BackBackMenuCloseFermerPlusPlusSearchUluleUluleUluleChatFacebookInstagramLinkedInTwitterYouTubefacebooktwitterB Corporation

Psychomotricité au Togo

Projet Handicap Debout

À propos du projet

Le projet

Nous sommes trois psychomotriciennes diplômées en juin 2017 aspirant à promouvoir notre profession à travers le monde en montant un projet de solidarité internationale.

Nous avons rejoint cette année l'association "Psychomotricité Autour du Monde" qui a un partenariat avec l'association JEMAV pour son projet « Handicap debout » au Togo.

Nous souhaiterions continuer cette collaboration et proposer des accompagnements psychomoteurs pour des enfants en situation de handicap dans plusieurs villages du Togo.

La psychomotricité

Le principe fondateur de la psychomotricité est l’unité de l’être humain : le corps et le psychisme sont interdépendants en permanence.

La psychomotricité reconnait le corps comme lieu d’impression et d’expression de l’histoire individuelle. Par l’intermédiaire du corps, elle intervient sur les fonctions cognitives, affectives et motrices de la personne, afin d’harmoniser les relations qu’elle entretient avec elle-même et le monde qui l’entoure. La spécificité du psychomotricien réside ainsi dans l’attention et le sens donné aux manifestations corporelles du patient en relation avec son environnement.

Les associations

Psychomotricité autour du monde est une association de solidarité internationale :

  •  Faire connaître la psychomotricité en France comme à l’étranger ;
  •  Créer, à travers le monde, des partenariats avec des structures locales liées à l’enfance
  • Promouvoir l'échange de pratique entre les psychomotriciens et les professionnels de l'enfance.

·JEMAV :

JEMAV est un organisme de développement et de solidarité internationale à but non lucratif, basé sur les principes du volontariat et d'échange culturel.

JEMAV est représenté à l’étranger à travers une antenne au Sénégal, Bénin, en France et au Togo.

Projet Handicap debout

L'idée de ce projet vient de l'observation du manque d'accompagnement pour les enfants en situation de handicap dans les zones rurales du Togo.

Il consiste en l'intervention de bénévoles paramédicaux assurant la prise en charge des enfants dans différents villages au nord de Lomé. Les bénévoles étrangers travaillent en binôme avec un bénévole togolais. Cela permet un accompagnement au plus proche des familles et un échange de pratiques.

Objectif général :

  • Permettre aux enfants handicapés d’avoir accès aux soins et d’être socialement intégrés via l’accès à la scolarité.

sous objectifs :

  • Assurer une continuité dans les prises en charge paramédicales en favorisant la venue régulière de bénévoles éducateurs spécialisés, psychomotriciens, orthophonistes, kinésithérapeutes, ostéopathes, ergothérapeutes
  • Sensibiliser les parents au handicap de leurs enfants et à leurs capacités à aller à l’école.
  • Apporter un soutien logistique et formatif pour les écoles étant prête à accueillir les enfants porteurs de handicaps

Le projet concrètement

Les bénévoles interviennent dans des villages situés autour d’Amoussoukopé, un village situé au nord de Lomé. Ils se rendent dans les villages en binôme avec un bénévole Togolais pour proposer aux enfants des séances de psychomotricité.

Les enfants bénéficient d’un bilan psychomoteur qui rend compte de leurs compétences (motricité globale, motricité fine, relation à l’autre, schéma corporel…) et de leurs difficultés. Ces observations permettent aux psychomotriciens de créer un projet thérapeutique, afin de proposer des séances cohérentes en fonction des difficultés de l’enfant, tout en se basant sur ses compétences et ses goûts.

Une séance se déroule autour de jeux, de chants, de percussions…, autant de médiateurs  qui permettent un échange relationnel entre l’enfant et le psychomotricien. Le jeu permet de travailler les objectifs établis à partir du bilan tout en offrant un espace ludique et de confiance en soi et en ses capacités.

En fin de mission, les bénévoles psychomotriciens sont amenés à écrire un rapport avec le suivi de l’enfant, les médiateurs utilisés, l’évolution de l’enfant et les freins qui peuvent avoir été rencontrés. Le but de ce rapport de fin de mission permet une transmission des pratiques pour les nouveaux bénévoles qui vont porter le projet. Cela a pour objectif d’assurer une cohérence dans le suivi des enfants.

·

A quoi va servir le financement ?

Nous avons établi un tableau des dépenses engendrées par ce projet :

DEPENSES

Transports

Avion A/R : 1500€

Autres : 400€

Visas

20x5 mois x3personnes : 300€

Santé

Vaccins : 150€

Infirmerie : 200€

Assurance Voyage et Santé

50€/mois x5(mois) x3(personnes) = 750€

Logement et nourriture

80 €/sem

(x23 sem)=1840€/pers x3=5520 €

Matériel pour les séances, documentation...

500,00 €

TOTAL = 9120 €

RECETTES

Subventions

1200,00 €

Crownfunding

1 200,00 €

Actions de récolte de fonds (ventes de gâteaux, marché de Noël...)

1000,00 €

(dont 341€ déjà récoltés)

Apport personnel

5 720,00 €

TOTAL : 9120 €

La campagne Ulule va servir à financer un partie du projet et permettre ainsi la réalisation du projet.

À propos du porteur de projet

Sophie Dupé, 21 ans :

Passionnée de voyages et de projets en tous genres, j'ai toujours voulu partir à l'étranger pendant une longue période afin de découvrir une nouvelle culture.  Agir en tant que psychomotricienne dans une association à l'étranger est pour moi une façon de grandir et d'enrichir mes expériences autant humaines que professionnelles et de partager ce que j'ai appris durant ma formation.

J'ai eu la chance de pouvoir monter un projet autour du Droit des femmes et ainsi de partir un mois au Pérou, il y a trois ans, par l'intermédiaire des Scouts et Guides de France. Cette expérience m'a vraiment motivée à explorer le monde, à rencontrer ses habitants.

Jade Mauris-Demourioux, 21 ans :

            Enthousiasmée par ce projet, j’en parle régulièrement autour de moi. Les réactions sont souvent très encourageantes mais souvent la question « pourquoi ? » est posée. Pourquoi partir ? Pourquoi quitter ce que l’on connaît ? Pourquoi laisser derrière soi famille et amis, pour une si longue durée ?

En effet, se lancer dans l’inconnu, sortir de sa zone de confort peut être effrayant, mais cela représente aussi pour moi un moyen d’évoluer, de grandir, d’apprendre.

De plus, passionnée par la psychomotricité, je suis convaincue de son importance à l’étranger et de la richesse de cette approche

Margot Mure-Ravaud, 24 ans 

« Le voyageur est celui qui se donne le temps de la rencontre et de l’échange » -  Frédéric Lecloux.

Cette citation éclaire ma motivation à m’investir dans ce projet. Il s’agit de partir en voyage mais pas seulement pour découvrir de nouveaux horizons, il s’agit d’aller à la rencontre de l’autre, des personnes qui vont nous accueillir. C’est aussi partager mes connaissances acquises par ma formation. Enfin, c’est aussi recevoir, recevoir la culture, les modes de vie, recevoir de nouvelles connaissances. Et pour terminer c’est aussi se découvrir soi-même. Pouvoir agir en tant que psychomotricienne c’est m’enrichir sur un plan professionnel et personnel. C’est tout cela qui fait l’essence même de mon envie de partager et de vivre cette expérience.

FAQ

Si vous avez encore des questions, n'hésitez pas à contacter le porteur du projet.

Poser une question Signaler ce projet