Attention, notre site pourrait mal s'afficher ou mal fonctionner sur votre navigateur.
Nous vous recommandons de le mettre à jour si vous le pouvez.

Mettre à jour
Je ne peux/veux pas mettre à jour mon navigateur
BackBackMenuCloseFermerPlusPlusSearchUluleUluleChatFacebookInstagramLinkedInTwitterYouTubefacebooktwitterB CorporationBcorp

Printeurs

Roman Science-Fiction

L'enjeu secret de Printeurs

Ploum connaissant bien ses lecteurs, il m'a glissé à l'oreille numérique qu'il y aurait un sujet qui pourrait vous intéresser : les enjeux qui se cachent pour moi, éditeur, derrière la campagne Printeurs.

Voici donc un petit billet à ce propos.

Les tâches méconnues de l'éditeur

Lorsque je discute avec de nouveaux auteurs et des lecteurs, je constate souvent que le rôle de l'éditeur n'est pas bien compris. J'ai droit à des remarques : "L'édition, c'est imprimer le livre." "Les éditeurs ont un beau rôle, l'auteur passe des mois à écrire alors que l'éditeur ne fait que lire, imprimer et encaisser." "L'éditeur, c'est juste une marque, une sorte de filtre qualitatif pour les oeuvres."

Il existe toutes sortes d'éditeurs et il est possible que certains prestataires en ligne correspondent à ces raccourcis. Mais ce n'est pas ma manière de fonctionner ni celle de tous les éditeurs sérieux que je connais. Le travail d'un éditeur est bien plus vaste que ce qu'il n'y parait et se découpe en trois parties :

  1. La prospection : il s'agit d'une partie très peu visible, car une bonne partie ne verra jamais le jour. Cela consiste à solliciter les auteurs, lire des manuscrits, rédiger un retour de lecture, discuter d'un projet éditorial avec les auteurs. Dans de nombreux cas, cela n'aboutit à rien : parce que le manuscrit ne convient pas, parce que l'auteur ne souhaite pas collaborer (parce que le projet qu'on lui propose ne lui convient pas ou alors il préfère un autre éditeur). Mais parfois, cela aboutit à la signature d'un contrat d'édition.
  2. La concrétisation : il s'agit de la partie la mieux connue. Il s'agit de toute une phase qui a pour but d'aboutir au but du projet : un beau livre et e-book. Il consiste à gérer la production d'un livre de qualité : relectures et commentaires à l'auteur pour finaliser le texte, gestion des graphistes/illustrateurs, demande de devis auprès des imprimeurs, préparation de la sortie du livre (information auprès des revendeurs, organisation de la prévente Ulule, organisation d'un vernissage lorsqu'il n'y a pas de pandémie). L'objectif est de soigner le bébé pour que l'auteur soit fier du résultat et que le livre donne envie d'être acheté et lu.
  3. L'exploitation : il s'agit en grande partie d'un travail invisible, plutôt fastidieux, qui consiste à mettre en valeur l'oeuvre. Cela consiste à promouvoir le livre, à lui faire bénéficier d'un réseau de diffusion et distribution et, lorsque c'est possible, développer des éditions complémentaires (traduction, édition de poche, adaptations, etc.). Cela consiste aussi dans la gestion des droits d'auteur qui rémunèrent les auteurs. En quelque sort, l'éditeur devient une sorte d'agent artistique pour l'oeuvre.

Comment une grosse réussite Ulule pourrait faciliter et améliorer l'exploitation de Printeurs

Je ne représente pour l'instant qu'une petite maison d'édition. Cela a ses avantages, car je peux me permettre de personnaliser les projets d'éditions, mais cela a aussi ses inconvénients pour trouver des partenaires de diffusion, d'être pris au sérieux d'une manière générale.

Pour le moment, PVH éditions bénéficie d'une excellente couverture en Suisse grâce à notre diffuseur indépendant et local Heidiffusionet à l'immense succès du roman L'héritage des Sombres (plus de 1000 exemplaires vendus en Suisse). Tout ceci a été largement stimulé par la réussite de nos deux campagnes Ulules précédentes pour L'héritage des Sombres et Le sanctuaire des Renégats.

Ce solide petit réseau de diffusion bénéficiera aussi à Printeurs mais nous souhaitons l'élargir. Nous sommes déjà en contact avec un diffuseur comparable en Belgique, mais il nous faut le convaincre. Une campagne réussie nous donnera alors des arguments de poids pour conclure un accord. Cela est aussi valable pour des partenariats comparables en France.

À ce propos, nous avons des offres pour les librairies (hors Suisse) à l'occasion de cette campagne Ulule, si vous êtes concernés, n'hésitez pas à nous contacter.

Une campagne Ulule a l'avantage d'être publique et c'est une démonstration visible de l'intérêt que suscitent nos publications. C'est aussi un excellent moyen de préparer la sortie du livre par une promotion qui finance "un petit plus" qui rend le projet unique en son genre. Les libraires, submergés sous les nouveautés, seront sans doute plus intéressés par un ouvrage qui a déjà prouvé une certaine popularité.

C'est aussi l'occasion de faire connaitre d'autres de nos oeuvres à un public nouveau. Vous êtes déjà nombreux à avoir souscrit aux autres ouvrages de la Collection Ludomire, je vous en remercie et je vous promets que vous ne serez pas déçus. Printeurs bénéficiera aussi de la même mise en avant lors de nos futures campagnes Ulule.

Une campagne indirecte de prospection

Au-delà de tout le bénéfice que nous pourrons retirer d'une campagne fructueuse pour Printeurs et nos autres publications, c'est aussi l'occasion de se faire connaitre auprès d'écrivains, nouveaux ou aguerris.

Cela nous permet de rendre visible notre ligne éditoriale qui prend beaucoup de soin à individualiser les projets et de proposer des petits plus en cohérence.

J'espère que notre ligne graphique, que l'on soigne, et notre souci du travail bien fait sauront séduire les auteurs. Nous recevons volontiers vos manuscrits : manuscrits_at_plaisirvaleurdhistoire.com

Donc si vous avez des textes à nous soumettre ou que vous avez des connaissances qui cherchent un éditeur, pensez à nous.