BackBackMenuCloseFermerPlusPlusSearchUluleUluleUluleChatFacebookInstagramLinkedInTwitterYouTubefacebooktwitterB Corporation

Radio Passagers

La voix des migrants

  • Radio Passagers sur TV5 Monde

    Un beau quart d'heure d'antenne a été consacré hier à Radio Passagers dans le "Grand Angle" du 64 Minutes de TV5 Monde. On peut regarder l'émission ici : http://www.tv5mondeplus.com/emission/64-le-monde-en-francais?nid=669882

    J'ai essayé d'être aussi clair que possible. Aujourd'hui, il ne reste que 15 jours et un bien long chemin à faire...

  • Pourquoi le "crowdfunding" ?

    Je vous dois un point d'étape, à 18 jours de la fin de la campagne de financement de Radio Passagers. Il faut bien avouer que les recrutements n'ont pas connu la dynamique que nous espérions, et de loin : seulement 16% du budget ont été réunis, grâce à la générosité de 132 contributeurs. Ce n'est bien évidemment pas suffisant pour espérer réussir, et tout indique que nous nous acheminons vers un échec, le 18 juillet prochain.

    Mais... Rien n'est jamais perdu, dit-on tant qu'on est pas parvenu à la fin d'un geste. Cela dit, malgré nos tentatives diverses, sans doute n'avons-nous pas su convaincre. Je veux donc redire ici pourquoi nous avions privilégié le financement participatif, par rapport l'appel aux subventions ou au recours aux banques.

    Un partenariat, un affranchissement des modèles, une cohérence

    D'une part, il s'agissait de recruter nos adhérents, nos « citoyens partenaires », ceux qui participeraient avec leurs voix, leurs amis, leur enthousiasme, à l'aventure de la radio. Créer un collectif de citoyens impliqués, créatifs et mobilisés : telle était l'ambition première, que nous traduisions par la participation des donateurs à la fabrication de l'antenne. L'idée était ainsi de briser les solitudes et de se hisser au-delà des murs et des frontières, et de créer une communauté des deux côtés de la ligne de démarcation entre les routes de migrants et le monde sédentaire.

    D'autre part, il s'agissait d'éviter de recourir aux modèles de financement « classiques », via les institutions internationales ou financières. Car aucune n'est véritablement désintéressée, bien entendu, et faire plier notre projet, le tordre, « l'adapter » pour qu'il corresponde aux critères d'institutions politiques bien plus puissantes que nous, et dont nous ne maîtrisons pas l'agenda, était un chemin que nous ne voulions pas prendre. Nous voulions préserver autant que possible l'indépendance de la radio, de manière à ce que notre modèle (économique et politique) corresponde à notre conception du préférable et de l'intérêt de nos auditeurs, et non à celui de nos bailleurs. Bref, nous ne fonctionnons pas sur le modèle capitalistique : le nôtre n'est pas centré sur l'argent. Je continue de penser qu'il y aurait eu une contradiction à ne pas suivre cette règle pour un projet comme le nôtre.

    Ce défi était difficile à relever, mais je reste convaincu qu'il a sa cohérence, et qu'il correspond parfaitement à la philosophie du projet Radio Passagers. Il reste donc 18 jours pour montrer que c'est possible. Je m'efforcerai de convaincre le plus grand nombre, jeudi prochain dans le 64 minutes de TV5 Monde qui a eu la gentillesse de m'inviter. A Dieu vat !

    Faisons mentir la fatalité. Faisons en sorte d'étonner tout le monde en réussissant.

    Adhérez ici, à partir de 5€ !

  • Pourquoi adhérer ?

    Avant tout merci aux 106 contributeurs qui ont déjà soutenu Radio Passagers ! Mais aujourd'hui il nous faut décoller financièrement en recrutant nos adhérents : la barre des 12% n'a pas encore été franchie...

    Alors, pourquoi adhérer ? Quelques éléments de réponse pourront être trouvés ici, en 2 minutes, lors de la visite d'un cyber-café clandestin où se retrouvent les migrants d'un quartier populaire de Rabat...

  • Second souffle

    Après une bonne première semaine, le financement du projet Radio Passagers s’effoufle. 2% seulement pour la deuxième semaine : on me dit que c’était prévisible et que rien n’est joué. Mais il faut passer à l’acte, il n’y a pas de mystère.

    Il y a donc lieu de rappeler ici qu’adhérer à Radio Passagers, ce n’est pas jeter son argent dans un tonneau sans fond : c’est avant tout prendre son ticket d’entrée pour une aventure collective où l’on a un rôle à jouer, et pas seulement offrir un soutien moral et matériel.

    Depuis le début, Radio Passagers entend en effet être un média ouvert : ses premiers adhérents achètent du temps d’antenne, et en disposent comme bon leur semble. Vous voulez interviewer quelqu’un que vous avez croisé, et dont la parole vous semble utile à "ceux qui passent", un grand-père, un écrivain, un migrant, vous voulez écrire et lire un texte à leur adresse, partager une musique et quelques mots d’encouragements, fabriquer une création sonore qui leur parlera, sur 1 minute, 3 minutes, 5 minutes, 15 minutes : nous le ferons ensemble avec nos adhérents, micro en main et haut les cœurs ! Pour les contributions les plus modestes, au moins nous fabriquerons ensemble un "jingle" qui ponctuera notre antenne, comme nous l’avons déjà fait en famille ici. C’est ça, les "contreparties" proposées sur la plate-forme Ulule, et l’un des moteurs de notre projet.

    Alors si ça vous semble désirable, souhaitable, préférable : adhérez aujourd’hui pour que nous commencions demain ! Il ne nous reste qu’un petit mois !

  • Une semaine, 11% !

    87 contributeurs et 11% du budget : c'est le bilan de cette première semaine de collecte ! Bravo et merci à tous les "early birds", comme on appelle les premiers contributeurs dans cette partie du cyber-monde...

    Cette première semaine a d'ailleurs prouvé que l'idée de Radio Passagers est comprise et plaît à beaucoup. De nombreux médias s'en sont emparés : France Inter, Le Mouv', Nova Planet, Socialter, Bastamag, et même le prestigieux Media Diversity Institute qui nous offre une présentation du projet en anglais ! Ce sera bientôt le tour de RFI et TV5...

    Mais s'il suscite beaucoup de sympathie, le projet recueille peu d'adhérents. Il reste beaucoup de chemin à faire pour atteindre les 100%. Il reste 38 jours pour réunir les 88% et des poussières qui nous manquent. C'est important, mais c'est possible !

    Pour cela, il faut élargir le cercle de nos "connaissances", aller au-delà des amitiés et des sympathisants. En dehors de nos efforts pour faire connaître le projet, c'est vous qui êtes en mesure de franchir cette difficile étape : en parler, convaincre et faire "passer à l'acte", c'est ainsi que ça marche.

    Rappelez qu'adhérer à Radio Passagers, c'est faire partie d'un mouvement collectif dont on pourra profiter une fois la radio lancée : soirées, enregistrements, événements seront partagés par l'équipe, avec vous, et avec tous ceux qui, à partir de 5 euros, auront choisi de nous donner ce salutaire "coup de pied aux fesses" que nous vous invitons à nous donner !

    On en ensemble !