BackBackMenuCloseFermerPlusPlusSearchUluleUluleChatFacebookInstagramLinkedInTwitterYouTubefacebooktwitterB CorporationBcorp /* ULULE BRAND LOGOS */

Pura Vida

Documentaire

  • C'est terminé ... pour la première patie!

    Cette news est réservée aux contributeurs du projet.

  • Gringo Michael

    Le lac Arénal, et la greenhouse de Gringo Michael.

  • Quelques images...

    Quelques images du tournage :

    Le professeur de droit à l'environement Nicolas Boeglin dans le parc de l'université de San José

    La plage du parc national Manuel Antonio, au matin, avant l'arrivée des touristes

    Et le volcan Arénal, ainsi que le petit village d'El Castillo aux pieds du lac, où nous sommes actuellement.

  • Nano

    Aujourd'hui, nous avons découvert Nano, cultivant bananes et café, seul dans sa jungle, avec son chien un peu fou, et un livre d'or rempli de noms de partout dans le monde, de ceux qui ont réussi à arriver jusqu'a lui.

    Il nous a offert rhum et café en nous expliquant qu'il n'avait pas besoin de voyager, c'est le monde qui venait à lui.


    A bientôt !

    L'équipe de Pura Vida

  • Nouvelles Outre Atlantique

    Bonsoir à tous et à toutes,

    Voici un peu plus d'une semaine que je suis au Costa Rica. Le temps est venu pour moi de vous donner quelques nouvelles sur l'avancement de mes recherches sur le terrain.

    Cette semaine, après un petit temps d'adaptation aux chaleurs tropicales, j'ai pu rencontrer deux personnes de grande importance dans le développement du projet.

    La première fut Nicolas Boeglin, professeur de droit à l’environnement à l'Université du Costa Rica. Outre ses connaissances indispensables à la compréhension du fonctionnement législatif et économique si particulier de ce pays, Nicolas m'a apporté une vision plus nuancée de l'écotourisme et de "l'économie verte" du Costa Rica. Suivant de près la vie politique et les évolutions sociales, il a pu me faire part lors de notre long entretien, d'une approche plus critique, d'une grande perspicacité, sur problèmes liés au développement du pays, à l'échelle nationale et internationale. De quoi me donner du grain à moudre dans mes recherches, il sera donc un informateur de première importance pour Pura Vida.

    La deuxième personne que j'ai pu rencontrer était Jose Montero, responsable de la communication pour l'association Neotrópica. Là encore il s'agissait d'une rencontre déterminante car l'ONG constituait l'un de nos principaux atouts pour pouvoir tourner en milieu protégé et y filmer des personnes travaillant pour la préservation de ces espaces. Le résultat est plutôt encourageant car le projet semblait véritablement emballer les membres de Neotrópica. Ils nous ont donc proposé de venir voir leur projet PCAC (Programa Corbono Azul Comunitario), sur la péninsule d'Osa. Ce travail consiste à reboiser des zones de mangroves, zones humides à forte capacité de captation du carbone, en collaboration avec les populations locales. Ce programme semble parfaitement répondre à nos besoins pour le film car il aborde à la fois les questions de l'importance de ce type de milieux mais aussi l'éducation qui peut être faite autour de la préservation des espaces naturels. J'attends de leurs nouvelles afin de convenir d'une première visite de leur antenne sur la péninsule et rencontrer ces personnes que nous suivrons dans leur collaboration.

    En attendant les évolutions, je dois encore rencontrer une chercheuse spécialisée dans la relation entre les arbres et les sociétés. Ce qui assure de nouvelles informations pertinentes pour la construction de ce film. Je vous salue bien bas depuis mon hamac et je tiens encore une fois à tous vous remercier pour votre soutien. On arrive presque au bout du Ulule. Il ne manque que 20% de la somme à réunir pour un peu plus de trois semaines donc n'hésitez pas à parler du projet, ou encore une fois, à le faire tourner sur les réseaux sociaux.

    Merci à tous et à très bientôt,

    Pura Vida!

    Léo