BackBackMenuCloseFermerPlusPlusSearchUluleUluleUluleChatFacebookInstagramLinkedInTwitterYouTubefacebooktwitterB Corporation

QOSQO VIBES !

Une salle de spectacle sans son ni lumière serait comme notre bibliothèque sans livre !

À propos du projet

Depuis le mois de Juillet 2016, nous sommes volontaires à Cusco (Pérou) dans le programme bibliothèque/ludothèque de l’association Qosqo Maki. Dans le cadre de ce dernier, nous réalisons toutes les semaines et depuis le début,  des activités cirque et théâtre afin de développer l’expression sous toutes ses formes chez les enfants et les jeunes. Pour se faire, nous disposons d’une salle avec une petite scène malheureusement dépourvue de son, de lumières et de rideaux de scène. Les ateliers portant leurs fruits, nous souhaiterions donc aujourd´hui pallier à ce manque en investissant dans ce matériel afin de développer aussi les aspects techniques inhérents à la scène. De plus, comme nous restons jusqu’à Juillet 2018, nous pourrons aisément ouvrir de nouveaux projets sur le quartier en proposant des rendez-vous culturels réguliers tel que des spectacles de cirque, théâtre, concerts, café philo…

Le projet d'aménagement :

De manière éducative et en parallèle avec d’autres projets déjà mis en place, nous avons imaginé une première phase d’utilisation en quatre étapes s´étendant de Décembre 2016 a Avril 2017 :

PREMIERE ETAPE : L’ESPACE SCENIQUE
(Décembre)

Nous  sommes actuellement en train de confectionner les rideaux et de peindre la “boite noire” de l’espace scénique avec les jeunes.

DEUXIEME ETAPE : SON ET LUMIERE
(Du 13 au 17 Février)

Après réception du matériel, nous ferons un atelier d’une semaine avec les jeunes pour réaliser l’installation lumière et son puis entamerons l’apprentissage de son fonctionnement. A partir de cette étape, nous pourrons envisager des ateliers hebdomadaires afin d’approfondir durablement les connaissances acquises.

TROISIEME ETAPE : CIRQUE ET THEATRE
(Du 20 au 24 Février et du 27 Février au 03 Mars)

Dans la continuité de nos ateliers cirque et théâtre hebdomadaires, une troupe de cirque canadienne interviendra sur deux semaines pour proposer cinq jours d’initiation cirque puis cinq jours d’initiation théâtre. Nous intégrerons naturellement les acquis de la semaine SON ET LUMIERE sur les créations des jeunes.

QUATRIEME ETAPE : INAUGURATION DE LA SALLE MULTICULTURELLE
(03 et 04 Mars)

Vendredi : Spectacles cirque et théâtre des jeunes décrits en troisième étape, mis en lumière et sonorisés par eux-mêmes.
Samedi : Spectacle de la compagnie canadienne suivi d’un concert d’un groupe de musique cusquénien toujours éclairés et sonorisés par les jeunes.

Afin d’en savoir plus sur le développement du projet, l’association Qosqo Maki, sa pédagogie, la notre, les difficultés que nous pouvons rencontrer par rapport à la situation des différents publics avec lesquels nous travaillons, nous vous invitons à prendre le temps de lire la FAQ de ce projet (en bas de page).

A quoi va servir le financement ?

-725,00€ sur le budget global de 3225,33€ seront assurés par une subvention extérieure et le reste par votre générosité.
-L'argent récolté le sera sur notre compte personnel et sera reversé directement à l'association afin qu'elle finalise les achats à destination de ce projet. Le matériel sera donc à leur nom et donc leur propriété.
-Dans le cas ou nous dépasserions les 100% de dons à atteindre, nous utiliserons ce qu'il y a en plus pour acheter du matériel de cirque (massues, balles de jonglerie, bollas, rolla-bolla, boule d'équilibre, tapis...) toujours à destination de l'association Qosqo Maki.

À propos du porteur de projet

DAVID

Saltimbanque au vrai sens du terme, puisque musicien (Grabben Orchestra), circassien (La compagnie Sans Nom), animateur/éducateur et régisseur de spectacle (Hot Club de Lyon) depuis 14 ans. Cette nouvelle expérience, dans un autre pays que celui qui m’a vu naître, est pour moi l’opportunité de confronter durablement mes acquis sur le terrain tout en oubliant tous mes repères culturels. Animé depuis moult par cette idée que le temps fait bien les choses et que l’éducation y contribue, je souhaiterais, après deux années enrichissantes au Pérou, reprendre des études pour ouvrir une structure d’accueil en milieu rural. « Quand je serais grand ! »

LAURE

Baignée depuis mon enfance dans l’animation, j’ai obtenu une licence d’arts du spectacle au Mexique, et ai été directement contaminée par l’air « caliente » et latino de ce pays. Aussitôt rentrée en France, l’envie de repartir sur les terres d’Amérique du sud me prend : pourquoi ne pas l’associer à mon expérience d’animatrice/éducatrice auprès de jeunes de tous âges ? Et me voilà catapultée responsable du programme « biblioteca-ludoteca » de l’association Qosqo Maki ! 

Pour en savoir plus sur l'association : 

Facebook
Site Web

FAQ

  • QOSQO MA…QUOI ?

    Qosqo Maki est une association créée en 1990 qui assure l´accompagnement, pour l´exercice de leurs droits, des enfants et adolescent(e)s en situation de rue à Cusco, au Pérou. Ceux-ci ont décidé de s´éloigner temporairement de leur famille, suite à des situations quotidiennes diverses qui affectaient pleinement leur intégrité physique, émotionnelle et sociale. Nous proposons 4 programmes éducatifs :

    La Chocita : Le service d’accueil de nuit, ouvert 365 jours par an aux mineurs qui n’ont pas d'endroit où passer la nuit. Ce service leur offre des conditions dignes de repos, le respect de l´exercice de leur droits et un espace éducatif pour se développer personnellement et socialement.
    L’espace bibliothèque/ludothèque est un lieu de vie et de socialisation où se rassemblent enfants, adolescents et adultes du quartier. Cette mixité favorise grandement l’échange et permet de diminuer les nombreux préjugés.
    La Panaderia et la Carpinteria : Les ateliers de formation en boulangerie et menuiserie ont un objectif éducatif commun. Ils se présentent tous deux comme des espaces de transition entre le travail informel dans la rue et le travail formel en entreprise et offre aux apprentis le respect de valeurs et d´attitudes propres au secteur laboral.
    Le projet de tourisme solidaire qui a été instauré en 2014 afin d’offrir une ouverture aux rencontres et échanges interculturels entre jeunes et visiteurs. Le projet permet également d’assurer un certain financement aux différents projets de Qosqo Maki.

    Dernière mise à jour : il y a 2 années, 2 mois

  • UNE IDEE SAUGRENUE ?

    Les ateliers cirque et théâtre que nous proposons sont ouverts aux enfants du quartier (usagés de la bibliothèque/ludothèque) ainsi qu’aux jeunes du dortoir de l’association (La Chocita).
    Nous avons la chance de jouir au sein même de l’association, d’une salle de 50m2 avec une scène de 10m2. Au fil des séances théâtre et cirque, chemin faisant, les enfants et les jeunes se mélangent, s’entraident, s’amusent, rient, s’expriment, progressent et…En redemandent !!!
    Mais quel dommage de ne pouvoir mettre toutes ces énergies et progrès plus en valeur, de ne pouvoir enseigner les techniques de cirque ou de théâtre sans pouvoir approcher d’autres techniques propres a tous les arts du spectacle : L’ESPACE SCENIQUE ET SA REGIE.
    L’espace scénique existe donc, et nous l’utilisons toutes les semaines. Les enfants et les jeunes ne ratent jamais ce rendez-vous, mais le matériel technique vient à manquer pour approfondir nos ateliers.

    Une salle de spectacle sans son ni lumière serait comme notre bibliothèque sans livres !!!

    Dernière mise à jour : il y a 2 années, 2 mois

  • MAIS LA SCENE NE SUFFIT PAS ?

    La pédagogie de l’association s’articule autour de “l’éducation en liberté”. Elle s’apparenterait en France à ce que l’on nomme “l’éducation populaire”. Dans toutes les actions que nous entreprenons, l’humain (qu’il soit enfant, jeune ou adulte) est avant tout un sujet participant à la collectivité. Il est donc acteur de toutes les décisions, réflexions ou propositions au sein des espaces dont il est usagé.
    Nous menons nôtre rôle éducatif dans l’optique d’accompagner quiconque à se réaliser dans ses envies en favorisant l’expression de celle-ci par des outils de créativité, d’épanouissement et de collectivité.
    De manière générale, les jeunes arrivant à “La Chocita” sont en situation de rue et en rupture familiale. Ils côtoient en Bibliothèque des enfants scolarisés et vivant avec leurs familles dans le quartier. Ajouté aux différences d’âge, les peurs ou incompréhensions émanant de ces différences sociales sont assez fréquentes. 

    Il est difficile de proposer régulièrement des activités mélangeant ainsi tout ce beau petit monde. Imaginez, un enfant de six ans débattre des préoccupations de son âge pendant des heures avec un adolescent prépubère ! L’idée est particulièrement intéressante pour la théâtraliser mais bien trop utopique pour s’y attarder. En revanche, imaginer des enfants de six à douze ans réalisant un spectacle complet sonorisé et éclairé par les adolescents, cela devient plus que concret ! C’est donc dans ce contexte que nous imaginons cette salle équipée comme un outil supplémentaire de lien social, au même titre que l’espace biblio/Ludothèque.

    Dernière mise à jour : il y a 2 années, 2 mois

  • ET APRES ???

    Une deuxième phase serait envisagée a partir de Juin pour une durée illimitée. De plus, nous réengageant dans l’association jusqu’à juillet 2018, nous pourrons ainsi faire évoluer et perdurer ce projet plus sereinement (et ce, tout en continuant de vous tenir informé). Les idées ne manquant jamais, en voici quelques-unes :

    Continuer le développement des activités hebdomadaires d’expressions des jeunes comme le cirque, le théâtre ou la projection de films (toujours suivis d’un débat en rapport avec ce dernier).

    Co-organiser avec les jeunes des événements créant du lien social sur le quartier, tel que des soirées karaokés, Battle hip-hop, expositions des jeunes (réalisations de bibliothèque, dortoir ou « carpintería »…), co-organisation de concerts, pièces de théâtre, café philo, table de quartier…

    Proposer cet espace pour des résidences artistiques extérieures à Qosqo Maki. En contrepartie, les artistes proposeraient aux enfants et aux jeunes une activité en lien avec leur art et se produiraient gratuitement en fin de semaine ou de résidence. Spectacles gratuits et ouverts à tous.

    « La ultima etapa », et non des moindres :s’assurer que les éducateurs et jeunes se soient appropriés ces outils techniques et  puissent à leur tour être en capacité de former d’autres personnes à l’utilisation de ce matériel.

    Dernière mise à jour : il y a 2 années, 2 mois