour amortir une partie des frais de production. 

Je souhaite que ce projet rencontre son public et suscite de l’intérêt, même au-delà des Compagnons. Par rapport à un lancement classique, chacun des souscripteurs recevra en plus du livre un tiré à part qui sera glissé dans le livre. Ces formes nouvelles de souscription permettent en plus de vous associer en amont.

Voici le sommaire du livre suivi d'une première page extraite de mon manuscrit.

A quoi va servir le financement ?

Au niveau du manuscrit, le livre est totalement achevé. Ce que vous allez découvrir dans les autres extraits qui suivent sont des captures d’écran de ce manuscrit. Le financement permettra de couvrir une partie des frais de production afin de passer du manuscrit à un ouvrage. Un bel ouvrage. Il faut pour cela améliorer considérablement la typographie, la mise en page, la valorisation des illustrations. La qualité qui est ainsi visée passe par l’exigence que peuvent avoir de vrais professionnels du livre : relecteurs, maquettistes, imprimeurs, façonniers.

 

L’objectif n’est pas de couvrir tous ces frais, mais de pouvoir susciter assez d’intérêt pour obtenir un volume d’impression suffisant. Dans ce cas, ce projet qui vous est proposé pourra se réaliser en collaboration avec un éditeur connu pour son exigence, car il a su s’entourer d’hommes de métier.

La page de couverture a été réalisée par un de ces professionnels et donne une idée de ce qui est visé.

Quelques précisions sur les spécificités techniques de l’ouvrage :

Format 213 x 284 (format harmonique)

Nombre de pages estimé à 288, avec plus de 120 illustrations la plupart en couleur.

Impression en quadri offset (et non en numérique) sur couché mat 150 gr.

Reliure cousue avec couverture cartonnée.

L'après Ulule et votre sécurité

Quelles seront les échéances après la fin de la campagne ? Il faudra finaliser l'accord avec l’éditeur et lancer la production proprement dite du livre qui inclue la maquette, la photogravure et la fabrication. Il y a également l’impression du tiré à part. Le livre serait expédié en juin prochain.

C’est parfois difficile de faire confiance à des inconnus sur internet. C’est aussi la raison pour laquelle je souhaite créer les conditions d’une collaboration avec un éditeur reconnu pour m’assurer d’avoir de l’aide sur certains points de l’organisation logistique telles que les expéditions en France ou à l’étranger. Le volume de pré-commandes impose une organisation rigoureuse. 

En cas d’échec de la campagne si nous n’arrivons pas à atteindre 350 commandes, la somme que vous aurez versée vous sera intégralement remboursée au bout des 70 jours de la campagne. 

Le sérieux de la plateforme Ulule n’est plus à démontrer et justifie de leur faire confiance pour porter ce projet.  

À propos du porteur de projet

Jean François Ferraton est né le 27 mars 1949 à Lyon. En relation à Lyon, depuis 1974, puis élève de 1978 à 1980, du peintre fresquiste et maître-verrier René-Maria BURLET connu pour ses connaissances en art sacré et sa filiation avec Albert Gleizes. Reçu Compagnon Graveur sur bois à l'Union Compagnonnique des Devoirs Unis sous le nom de Lyonnais la Clef des Arts en 1991. Partage au sein de l’Union avec le Pays Brissy, maître-verrier à Saumur qui lui transmettra les techniques de thermoformage et de fusionnage au four du verre épais. De même avec le Pays Chevênement, Compagnon tailleur de pierre à Saint-Antoine-l’Abbaye. Suite à ces échanges, modifie son parcours professionnel et se consacre exclusivement, depuis 1996, à la conception et la réalisation de mobilier d’art sacré : autels, ambons, tabernacles, croix, crédences, baptistères, sièges de célébrant, fonds de chœur ou vitraux d’églises.

Ces réalisations en pierre ou en bois sculpté (plusieurs centaines à ce jour) comportent toujours des éléments en verre épais travaillé au four. Toujours en activité compagnonnique au sein de la Cayenne de Lyon dont il est l’actuel président.

Travail de Lyonnais la Clef des Arts sur un vitrail, avant cuisson de fusionnage et thermoformage au four.

Les Editions Glénat ont été créés il y a plus de 40 ans par Jacques Glénat. Le catalogue, fort de plusieurs centaines de titres présente aussi bien de la bande dessinée, du manga ou du beau-livre. Les succès éditoriaux sont nombreux et comptent TIteuf et Dragon Ball pour n'en citer que quelques uns.

Pour plus d'informations voici quelques liens utiles :

Le site du porteur de projet : www.artsacre.net

Le musée du Compagnonnage à Tours : www.museecompagnonnage.fr

La maison de l’outil et de la pensée ouvrière à Troyes : www.mopo3.com 

Le site de l'Union Compagnonnique : www.lecompagnonnage.com

Le site de l'Association Ouvrière : www.compagnons-du-devoir.com

Le site de la Fédération Compagnonnique : www.compagnonsdutourdefrance.org

Un site d'information devenu incontournable : http://www.compagnonnage.info/

Le site des éditions Glénat : http://www.glenat.com/

FAQ

  • Quels types de paiement acceptez-vous ?

    La carte bleue et le chèque pour le moment.

    Nous sommes en attente pour que le paiement paypal puisse être accepté.

    Pour le chèque il y a une procédure particulière, il faut envoyer les chèques au porteur de projet en mettant le chèque à son ordre.

    Jean-François Ferraton

    518, rue de la Nation

    69 270 Rochetaillée sur Saône

    Voici les explications fournies par ULULE

    Nous acceptons les chèques/virements et pouvons les ajouter à votre collecte. Ils doivent être à l'ordre du porteur de projet. Ensuite, le porteur de projet nous enverra :
    - un scan ou une photo du chèque/virement comme preuve,
    - les prénom / nom / adresse / mail du soutien
    - la contrepartie désirée

    Les contributeurs par chèque doivent bien indiquer leur nom, adresse postale, adresse email et contrepartie désirée de votre généreux contributeur et nous pourrons valider le soutien manuellement afin qu'il s'ajoute à votre collecte !

    Attention, les chèques sont acceptés jusqu'à 5 jours avant la fin de la collecte. Les chèques ne seront pas encaissés avant la fin de la collecte uniquement si elle va au bout.

    Si vous avez des questions, n'hésitez pas.

     

    Dernière mise à jour : il y a 1 année, 3 mois

Poser une question Signaler ce projet