BackBackMenuCloseFermerPlusPlusSearchUluleUluleUluleChatFacebookInstagramLinkedInTwitterYouTubefacebooktwitterB Corporation

QSO ou le premier réseau social

Le livre qui raconte le premier réseau social de notre histoire

À propos du projet

Vous trouverez dans ce livre un florilège de cartes QSL échangées par des radioamateurs. Des textes ludiques et pédagogiques vous permettront de vous replacer dans le contexte de l’émergence de cette pratique et de ses liens avec les réseaux sociaux que nous connaissons aujourd’hui.

Voici quelques propositions. Si vous répondez oui à au moins l’une d’entre elles, passez directement à la description de notre projet !

  • Vous aimez l’esthétique rétrofuturiste.
  • Contempler une mappemonde est pour vous un plaisir.
  • Vous écoutez Kraftwerk (ou du moins vous appréciez leurs pochettes).
  • Les vieux documents vous fascinent.
  • L’esprit de solidarité entre les hommes vous touche.
  • Vous aimez offrir des cadeaux décalés, originaux mais qui plaisent et maintiennent voire développent votre cote de popularité auprès de votre entourage.
  • Vous pensez que tous les gars du monde devraient se donner la main.
  • Enfant, vous adoriez jouer avec des talkies walkies et dire « est-ce que tu me reçois ? », « over ! »
  • Vous vous tenez informé(e) des avancées technologiques.
  • Quand vous regardez un étendage à linge, vous songez à une antenne radio.
  • L’électronique ne vous laisse pas indifférent(e).
  • Vous êtes cultivé(e) et l’histoire vous passionne.
  • Vous ne manquez pas d’humour.
  • Le succès des réseaux sociaux vous trouble.

Popcards Factory est une maison d'édition résolument indépendante, constituée en association loi de 1901. Nous publions depuis 2012 des livres que nous distribuons nous-mêmes. Si vous souhaitez en savoir plus, vous pouvez visiter notre boutique ou notre blog en cliquant ci-dessous :

Notre boutique : http://popcardsfactory.bigcartel.com

Notre blog : http://popcards-factory.blogspot.fr

Nous lançons aujourd'hui une nouvelle souscription pour un livre intitulé QSO ou le premier réseau social.

Mais de quoi s'agit-il ?

Avant notre époque, où se connecter immédiatement avec les réseaux sociaux du monde entier fait partie du quotidien, seuls des amateurs passionnés (en dehors des militaires et de quelques professionnels) pouvaient communiquer entre eux grâce à des postes de radio qu’ils construisaient parfois de toutes pièces.

La capacité d'une installation à capter des signaux éloignés faisait donc la fierté de leurs propriétaires. Pour confirmer la réussite de leurs communications, les radioamateurs de tous les pays s’échangeaient par courrier des cartes QSL, du format d’une carte postale. Cette collection de cartes leur permettait notamment d’obtenir des diplômes très convoités. 

Radioamateurs et pop culture ? Le rapport ne semble pas à première vue évident.

D’accord nous direz-vous, mais pourquoi avoir réuni ces cartes dans un livre Popcards factory ?

Parce que s’y plonger est un bonheur sans égal - excepté celui que vous éprouvez à lire un autre ouvrage Popcards factory. Feuilleter ces pages atteste de la créativité naturelle dont sait faire preuve l’être humain, jusque dans des objets particulièrement utilitaires. Le génie des radioamateurs a été en effet de personnaliser des cartes qui ne sont rien de plus, à la base, qu’un banal accusé de réception.

Certaines d’entre elles se contentent de représenter l’opérateur et son poste de travail. Pourtant ces cartes simples sont troublantes dans leur représentation d’une fusion entre l’homme et son équipement. La radio accède au statut d’appendice technologique, et ce bien avant les délires cyberpunks.

Et puis, des créateurs ont décidé d’aller au-delà de l’esthétisme habituel et de se saisir de leur Rotring pour se livrer à des expériences graphiques. Le résultat est étonnant. Souvent réalisées à l’encre de chine, à la règle et au compas, ces cartes permettent aux radioamateurs de mettre en pratique leur expérience du dessin industriel, avec quelques croquis de matériel radio ou de circuits électroniques pour compléter le paysage.

Les plus aventureux se sont livrés à l’exercice du portrait avec des fortunes diverses. Le résultat est néanmoins invariablement saisissant dans leur refus des conventions. N’oublions pas la touche d’humour qui vient parfois pimenter quelques cartes !

À l’autre bout du spectre, des entreprises et structures diverses, gouvernementales ou non, ont rivalisé d’inventivité pour offrir aux radioamateurs des cartes d’un design souvent inspiré.

Les visuels proposés, souvent à la gloire des avancées technologiques du vingtième siècle, peuvent parfois se révéler totalement hors sujet.

Quelques pinups qui n’évoquent que de loin le monde austère du radioamateurisme font ainsi des apparitions particulièrement incongrues.

Ces cartes sont des objets fascinants, souvenirs d’une époque aujourd’hui presque révolue. Les textes qui les accompagnent dans le recueil, savoureux et instructifs, vous feront découvrir un univers inattendu et passionnant.

Ce livre de 104 pages richement illustrées (incluant la reproduction d’environ 200 cartes QSL) a été conçu et réalisé par Popcards Factory en collaboration avec Pierre-François Tareau et Christian Biral.

Enfant, Pierre-François Tareau utilisait une paire de talkies-walkies CELECT 2000 offerts par ses parents à Noël pour capter les routiers. Vint ensuite la vraie CB et des samedis après-midi passés sur le vieux poste du grand-père à écouter des voix lointaines, perdues dans l’éther. Beaucoup plus tard, il tomba sur un radioamateur dans un vide-greniers qui vendait quelques cartes de ses différents contacts. Sur l’une d’elles, on voyait l’opérateur radio posant devant son matériel, dans une pièce, remplie de ces mêmes cartes, punaisées au mur. Cette photographie désuète, hors du temps, l’a replongé dans le passé et a constitué le début d’une collection… et le point de départ de ce livre.

Christian Biral a construit enfant son premier talkie-walkie avec une boîte de biscuits apéritifs, une paille et du scotch. Titulaire d’un diplôme d’études supérieures en télécommunications, il a été transmetteur chasseur alpin durant son service militaire puis a notamment travaillé au Maroc, en mission pour le Ministère des Affaires Etrangères, afin d’y déployer la téléphonie mobile. Aujourd’hui, il travaille pour plusieurs programmes européens dont un transfrontalier. Co-auteur du livre Alabama Blues avec Maryvonne Rippert et Cédric Vernet, il est aussi chanteur et guitariste du groupe Les Chics Types, collectionneur, fan de Kraftwerk et de rétrofuturisme.

http://chicstypes.fr/

A quoi va servir le financement ?

L’ouverture de cette contribution nous aidera à compléter notre financement et à respecter nos exigences de qualité. Il nous permettra en particulier de boucler le budget, d'acquerir quelques cartes complémentaires et de financer l'impression du livre.

Ce livre n’étant diffusé que dans quelques librairies amies et par nos propres soins, vos souscriptions garantiront notre indépendance. Vous pourrez également acquérir nos précédents ouvrages qui font l'objet d'une diffusion confidentielle.

Nous vous proposons QSO ou le premier réseau social au prix de 14 euros, incluant les frais de port pour la France (le livre sera vendu 17 euros en librairie). Le port est à prix doux pour le reste du monde (5 euros).

Tous les souscripteurs seront remerciés sur notre blog (à moins que vous préfériez garder l’anonymat).

À propos du porteur de projet

Popcards Factory explore les marges. Nous avons déjà publié plusieurs livres :

. Le disque qui parle est un cabinet de curiosités sonores, où se mélangent pêle-mêle incongruités diverses et expérimentations discographiques.

Pour en savoir plus, cliquez ici.

• Une magnifique addiction présente la collection de photographies anonymes de Florian Vigneron.

Pour en savoir plus, cliquez ici.

• Psilocybine expose les premières expériences menées en France, à l’hôpital Sainte-Anne, sur ce champignon hallucinogène.

Pour en savoir plus, cliquez ici.

• Troubles est consacré aux curiosités et bizarreries érotiques d’une revue coquine des années 50, Sensations.

Pour en savoir plus, cliquez ici,ou ici ou encore ici.

• La féerie des coquillages est dédiée à une collection d’œuvres monumentales.

Pour en savoir plus, cliquez ici.

• Les héros de l’ordinaire (Tom, le garçon d'ascenseur et Solange et la cabine d'essayage mystérieuse) mettent en scène des caniches en laine.

Pour en savoir plus, cliquez ici.

Pour en savoir plus, cliquez ici.

Autres contreparties :

• Cartes postales

• Badges

Site web : http://popcards-factory.blogspot.fr

Boutique : http://popcardsfactory.bigcartel.com

FAQ