BackBackMenuCloseFermerPlusPlusSearchUluleUluleUluleChatFacebookInstagramLinkedInTwitterYouTubefacebooktwitterB Corporation

Qu'est-ce qu'on fait ?!

Un nouveau journal qui fait mal, mais pas que !

À propos du projet

Chaque mois, le nouveau mensuel Qqf vous donne des clés de compréhension et vous présente des pistes d'action concrètes sur un sujet de société. Un projet sur papier d'une équipe passionnée, qui ne se fera pas sans sa communauté d'abonnés : VOUS !

Manger de la viande rouge, c’est cancérigène et ça tue des milliards d'animaux dans des conditions atroces. Mais si j'arrête la viande, je mange quoi ? Des légumes pleins de pesticides, du soja qui détruit les forêts millénaires du Brésil. Ah, et pour manger… Il faut bien que je trouve du travail ! Donc j’enfile mes jolis vêtements fabriqués par des enfants bengalis surexploités et je mets du déo aux sels d’aluminium. Je sais que la DRH qui me recevra est sûrement moins bien payée que son collègue homme, qui l'est encore moins que son patron roulant en monospace diesel polluant. Polluant certes - mais enfin sans doute moins que les produits ménagers que j'utilise chez moi. Tout ça pour laver les vitres et regarder passer des camions poubelles qui viennent ramasser mes 374 tonnes de déchets par an…

Mais pas facile, pour une génération qui a grandi en croulant sous les informations ultra-anxiogènes, de se projeter dans l'avenir. Alors voici la mission que s’est donné Qqf : lancer un journal pour lutter contre la culpabilisation contreproductive, l’angoisse qui paralyse, et le pire ennemi d’entre tous… le cynisme. Avec un objectif : montrer qu'il y a encore beaucoup de raisons d'avoir de l'espoir. C'est ainsi qu'on a lancé Qqf, un site dans lequel on tente d'apporter depuis 2 ans des réponses concrètes à la question Qu'est-ce qu'on fait ? à travers des infographies dynamiques : www.qqf.fr

En septembre, on a fait un pari fou : se lancer dans la presse écrite, de lancer un mensuel qui tente d'apporter aussi des solutions.

Regarder le monde tel qu’il est, même (ou « surtout ») lorsque l’actualité n’est pas franchement rayonnante. Chaque mois, Qqf sélectionne un sujet, un enjeu d'actualité et le décrypte à travers des entretiens, des reportages, des points de vue, des billets d'humeur. Ça fait un peu mal.

 

 

Très bien ! Mais maintenant qu'on sait (et qu'on a mal), qu'est-ce qu'on fait ? C'est ici que l'on vous présente des idées, des conseils pratiques et des alternatives pour que vous ayez toutes les clés en main pour contribuer à résoudre l'enjeu et agir en tant que citoyen, qu'être humain, que consommateur… 

 

 

A quoi va servir le financement ?

En mobilisant nos propres ressources et grâce à une communauté d’abonnés « pionniers », Qqf a pu lancer ses 3 premiers numéros fin 2017.

Alors pourquoi lancer une campagne de crowdfunding maintenant ?

Ces premiers numéros nous ont permis de tester la viabilité du projet, d’écouter les retours de nos premiers lecteurs, de renforcer notre équipe éditoriale et d'ajuster notre organisation, et finalement de revoir le format (nous avons changé pour le numéro 4, le format initial était top, mais on était complétement invisible en kiosque)  ! 

Et maintenant ? On pense que lancer une campagne de crowdfunding, c'est à la fois une manière d'élargir notre cercle d'amis - ensemble, on sera plus forts - mais aussi une belle occasion de vous intégrer dans notre démarche afin que vous puissiez nous signaler d'autres projets, d'autres héros méconnus et d'autres innovations sur lesquels nous pourrions écrire.

Nous sommes maintenant déterminés à aller plus loin dans l’aventure de ce nouvel objet de presse, à la frontière entre l’affiche et le journal. Mais la vie de Qqf ne dépend que d'une ressource en quantité limitée : ses lecteurs. Car nous avons fait le choix d’opter pour le 0 publicité, afin :

1. Qu'on ne nous tienne pas la plume.

 

2. D'avoir plus de place à consacrer dans nos pages aux choses qui comptent.

Donc on a besoin de vous ! 
Et c'est pourquoi on a imaginé de supers contreparties, en plus des numéros et de l'abonnement à Qqf, il y a :

Tout d'abord les tote-bags imprimés à Paris sur du coton Bio et avec de superbes illustrations tirées de chaque numéro pour limiter votre utilisation de sacs plastiques tout en restant chic : 

 

Et aussi un Bookster (Le Bookster est un texte imprimé dans son intégralité sur une affiche). Nous vous proposons dans cette campagne un magnifique et court texte de Giono dans lequel un jeune berger de Haute-Provence du début du 20ème siècle replante seul toute une forêt : L'homme qui plantait des arbres. Le Bookster vient avec le cadre de votre choix (en chêne naturel ou noir).

 

À propos du porteur de projet

Il y a des mauvaises nouvelles, mais pas que. Et se concentrer inlassablement sur les catastrophes, les risques, les conflits les dangers risque de nous convaincre tout que le monde est sans espoir et qu'il n'y a plus rien que nous puissions faire.

Ce journal est un antidote, une tentative de montrer qu'il y a beaucoup à faire, mais qu'il est encore possible de faire. Nos journalistes sont donc à la recherche de pionniers, de bonnes pratiques, de héros méconnus, d'idées qui marchent, d'idées et d'innovations.

Qqf c'est :

Une équipe de 5 personnes (éditeurs, journalistes, directeurs artistiques) qui travaillent d'arrache pied pour faire exister le projet.

Des illustrateurs de talent (Stéphane Trapier : Théâtre du Rond Point, Jacques Floret : XXI, Le Monde, Camile Gobourg, Pierre Busson, Christian Roux)

Et plein de journalistes chevronnés (Clémentine Gallot : Libération, Les Inrockuptibles, Laurène Daycard : Les Echos, Les Inrockuptibles, Brice Perrier : Le Parisien, Marianne, Zazie Tavitian : Slate, France Inter, et d'autres !)

Vous pouvez nous retrouver et découvrir tout ça sur :

notre site internethttp://www.qqf.fr

notre page Facebook

notre page Twitter 

notre page Instagram

notre application mobile (pour l'instant sur Paris) : disponible sur l'App Store et Android.

Ou venir nous rencontrer au 55 rue des Vinaigriers, 75010 Paris.

FAQ

Si vous avez encore des questions, n'hésitez pas à contacter le porteur du projet.

Poser une question Signaler ce projet