Attention, notre site pourrait mal s'afficher ou mal fonctionner sur votre navigateur.
Nous vous recommandons de le mettre à jour si vous le pouvez.

Mettre à jour
Je ne peux/veux pas mettre à jour mon navigateur
BackBackMenuCloseFermerPlusPlusSearchUluleUluleChatFacebookInstagramLinkedInTwitterYouTubefacebooktwitterB CorporationBcorp

Quimera

L'héritage d'E.S.A.Z.: un manga de zombie, en un volume !

Qui es-tu, Eskhar Hygan ?


Derrière ce pseudo se dissimule une dessinatrice née dans les années 80 et dont le virus artistique lui a été transmis par sa mère qui l’a encouragée. Son trait à la fois dynamique, précis et gracieux s’épanouit dans la fanzinat (La Caste, — I.C.o.N., Wanted...). Sa patte reconnaissable est pétrie d’influences variées, piochant tout autant dans le 9e art (Tsutomu Nihei, Kim Byung Jin, Todd Mcfarlane...) que le cinéma (Tim Burton...). On y retrouve ainsi un soin particulier pour les aplats et les trames (nuances de gris obtenues par des nuages de points ; procédé utilisé depuis plus de 50 ans par les dessinateurs de BD -on en voit dans Valerian-, les architectes...), mais aussi de nombreux décors.
En 2014, Eskhar Hygan arrive 3e au tremplin de l'éditeur français Ki-oon, concours de courtes BD d’influences manga, avec Psychomantium – The Broken Siblings, dérivé de son univers principal. Les éditions GDBM lui permettent de publier quelques récits érotiques. Elle a repris et étoffé Psychomantium, son projet personnel, disponible à la lecture en ligne et dont elle prépare une sortie papier.
Quimera sera son premier album complet en collaboration avec Marialexie. Elles partagent une passion pour les zombies, ces créatures déliquescentes qui sèment des morceaux, comme le pissenlit ses aigrettes.


Questions à Eskhar

Q : D’où vient ton pseudo, si ce n’est pas indiscret ?
Eskhar Hygan >> Malheureusement rien d’intéressant derrière l’histoire de mon pseudo. Je le voulais en 2 parties, façon nom prénom (ce qui explique que je signe souvent Eskhar tout court).
Pour le coup, j’avais la sonorité en tête. Quelque temps avant, on avait discuté d’escarres avec ma mère qui est infirmière, et j’avais découvert ce mot pour la première fois, si bien que je l’avais pas retenu. On peut dire que c’est un genre de lapsus ^^ »
Je l’ai jamais changé depuis le lycée !
Sinon j’ai appris qu’en arabe, c’est le verbe Rire, et qu’il y a une ville en Ukraine qui s’écrit exactement pareil (mais pas à côté de Tchernobyl, zut alors).


Q : ta mère t’a transmis sa passion ; que dessinait-elle ?
Eskhar Hygan >> Yep, c’est elle qui m’a passé le gène, lol. Elle faisait surtout de la reproduction au crayon, et elle nous avait fait des dessins de Disney, sous cadre, pour décorer notre chambre. Surtout que j’avais zéro talent moi xD
Je passais mon temps à pleurnicher en mode « mais c’est trop booo comment tu faiiiiis ? »
Un beau jour, elle m’a mis une feuille et un crayon dans les mains en disant « tu t’assois devant un truc, tu utilises tes yeux » et voilà ! ça a été la seule nature morte que j’ai dessinée de toute ma vie xD mais j’avais basculé du côté sombre de la force !
Ça tient à pas grand-chose des fois.
J’étais au CP à l’époque, mais si elle n’avait pas fait ça, je ne sais pas si j’aurais réalisé mon attrait pour le dessin.


Q : depuis combien de temps connais-tu Marialexie ? Comment l’as-tu rencontrée ?
Eskhar Hygan >> En nombre d’années, je saurais plus dire... J’étais sur Amilova (site publiant des BD en ligne) quand Maria a débarqué avec sa BD de zombies. J’ai commencé à accrocher à Nzumbe. Elle démarrait à peine. Puis, au fil des échanges, on s’est découvert une passion commune pour les histoires de mort-vivants. Ça créé des liens.


Sur la toile :
https://eskhar.deviantart.com/
https://twitter.com/EskharHygan
www.tipeee.com/eskhar-hygan
http://www.amilova.com/fr/BD-manga/...


Plaisir des yeux :