BackBackMenuCloseFermerPlusPlusSearchUluleUluleChatFacebookInstagramLinkedInTwitterYouTubefacebooktwitterB CorporationBcorp /* ULULE BRAND LOGOS */

Psyché Extérieur Nuit

Barcelona Corpus

À propos du projet

PSYCHÉ EXTÉRIEUR NUIT _ Barcelona Corpus

par la Cie Les Allumeuses de réverbères

avec Nathalie Démaretz, vidéaste plasticienne & Pierre Guéry, poète performeur

en résidence de création à La Place, galerie d'art contemporain - Barcelone

du 1er février au 2 mars 2014


Genre > poésie-performance / documentaire expérimental
Images > film vidéo muet
Durée vidéo > 30 mn
Son > voix du poète en direct lors de la déambulation
Projection > sur le corps du poète en déambulation 
Première présentation publique > parcours urbain Barcelone, fin février 2014
Trace > captation de la performance publique, montage, gravure DVD
Autres présentations publiques prévues > Marseille (France), Montpellier (France), Genova (Italie)

Psyché Extérieur Nuit _ Barcelona Corpus est aussi sur Facebook

 °°°°°°°°°°°°°°°°°

Ce projet, porté par la Compagnie Les Allumeuses de réverbères, réunit deux artistes en collaboration: la vidéaste et plasticienne Nathalie Démaretz, et le poète et performeur Pierre Guéry.
Leurs parcours, fort différents, ont cependant ceci de commun qu’ils relatent tous deux, chacun par des media différents, un rapport au monde marqué par la recherche d’une poétique à la fois directe et transdisciplinaire.

(On trouvera au bas de cette page leurs notices biographiques. On trouvera également une brève présentation de la Compagnie Les Allumeuses de réverbères.)

Pierre Guéry & Nathalie Démaretz : « Notre cheminement est une marche aventureuse (c’est-à-dire en disponibilité de l’inattendu) qui ne pouvait qu’aboutir un jour ou l’autre à une recherche commune : une œuvre déambulatoire qui s’affiche comme une fresque à laquelle nous ajoutons le qualificatif néologique « poé-li-tique ».

Barcelone, vieille ville portuaire aux multiples métamorphoses de la modernité, construite et peuplée d’individus aux identités bigarrées, hydre à plusieurs têtes, s’offre dans notre travail comme un creuset d’errances qui interrogent l’humain.

Il va s’agir de capter des fragments de vies, des fragments de ville comme des touches poétiques dans une forme documentaire expérimentale in vivo : murs, rues, habitants, bruits, histoires tragiques ou joyeuses qui constituent la ville. La cité n’est plus objet mais sujet, elle écrit son histoire sur notre conscience et dans notre imaginaire, elle crée le poème dont nous sommes les chants et les rythmes. »

°°°°°°°°°°°°°°°°°

Tout au long du mois de février 2014, la Galerie La Place nous invite en résidence à Barcelone, mettant à notre disposition un logement et un espace de travail.

Cependant, il s’agit d’un accueil et non d’une aide financière à la création, c’est pourquoi nous avons besoin de votre soutien.
Ce soutien nous permettra de couvrir les frais de notre transport de Marseille à Barcelone, ainsi que du matériel vidéo. En effet, cette création étant très expérimentale tant au niveau artistique que technique, nous ne disposons pas actuellement du matériel adéquat à sa réalisation.

Voici le détail de nos étapes de travail.

PHASE 1 > TOURNAGE À BARCELONE

Nous chercherons avant tout, durant ce tournage, à saisir le sensible à travers d'une part des regards, des postures de corps, des attentes, des agitations, des émotions même fugitives (et non des scènes sociales, des interviews ou du pittoresque), et d'autre part des sons et des paroles (signifiantes ou non). Capter les émotions, visuelles et sonores, pour comprendre comment bat ce grand cœur d’Hydre.

Durant tout ce temps, nous chercherons à sensibiliser des personnes rencontrées au cours du tournage, afin de les impliquer dans la captation finale de la performance déambulatoire.

PHASE 2 > MONTAGE DES IMAGES ET ÉCRITURE SONORE DE LA PERFORMANCE

Il s’agira d’expérimenter un nouveau mode de création poétique et documentaire de la ville. Lors de cette phase, les deux artistes agiront simultanément.

côté images, Nathalie Démaretz travaillera au montage des captations réalisées dans la ville. Ce montage d’une durée d’environ 30 minutes sera muet.

côté son, Pierre Guéry travaillera à l’écriture d’une partition sonore qui unira les gestes et les sons dans une nouvelle infra-langue à partir de la matière collectée.

PHASE 3 > RESTITUTION PUBLIQUE

Cette phase se déroulera à la fin du mois de février 2014 à Barcelone, en deux temps.

une performance déambulatoire en extérieur nuit : projection réfléchissante du film muet sur le corps du poète, et improvisation corporelle et sonore de celui-ci. Cette performance aura lieu au bout d’environ trois semaines de travail. La médiation préalable aura permis d’associer des habitants de Barcelone en leur demandant de filmer la déambulation : celle des artistes et celle du public en train de suivre les artistes.

un nouveau montage, réalisé par les deux artistes et intégrant des images saisies par le public (par caméra ou téléphone portable) : celui-ci donnera lieu à l'édition d'un DVD, trace de cette création interactive.

Pour cette phase encore nous avons besoin de votre soutien pour acquérir le matériel nécessaire.

À quoi va servir le financement ?

Nous avons besoin de votre soutien pour financer principalement le matériel. En effet si nous en possédons une bonne partie, l'aspect expérimental de cette création nécessite un matériel très particulier, surtout pour ce qui concerne les conditions de projection lors de la déambulation.

Voici notre BUDGET PRÉVISIONNEL

À propos du porteur de projet

NOTRE DÉMARCHE ?


Nathalie Démaretz > « Les projections d'images sont généralement prévues pour des surfaces blanches, lisses et fixes. De ces écrans fixes et lisses, je suis passée aux supports sans écran (murs, sols, fumées, végétaux, etc...) ou à des écrans fabriqués (calques, plumes...), produisant des effets de matière, de couleur et de luminosité mais toujours fixes. Puis j’ai exploré des surfaces en mouvements aléatoires (végétaux, parachutes, etc...) soumises au vent ou à des artifices: soufflerie, ventilateurs, miroirs articulés… Par ailleurs j’ai beaucoup travaillé sur le corps avec des danseurs: captations et réalisations vidéo intégrées à des spectacles vivants. L'image captée y est toujours au plus près des détails du corps, glisse sur la peau, en révèle le grain, ses ombres et ses lumières, ses plis et replis.

Avec cette création j’aimerais faire du corps vivant et de son mouvement un nouvel écran. L’aléatoire changera de bord: c'est le corps qui désormais décidera en devenant surface de projection. S’opérera alors le passage du cadre de l’écran au hors cadre de la cité reflétée sur un corps vivant, et de l’objet au sujet: un humain dans la ville, solitaire et multiple, individu ubique.

Inversement de situation: le corps ne sera plus la peau filmée, mais deviendra la peau écran, la peau- palimpseste où les signes recueillis dans la cité s'inscrivent et font traces.

Le corps miroir réfléchira, c’est-à-dire qu’il renverra dans le milieu dont elles proviennent des ondes, des particules ou des vibrations. Ce corps sera celui du poète Pierre Guéry.»


Pierre Guéry > « Ce corps-écran, à la fois émetteur et récepteur, sera donc le mien! Défendant depuis mes débuts une poésie-action, je m'engage forcément physiquement dans mes performances poétiques.

Ancré dans la réflexion et ne craignant pas l’expérimental, je m'approche depuis quelque temps de la danse Butô, donc du corps en mouvement permanent (intime/extime/intime), du corps en prise avec ses métamorphoses – que celles-ci soient induites par le son, la parole ou l’espace; mais aussi le corps immobile, celui qui arrête la pensée pour examiner en détail un état d’intériorité. Une immobilité sans hâte, sans précipitation, sans jugement, prête à changer de direction, à modifier les fréquences de son état, à renvoyer un rayonnement différent. C’est le propre de la poésie, dans le verbe comme hors des mots, dans le son comme dans le geste.

Durant cette création, j’accompagnerai les déambulations-captations vidéo de Nathalie Démaretz en imprégnant mon corps et sa mémoire des sons et des images de la cité. »

NOUS ?


PIERRE GUÉRY 

Je suis né en 1965, sous le soleil exactement. J’ai étudié la musique instrumentale, l’art vocal, l’art dramatique et la danse contemporaine avant de me diplômer en lettres et en phonétique appliquée à la didactique des langues. J’aime beaucoup les langues vivantes, les mortes aussi d’ailleurs. J’aime toutes les langues et idiomes, j’observe les bouches qui les parlent.

Je voyage dans la géographie du monde comme dans celle de l’intime, et me déplace sans cesse d’une discipline à l’autre pour explorer une écriture poétique transgenre. Mon espace d’expériences, nourri aussi bien de littérature, de théâtre, de poésie sonore que d’anthropologie, d’arts martiaux, de psychanalyse et de danse butô, oriente sensiblement mon approche d’une poésie-action également marquée par mes nombreuses collaborations avec d’autres artistes (danseurs, vidéastes, comédiens, musiciens, plasticiens). Mes recherches ryhthmiques et mélodiques sur le phrasé de la parole, mon usage du cri et de la voix comme éléments essentiels d’une CorpOralité du poème, mon attention portée au geste et à la transmission d’énergie répercutent des thèmes récurrents : complexité de la sexualité, enfermements dans le rêve et l’illusion, maladie mentale, incarcération, assignations identitaires, séparations, deuils… Elles intègrent le jeu, la fiction et le récit documentaire. Elles intègrent la vie et forment ce que j’appelle des « parloirs » dans lesquels mon corps s’articule et dialogue.

Dans cette dramaturgie des arts, où le texte devient partition et mouvement, je tente de faire converger un ensemble de tensions dissonnantes dans lesquelles je cherche, inlassablement, des harmonies.

• publications (sélection)

Kit to be hacked, poèmes électroniques (CD, L’Ovni Tendre, 2000) - Slack(ness), poèmes électroniques (CD, L’Ovni Tendre, 2002) - Alien-Nation, mécanique de parole pour la scène (Maelström Editions, collection Bookleg, 2006) - Bascule / récit vers l’outre-tombe (Maelström Editions, collection Bookleg, 2006) - Alien-Nation, live à Barjols (CD, Editions plAine page, collection Boîtes Vocales, 2008) - En quel pays étrange, récit (Maelström Editions, collection Compact, 2009) - Poéstreet, des marches de poésie urbaine, poésie (Maelström Editions, collection Compact, 2011) -Deuil d’œil, poésie (Editions plAine page, collection Les Oublies, 2013)

& nombreuses publications d’articles critiques, de poésie et de fictions en revues

• résidences

Montevidéo - Centre des écritures contemporaines – Marseille, 2006 (avec les comédiens Thierry Raynaud et Pierre Laneyrie) / Electrobolochoc – 2008 et 2009 (avec les danseurs Gregory Bonneault et Stéphanie Lemonnier) / Friche Belle-de-Mai – Marseille, 2010 (avec le Collectif LR) / Théâtre La Minoterie – Marseille, 2011 (avec le Collectif LR)

• lectures et performances (sélection)

festivals internationaux > Teranova (France, 2005), Maelström Fiestival (Belgique, 2007 à 2013), Salon du Livre Francophone de Beyrouth (Liban, 2009), Inter - Le lieu, centre en art actuel(Québec, 2009), York University (Toronto, 2009), Poesiefestival Berlin (Allemagne, 2010), Voix Vives en Méditerranée (France, 2011), Art Action Festival in Monza (Italie, 2012), Les Eauditives (France, 2013)

Ainsi que > expositions collectives de poésie visuelle - lectures, documentaires et émissions radiophoniques.

Membre de la Troupe Poétique Nomade de Maelström RéEvolution (poésie & musique, Bruxelles) - Membre du Collectif LR (danse-théâtre, Marseille) - Membre de la ZIP (poésie & arts plastiques et graphiques, Barjols)

• quelques captations audio / vidéo

Alien-Nation - poésie-performance, avec Arnulf Ballhorn (Berlin, 2010) / Bascule / - performance poésie et danse butô, avec Stéphanie Lemonnier (Bruxelles, 2011) / Zik-Lang-Mix - expoésie-performance, avec Nathalie Démaretz (Port-de-Bouc, 2011) / Ne pas laisser en contact intime prolongé sur du mobilier sensible - théâtre performance, avec le Collectif LR (Marseille, 2011) / Free poetry and jazz - poésie-performance, avec le groupe L'Étranger (Bruxelles, 2012)


NATHALIE DÉMARETZ

A l’origine est la lumière ... Je suis née en 1961.

J’ai consacré mes premières années de travail à la réalisation de vidéos pour des compagnies de spectacle vivant: théâtre, danse contemporaine, opéra...; vidéos de créations qui permettaient de mettre en relief les points forts des spectacles. C’est là que j’ai appris à regarder, à aiguiser mon regard, à capter le sensible, à affiner mon sens esthétique. J'ai ensuite réalisé des vidéos qui étaient intégrées et projetées dans des spectacles. Puis tout naturellement je suis passée à des projets personnels d’Art vidéo où très rapidement j'ai eu envie d’expérimenter le volume, la mise en espace et l’installation, en reliant cette forme au son et au spectacle vivant. J’ai ainsi élaboré des installations-spectacles rendant l’art vidéo -en tant qu’art contemporain- vivant, dans lesquelles les images ne sont pas des décors au service des acteurs ou bien intouchables et lointaines, mais exactement l’inverse, les acteurs et le public jouant avec et dans les images.

Mes thèmes fondamentaux sont l’humain, le rapport à la nature et au monde, le sens de l’existence. Mes univers sont oniriques et poétiques. L’écriture y est présente. Mes axes de travail sont la composition avec (l’âme de) l’espace, l’aléatoire comme possible, la liberté de sens comme finalité, la symbolique comme lien, la poésie comme condition de (la) vie.

• principales créations visuelles et sonores

Vidéos > Empreintes (Cie Vertige. Vidéo danse, 1998-2000) - Pour quelques miettes (Cie La Zampa. Vidéo danse. Projection spectacle, 2001) - Total chaos etÀ la vie, à la mort (Part 1 et 2 de Maux et égarements. Art vidéo, 2002-2003) - Corps à Cordes(Hymne aux électrons libres. Art Vidéo, 2003) - La femme qui chantait dans sa tête (Art Vidéo, 2004) - Que du blanc à songer(Art Vidéo, 2005) - Eurythmies (Art Vidéo, 2005) - Dès lors je me suis baignée dans le poème de la mer - remix (Art vidéo, 2013)

Installations > Toutes les larmes du monde ou la goutte d'eau qui fait déborder le vase (2003) - Re-connaissance ou Les êtres sillonnent inlassablement le labyrinthe de l’absurde (2006) - Marseille, de Dostoïevski à Fellini (Fresque poé-li-tique. Spectacle déambulatoire. Installation monumentale visuelle, plastique, sonore et vivante, 2005-2007) - Végétal in ViVo (Cie les Allumeuses de réverbères. Installation végétale, 2008) - Zoroastre (Cie Baroques graffitis. Opéra baroque. Création des vidéos du spectacle + scénographie, 2010) - La vie c’est que du cinéma (Cie les Allumeuses de réverbères. Installation interactive, 2010-2011) - Zik-Lang-Mix (Expoésie, installation réalisée en résonance avec la conférence-performance de Pierre Guéry, 2011)

• résidences

Hôpital Caroline, îles du Frioul Marseille - 2005, 2006 / Le Lieu noir (arts de la rue), Sète - 2008 / Le Rio, Marseille - 2008, 2009 / Le Point de bascule, Marseille - 2008 / L'Atteline (Centre régional Languedoc-Roussillon des arts de la rue), Villeneuve les Maguelones - 2009

• diffusions publiques

Festivals et événements > Fest.I.V (Liège - Belgique, 2000), Forum Danse (Monaco, 2000), Les Hivernales (Avignon - France, 2001), Mostra Internacional de Vidéo Danca (Porto - Portugal, 2001), FIND Festival International de la Nouvelle Danse (Montréal - Canada, 2001), Les Cinémas différents (Paris - France, 2001), Projo (Montréal - Canada, 2002), Vidéoformes (Clermont-Ferrand - France, 2002, 2006), Rencontres internationales Paris-Berlin (Berlin - Allemagne, 2003), 4ème Festival d’Arts contemporains (Aix-en-Provence - France, 2003), Les Instants vidéo poétiques et numériques (France, 2001, 2002, 2003, 2005), Performance Mix Project (New York - Etats-unis, 2004), Salon des refusés (Forum des images, Paris - France, 2004), Macadamia (Musée d’Art Contemporain, Buenos Aires et Alliance française, Rosario - Argentine, 2005), La Nuit industrielle (Cinéma le Méliès, Port de Bouc - France, 2013)

Lieux de spectacles > Théâtre de la Minoterie (Marseille - France, 2003), Vélo Théâtre (Apt - France, 2003), Centre National Chorégraphique (Orléans - France, 2004), Espace des Arts (Le Pradet - France, 2004), Centre de Développement Chorégraphique (Toulouse - France, 2005), Festival des Nuits Caroline (Iles du Frioul, Marseille - France, 2006), 4èmes Rencontres des Arts et de la Culture (Parc Billoux, Marseille - France, 2007), Théâtre de Lenche (Marseille - France, 2010)

Lieux d'expositions > Urban gallery (Marseille - France, 2006, 2008, 2011), Cinéma Les Variétés (Marseille - France, 2006, 2010), Espace Culture (Marseille - France, 2006), Le Rio (Marseille - France, 2009), Médiathèque Boris Vian (Port-de-Bouc - France, 2011)


LES ALLUMEUSES DE RÉVERBÈRES

Créations pluri-langages artistiques à dominante visuelle pour territoires libres

Objet > création, production et diffusion d'oeuvres artistiques vivantes, théâtrales, pluridisciplinaires, plastiques, visuelles, en privilégiant la diffusion dans le cadre de la rue.

Siège social: Marseille
Association loi 1901
Code APE: 9001Z / Arts du spectacle vivant