BackBackMenuCloseFermerPlusPlusSearchUluleUluleUluleChatFacebookInstagramLinkedInTwitterYouTubefacebooktwitterB Corporation

Que sont ils devenus?

Histoires d'enfants (autistes) qui ont rencontré un psychanalyste

À propos du projet

Voici "Margot"!


  

C'est le premier entretien de notre série-documentaire "Que sont ils devenus"
Un deuxième," Roman" est achevé, visible en rubrique "news". 
D'autres sont en cours, dont des hors-séries. 

Ces court-métrages content des histoires d'enfants autistes dont le destin a été infléchi par la rencontre avec un praticien orienté par la psychanalyse. 

Ils s'adressent à tous les publics. Aucun psychanalyste n'apparaît à l'écran.

Chaque film concerne un patient. 

Dans le plus grand respect de l'équilibre et de la temporalité de celui ci, des élèves de la FEMIS ou d'autres jeunes cinéastes s'entretiennent librement avec lui et son entourage, puis ils transmettent. 

                                        

Un projet de loi récent a voulu interdire la psychanalyse avec les autistes. L'HAS (haute autorité de santé) a failli la classer dans les pratiques non recommandées. Cette actualité nous a poussé à accélérer notre projet qui tente de rendre compte de ce travail qui s'accomplit depuis de nombreuses années.

Ce n'est pas chose aisée car la psychanalyse ne permet pas l'application d'un standard, valable pour tous, puisqu'elle s'adresse au plus singulier de chacun, d'où le choix de la mise en série. 

Par touche successive, au cas par cas, cette galerie de portraits, défilé de singularités saisies par celle de chacun des cinéastes, nous en donnera une idée. 

Elle dément un certain nombre de préjugés concernant les analystes: leur opposition systématique de toute médication pour leurs patients, leur passivité , leur neutralité, l'ignorance et le mépris qu'ils auraient des parents par exemple.
Les psychanalystes sont aussi engagés dans cette pratique différente de la cure-type plus connue. Les familles qui le souhaitent doivent conserver la liberté d'y avoir recours. 

Par ailleurs, notre position n'est pas d'exhiber mais de se laisser enseigner par les personnes interrogées, leurs solutions et leurs trouvailles pour vivre, travailler, penser...Différent ne signifie pas déficient.

Nous avons lancé un appel à contribution aux praticiens, aux familles, aux cinéastes tentés par cette aventure. A diffuser sans modération ! 

Mais, nos réalisations sont trop ralenties par l'absence totale de budget.
La production participative, chacun contribuant selon son désir et selon ses capacités à une construction commune nous semble tout à fait à l'image de notre projet . Cette modalité garantit une certaine liberté par rapport à d'autres moyens de production.

Notre propos repose plus largement sur une conception de l'humain et de sa société qui nous parait indispensable de défendre. Merci de le faire avec nous!  

 

A SUIVRE avec notre 2ème entretien "Roman" sur la  rubrique "News"

A quoi va servir le financement ?

Jusque là tous les intervenants travaillent gracieusement. 

Le financement servira UNIQUEMENT AUX FRAIS  INCOMPRESSIBLES

Dans un premier temps essentiellement à défrayer les déplacements, payer certains techniciens ( monteurs) organiser des projections sur grand écran ...

Plusieurs entretiens sont en attente de ce financement pour être réalisés

-"A" et  "W" à Paris 
- "M"à Bordeaux
- "AL" à l'étranger 

+ hors-séries, 
qui seront bientôt plus nombreux que les numéros de la série, il fallait s'en douter dans le domaine qui nous occupe 
- "X et les chuchoteurs"  à Clermont Ferrand.Les chuchoteurs est une troupe de théâtre de patients autistes du CTR de Nonette, institution recevant des adultes 

-"Emmanuelle et Sophie" est en attente de montage définitif .Très enseignant, il concerne aussi des adultes. Sophie n'a jamais rencontré de psychanalyste contrairement à sa fille Emmanuelle. Autiste elle-même et mère de 3 enfants autistes, le témoignage incroyable de son parcours, de ses solutions pour grandir, vivre, s'occuper de ses enfants, travailler..a retenu notre attention, autant que celui de sa fille qui motivait notre entretien.


Si le financement dépasse notre demande, ce que nous espérons, il permettra enfin de rémunérer correctement tout le monde , comme il se devrait.  Les courts métrages y gagneront en professionnalisme, en qualité. Ils seront plus aboutis, au-delà de ces simples entretiens.

 

À propos du porteur de projet

Docteur Annie SMADJA

psychiatre pédopsychiatre psychanalyste 

Travaille depuis plus de 20 ans avec des  enfants, dont certains autistes, dans son cabinet et dans certaines institutions

Ce projet en gestation a été accélèré par l'actualité de l'année dernière : le député Fasquelles a proposé une loi qui visait à interdire la psychanalyse avec les enfants autistes.  

En conséquence, bien sûr, tous les financements publics iraient à des méthodes normatives, visant le tous pareils . De nombreux reportages fustigent la pratique psychanalytique qui s'y refuse.

 Seuls Margot, Roman, J, Ml, M, A .... leurs parents, leur entourage pouvaient convaincre, plus que tous les discours : Écoutez les! 

Quelques liens 
Sur ce travail 
http://www.lacanquotidien.fr/blog/tag/annie-smadja/

convictions partagées 
http://www.lacanquotidien.fr/blog/2012/02/lacan-quotidien-n148-institut-psychanalytique-de-lenfant-autisme-et-psychanalyse-nos-convictions/

http://lamainaloreille.wordpress.com/3eme-plan-autisme/

Le projet de loi
http://www.assemblee-nationale.fr/13/propositions/pion4211.asp


A propos de nos  cinéastes 
http://www.critikat.com/Festival-du-Court-Metrage-de,6324.html?var_recherche=cadavre%20exquis
Prix du SACD de la première oeuvre de fiction

FAQ

Si vous avez encore des questions, n'hésitez pas à contacter le porteur du projet.

Poser une question Signaler ce projet