BackBackMenuCloseFermerPlusPlusSearchUluleUluleChatFacebookInstagramLinkedInTwitterYouTubefacebooktwitterB CorporationBcorp /* ULULE BRAND LOGOS */

Rebirth by Harry Fayt

Première monographie subaquatique du photographe Harry Fayt

À propos du projet

C’est au commencement de l’automne 2011, qu’une agence de mannequins “glamours” me propose de photographier Victoria, une de leurs modèles.

Après seulement deux ans d’expérience, ma maîtrise technique en photographie subaquatique n’en était encore qu’à ses prémices.

C’est alors que “le nu” fit son apparition, pour la première fois, dans ma piscine et sur mes clichés. La beauté pure revélée par ces images, dont la logistique nécessaire était somme toute assez rudimentaire (fond, flash, maquillage), su trouver, dans mon entourage, son public d’admirateurs.

Porté par cet engouement tant personnel que social, je poursuivais cette lancée créatrice, sous différentes lumières et variant les décors, entre des projets qui étaient les miens et des propositions commerciales durant les années qui suivirent.



Au fil de mon experience, avait donc émergé à travers différents sujets, ce qui deviendrait mon travail et ma plus grande passion… La photographie sous l’eau.

Tel un embryon en son liquide amniotique,“Aqua mare mater” originellement symbolique, moi photographe dans ma piscine, expérimentais une réelle renaissance.

Ce livre se veut donc le recueil de mes nus. Malgré mes innombrables autres sujets de travail, j’y reviens sans cesse comme un peintre à son tableau magistral secret, jamais terminé.

 


Pourquoi un livre?
Premièrement car on me l’a souvent demandé, deuxièmement parce qu’un imprimeur commercial et habile a semé en moi l’idée en me disant; « Vous savez monsieur, il y a deux types de photographes, ceux qui on un livre et ceux qui n’en ont pas. ». Troisièmement car un livre est un bien plus qu’un caprice narcissique, c’est avant tout une carte de visite et une trace que l’artiste laisse dans ce monde. Une trace qui ne connait pas de frontières et contamine les esprits.  
 

À quoi va servir le financement ?

La prévente de Rebirth à pour vocation d'aider au lancement de ma toute première monographie afin de la porter auprès d'un tout nouveau public et ainsi m'aider à supporter les coûts engagés.

- 500 ex numérotés à la main.
- 23x30 cm à la française
- Reliure suisse
- 96 pages 170 gr - Blanc non couché
- Rabat en carton  aimanté avec une découpe qui vient encadrer l'image de couverture.
- 51 oeuvres imprimées.

 

Ceci est une preview de la présentation de la Monographie.

J'ai voulu ce premier livre comme un recueil de mes experimentations sur le nu. En tant que collectionneur de livres d'art, Il était très important à mes yeux de vous proposer un bel objet.

Le livre se présente sous la forme d’un coffret d’un bleu très soutenu. Une première couverture percée d’une fenêtre maintenue par deux aimants qui s'ouvre vers la gauche encadre la deuxième couverture illustrée qui s'ouvre à droite et dévoile un bloc de 96 pages illustrant 51 oeuvres sur papier mat.

 

 

À propos du porteur de projet

Harry Fayt est né en 1979 à Charleroi en Belgique. D’aussi loin que remontent ses souvenirs, il a toujours eu un rapport particulier à l’eau. Pas toujours pour le meilleur…

Enfant victime d’otite chronique, son traitement l’obligeait à garder la tête en surface en toutes circonstances. Pourtant, têtu et obstiné, l’adolescent irrémédiablement attiré par l'eau, allait contracter une infection sévère. Un médecin qualifié lui rendra finalement sa liberté aquatique.

C'est à l’âge de quinze ans en feuilletant un numéro de Vogue que, fasciné par cette manière de sublimer la femme, il s’inscrit à l’école Félicien Rops de Namur dans l’espoir de devenir photographe de mode.

En 1998, guidé par une seconde passion, la musique, il parcourt l’Europe pendant des années en réalisant des portraits pour la presse musicale.

C’est à Liège, en 2006, qu’il lance son studio de portraits. Trois ans plus tard, après avoir investi dans du matériel spécialisé en photographie subaquatique, il réalise ses premiers clichés de bébés nageurs.

C’est alors, qu’opérant avec évidence la fusion entre son rêve d'adolescent et la piscine, devenue son nouveau studio, Harry Fayt devient photographe de mode sous l’eau.

Blasé par la nage en surface, le calme et la sérénité des profondeurs sont devenus son terrain de jeu. ll attire ses proies comme dans un filet, les immortalise puis les libère.

L’année 2011 marque le commencement d’un projet d’initiative personnelle : immortaliser la femme dans son plus simple appareil, revenir à la pureté originelle antique du corps nu.

Cette évolution du travail de l’artiste le mène vers un autre milieu, celui des galeries d’art et des collectionneurs, attirés par la singularité de ses œuvres.






 

Share Suivez-nous