BackBackMenuCloseFermerPlusPlusSearchUluleUluleUluleChatFacebookInstagramLinkedInTwitterYouTubefacebooktwitterB Corporation

RIKUZENTAKATA

Un livre de photographies de Naoya Hatakeyama

À propos du projet

Rikuzentakata, un livre de photographies de Naoya Hatakeyama, reconnu comme l’un des photographes essentiels sur la question du paysage. Un livre publié par les Editions Light Motiv.

A propos de la vidéo : trailer du documentaire  « Esquisser le futur » au plus près du travail de création de Naoya Hatakeyama depuis le tsunami du 11 Mars 2011.
Réalisation : Yohei Hatakeyama. Production : Toyogeki – Hidehiko Ishibashi

Le 11 mars 2011, un puissant tsunami a frappé le Nord-Est du Japon en détruisant pratiquement tout sur son passage. Naoya Hatakeyama, photographe, est touché personnellement par ce drame qui efface sa ville natale, Rikuzentakata, et les repères de sa mémoire.

Kesengawa paru aux Editions Light Motiv en 2013, était un ouvrage sur la sensation de stupeur qui a suivi la destruction des villes côtières.

Rikuzentakata, à paraître en octobre 2016, est le récit intime de Naoya Hatakeyama qui observe la naissance d’un monde inconnu dans le bruit des engins de construction. Face à cette transformation qui le concerne tant, textes et photographies de Naoya Hatakeyama se rejoignent pour esquisser un chemin possible, un avenir envisagé.

Rikuzentakata est à peu près du même format que Kesengawa : en comparant ces deux livres, je voudrais tenter de saisir la différence de sentiment entre le moment auquel correspond Kesengawa et maintenant. Celui que j’étais alors était dans l’incapacité totale de se représenter ce que pourrait être le futur paysage de Rikuzentakata. Il est sans doute encore trop tôt pour parler de “futur” mais j’ai quand même envie de montrer le livre présent à celui que j’étais alors. “Regarde : le temps ne s’est pas arrêté !”  C’est ainsi que j’ai envie de me rassurer. 

Naoya Hatakeyama, 2016.

> Photographies et texte : Naoya Hatakeyama
> Traduction Française : Corinne Quentin
> Traduction Anglaise : Marc Feustel
> Préface :  Eric Reinhardt
Edition bilingue : Français, Anglais
Parution : le 18 Octobre 2016
Prix public : 35€
Livre de 130 pages
Format 25 x 30 cm
Couverture reliée cartonnée, dos carré cousu

Naoya Hatakeyama est considéré comme l’un des plus importants photographes japonais contemporains. Il vit et travaille à Tokyo.
En 2001 il représente le Japon à la 49ème Biennale d’art contemporain de Venise.
La rétrospective mise en place en 2012 a été présentée au Tokyo Museum of Photography, au Musée Huis Marseille à Amsterdam et au San Francisco Museum of Modern Art.

Dans son travail photographique Naoya ne cesse d’interroger la frontière entre l’activité humaine et le recouvrement naturel. A la 13ème Biennale d’Architecture de Venise (2012) il participe auprès de Toyo Ito (Prix Pritzker 2013) au projet traitant de la reconstruction de la ville de Rikuzentakata détruite par le Tsunami de 2011. Leur travail commun occupe le Pavillon japonais qui obtient le Lion d’Or cette année-là.

2016 : Prix du meilleur photographe de l'année de la Société photographique japonaise
2015-2016 : Ambassadeur de la Culture Japonaise à l'étranger.
2012 : Prix du Ministère Japonais de l’Education pour les Arts plastiques
2009 : Sélectionné pour le Prix Pictet
           La série Scales est présentée aux rencontres d'Arles
2003 : Prix du jeune photographe de l’année de la Société photographique japonaise
           La série Archeology of the city est présentée aux Rencontres d'Arles
2001 : 42ème Mainichi Award of Art
2000 : 16ème Prix Higashikawa du photographe japonais

A quoi va servir le financement ?

Naoya Hatakeyama regarde son « pays natal » devenir un pays étranger. Devant lui, le tsunami a fait table rase des lieux familiers. La reconstruction accentue l’écart, éloigne encore ce qui existait avant.
« La carte géographique est devenue muette » écrit Naoya Hatakeyama.
Cinq ans après le tsunami, la ville Rikuzentakata est un immense chantier de travaux publics qui modifie la perception même du paysage. Le seul horizon stable est celui de l’embouchure de la rivière Kesengawa vers la mer…
Depuis cinq ans, Naoya Hatakeyama est debout dans un présent qui s’est répandu, comme l’eau répandue par le raz-de-marée. Face à ce décor inconnu, situé au lieu de son enfance, il avance image après image, comme on dirait pas à pas, pour remettre le temps en marche. Reconstruire du passé, et revivre…
Le livre Rikuzentakata, que nous fabriquons ensemble, est l’histoire de cet effort et de cette patience.


Naoya Hatakeyama est reconnu au Japon, aux Etat-Unis, en Europe même comme l’un des photographes essentiels sur la question du paysage. Toujours, il affranchit son regard du sens plaqué sur les choses, la nature, les constructions humaines. Et dessine avec la précision irréductible de son cadre une autre faculté de voir, abstraite et sans préjugés.

Rikuzentakata est le troisième ouvrage en collaboration entre Naoya Hatakeyama et les Editions Light Motiv. Rikuzentakata est soutenu par la Fondation du Japon, et notre souscription est d’abord destinée à financer le plus beau livre possible. Par rapport à la qualité d’édition souhaitée (qualité des papiers d’impression, de la gravure, de la mise en page, de la traduction...) le coût de fabrication initial est très élevé et représente un budget d’environ 15 000 € que nous ne pouvons compenser par les seules ventes en librairie et la subvention de la Fondation du Japon. Si l’argent recueilli assure la publication du livre dans les meilleures conditions possibles, cela nous permettra aussi de dégager plus de temps pour accompagner en France l’œuvre exemplaire de Naoya Hatakeyama, photographe et éclaireur de notre monde si complexe.

En achetant le livre Rikuzentakata avant sa sortie publique, vous bénéficiez d’un prix préférentiel et de contreparties avantageuses. Mais surtout, vous participez à la création du livre en nous permettant de choisir la meilleure production possible, et vous soutenez les Editions Light Motiv, éditeur indépendant qui engage toute son énergie dans l’expression des auteurs photographes contemporains.

Pour 10 € : 6 Marque-pages Light Motiv (Format : 18x5cm)

Pour 29 € (au lieu de 35 € prix de vente public) : le livre Rikuzentakata

Pour 59 € : les livres Rikuzentakata et Kesengawa

Pour 99 € : les livres Rikuzentakata et Kesengawaet un déjeuner privé avec l'éditeur (date à déterminer ensemble) à Lille ou à Paris.

Pour 190 € : le livre Rikuzentakata dédicacé avec un tirage signé et numéroté sur papier Platine Fibre Rag (14 x 21cm). Limité à 30 exemplaires.

Pour 390 € : le coffret avec livre dédicacé et un tirage signé et numéroté sur papier Canson Baryta (24x29cm). Limité à 30 exemplaires. Coffret réalisé par Nemus.

Pour 900 € : le coffret avec livre dédicacé et un tirage signé et numéroté sur papier Canson Baryta (24x29cm) + 1 impression 50 x 70 cm type estampe (numérotée, signée et tampon à sec de l'éditeur et limitée à 10 ex pour chaque modèle) sur papier Canson Baryta ou Platine Fibre Rag. 2 modèles au choix.

Le livre sera expédié aux contributeurs début octobre 2016, puis commercialisé fin octobre en librairie.

Si vous ne souhaitez pas contribuer par paiement en ligne, vous pouvez nous envoyer un chèque en précisant la contrepartie choisie et vos coordonnées à l’adresse suivante : Editions Light Motiv 39 rue du Pré Catelan 59110 La Madeleine. Nous ferons apparaître manuellement votre contribution. 

Merci d’avance pour votre précieux soutien !

À propos du porteur de projet

Light Motiv est un pôle photographique au Nord de la France. La maison d’édition est créée en 2007 par Eric Le Brun, sur une ligne artistique qui conjugue la mémoire et l’action. En faisant appel aux auteurs photographes, aux écrivains, il s’agit de créer des livres qui affrontent le réel au moment d’une transformation sociale, urbaine, naturelle…

Que se passe-t-il ? Peut-on le comprendre ? S’y adapter ou faire face ?  

Le projet éditorial de Light Motiv est d’amener, grâce à la construction du livre et sa mise en page, les photographies et les textes au même plan de lecture. Rechercher le rythme, l’accord entre ces deux langages qui va épouser le récit documentaire ou intime, la fiction dans les fractures du réel, ou bien encore la recherche sociologique, la découverte artistique…


                              Naoya Hatakeyama                                       Eric Le Brun, éditeur

Le projet de l'ouvrage Rikuzentakata se construit également avec :

Corinne Quentin, traductrice.
Marc Feustel, traducteur.
Eric Reinhardt, écrivain.
Jérôme Grimbert, graphiste aux Produits de l'épicerie, atelier de design graphique.
Damien Bertin, ébéniste, fondateur de Nemus.