BackBackMenuCloseFermerPlusPlusSearchUluleUluleUluleChatFacebookInstagramLinkedInTwitterYouTubefacebooktwitterB Corporation

QOSQO VIBES !

Une salle de spectacle sans son ni lumière serait comme notre bibliothèque sans livre !

UN PROJET SANS FRONTIERE !!!

6 mai 2018,

C’était Samedi dernier, en France, sur un événement nommé "L'Isle aux talents" auquel j'ai eu la chance de participer professionnellement en tant qu'animateur social et apporter mes connaissances en technique de spectacle. Les photos sélectionnées sont les plus floues ou les plus mal cadrées au monde, et ce, dans le but que les jeunes ne soient reconnaissable. Pour ma part , comme une impression de continuer un projet entamé outre-atlantique et malheureusement avorté pour les jeunes de la bas. Force est de constaté que cette activité correspond malgré tout a cette tranche d'age. A développer, améliorer, sublimer. Il me parait important de ne jamais oublier l'ado qui est en nous pour, à notre tour, leur donner la confiance qu'ils sont légitimes de recevoir. Nous avons une part de responsabilité quant aux adultes de demain. Pour ma part, heureux d'avoir pu continué mon projet par translation et de m'apercevoir qu'il n'est pas si bête que ça. Mais loin d'être une finalité ou une pseudo "victoire", il ne reste qu'un prétexte éducatif de cohésion, de collectivité, d'humilité puisque l'aspect technique du spectacle enseigne de savoir devenir une personne de l'ombre pour éclairer les autres à un âge ou certains souhaitent être dans la lumière en mettant les autres dans le noir (et continuent parfois dans le monde dit des "adultes").

Encore merci à ces jeunes tout simplement. Je reste persuadé que le monde des adultes ne leurs en demandent pas trop. Seulement les adultes leurs demandent maladroitement de ne pas être eux-mêmes avec leurs envies. Ne connaissent d'ailleurs même pas leurs envies. Il reste de notre devoir, de par nos expériences, de leurs offrir les clés de l'épanouissement et non de rentrer dans un moule ou leurs personnalités, origines ou tout autre jugements factices seraient vu comme une entrave au collectif. Mais quel collectif voulons nous ?!

Outre atlantique ou ici, je remercie ces jeunes de vivre leurs adolescences comme ils la vivent, de garder leurs ouvertures contradictoires, de se confronter, de s'affirmer, de dire bonjour en insultant, mais d'essayer quoiqu'il arrive.

 Tout ça pour dire MERCI.

C’était surement un peu long juste pour ça !!!  :D

David