Attention, notre site pourrait mal s'afficher ou mal fonctionner sur votre navigateur.
Nous vous recommandons de le mettre à jour si vous le pouvez.

Mettre à jour
Je ne peux/veux pas mettre à jour mon navigateur
BackBackMenuCloseFermerPlusPlusSearchUluleUluleChatFacebookInstagramLinkedInTwitterYouTubefacebooktwitterB CorporationBcorp

RANDOM

Websérie nantaise narrant la confrontation de six individus à un phénomène étrange qui les empêche de quitter leur appartement

À propos du projet

RANDOM est une websérie racontant l’histoire de la confrontation de six individus à un phénomène étrange qui les empêche de quitter l’appartement dans lequel ils se sont retrouvés. Produite à Nantes, elle est construite en format court (11 épisodes de 7 minutes) 

Aujourd'hui, une série française doit souvent passer par Paris ou les chaines nationales et nous voulons montrer que nous avons les moyens de faire de la série de qualité à Nantes. Avec ce projet nous souhaitons proposer une histoire originale, différente de ce qui se fait actuellement en France et en régions. Nous voulons créer une série ambitieuse capable d’entrainer les spectateurs dans un univers nourri de nos cultures communes.

Véritable huis clos paranormal, la série repose sur l’évolution psychologique des personnages face à ce phénomène. La diversité des registres (comédie, fantastique, angoisse, absurde, action…) portée par l’ensemble des protagonistes permet d’ancrer l’histoire dans une réalité et de donner à cette aventure humaine la profondeur nécessaire.

RANDOM est née de la rencontre de deux individus:

Rémi Noëll, fidèle compagnon de son magnétoscope Toshiba et capable de regarder un film jusqu'à ce que la bande VHS se casse.

Sullivan Le Corvic, biberonné à la Trilogie du Samedi soir et comptabilisant 300 jours passés à visionner des séries télévisées.

Apres plusieurs soirées films, rendez-vous séries hebdomadaires, débats et autres concours de génériques, nous nous sommes lancés dans la création de la série. Nous sommes partis d'une histoire que nous avons ensuite scriptée pour en extraire des arcs narratifs sur plusieurs saisons. Nous nous sommes ensuite concentrés sur la première saison, pour laquelle on a travaillé épisode par épisode. Pour une grande liberté et une meilleure réactivité, nous ne scénarisons les épisodes que par série de deux ou trois. Après un an et demi d'écritures et de ré-écritures, RANDOM est prête à voir le jour.

Ce projet entièrement bénévole est constitué d'une équipe de professionnels (acteurs, réalisateurs, équipe technique, post-production…) qui, après le tournage des deux premiers épisodes, restent motivés pour donner vie à l'intégralité de la saison.

Et parce que les images sont un moyen très efficace pour visualiser un univers, un concept, nous vous dévoilons les premières photos de tournage, prises lors du 2ème épisode:

À quoi va servir le financement ?

Le format websérie est à l'heure actuelle la zone de liberté permettant de raconter une histoire sans avoir à attendre d'être validée pour exister. Cela implique néanmoins beaucoup de contraintes (financière, technique...). L'apport financier via le crowdfunding permettra ainsi d'améliorer nos conditions de tournage (nourriture, accessoires, frais de déplacements...) et d'éviter que des aspects matériels ne viennent nuire à la bonne humeur et à la motivation générales.

Les deux premiers épisodes nous ont couté 150 euros chacun (nourriture, déplacement, accessoires, etc...) et nous avons estimé à 200 euros le coût de chacun des 9 prochains épisodes (augmentation due à des exigences scénaristiques). Cet apport de 2000€ (1800 + 200 euros de frais) nous permettra de travailler plus confortablement et évitera à l'équipe d'avoir à dépenser de l'argent pour venir travailler.

Nous rajoutons également 500€, somme qui nous garantit la certitude d'envoyer des "goodies" de qualité (Dvd pressés et digipack, badges personnalisés, frais de port...) sans devoir amputer notre budget estimé pour les 9 derniers épisodes.

PS: Pour information, si nous voulons donner 100€ par personne pour la saison (terminée, prête à être diffusée), il faut que nous rajoutions 1400€. Concernant les épisodes en eux mêmes, nous avons également calculé que si nous voulions donner un montant symbolique de 50 euros par personne (14) et par jour de tournage (18), le montant de cette campagne devrait s'élever à 12600 Euros...Sans compter la post production... la musique... la nourriture... et les accessoires consommables

Voilà... A votre bon cœur messieurs dames!

À propos du porteur de projet

Vous pouvez dès à présent venir jeter un oeil sur notre page Facebook.

Porteurs de projets :

Rémi Noëll, réalisateur indépendant et cinéphage exigeant diplômé de l'ESRA Rennes. Vous pouvez avoir un aperçu de son travail sur sa page VIMEO.

Sullivan Le Corvic, chroniqueur sur Télénantes et critique pour l’Express et MoreTvMag

Notre équipe technique est constituée de Steve Marchesse, Alan Richard, Simon Garnier, Anaïs Lantin, mais aussi Eric Egon, Jérôme Durand, Thomas Le Gallic, Valentin Le Hyaric, Alexandra Danzanta.

La Bande Originale sera signée par Théophile Bouin dont les compositions peuvent être écoutées ici

Le projet a également reçu le soutien de l'association Carpeta dont l'assurance a couvert les tournages.

Les acteurs :

Fleur Monharoul, comédienne du Conservatoire Dramatique de Nantes, interprétera le rôle de Chloé. N'hésitez pas à faire un tour sur son site.

Lola Coipeau, également ancienne élève du Conservatoire de Nantes, interprétera le rôle de Jeanne. Pour en découvrir un peu plus sur elle, c'est par ici.

Enora Marcelli, complétant le duo de comédiennes nantaises provenant du Conservatoire, sera Tiphaine. L'aperçu se fera par le biais de sa page Facebook.

Valentin Naulin qui interprétera Alan a fait ses classes au Conservatoire de Nantes et sera prochainement sur scène dans "Légendes de la forêt viennoise". Son portrait peut-être vu sur son profil Facebook.

Arnaud Ménard qui sera Alexandre ne déroge pas à la règle et provient, lui aussi, du Conservatoire de Nantes. Des photos et un profil, c’est par ici.

Pierre Bedouet, aka Guillaume, ne fait, lui aussi, pas exception puisqu'il a fait ses classes au Conservatoire. Un profil et une vidéopour donner envie.