BackBackMenuCloseFermerPlusPlusSearchUluleUluleUluleChatFacebookInstagramLinkedInTwitterYouTubefacebooktwitterB Corporation

PREMIERS CARTONS

JIDEHEM: époque héroïque

À propos du projet

La librairie-éditrice, LA CRYPTE TONIQUE, accompagnée de Sophie et Gwendoline De Mesmaeker, vous invite à PREMIERS CARTONS : JIDEHEM HÉROÏQUE. Une publication et une exposition qui mettent la lumière sur les premiers tracés de Jean De Mesmaeker à travers l’évolution de son alter ego de papier, GINGER. Un détective qui démarre dans de petits cahiers quadrillés puis s’affirme sur des planches colorées à l’écoline pour enfin paraître publiquement dans les comics belges d’HÉROÏC-ALBUMS. Quand Jidéhem pose sa signature, le 6 juin 1957, dans l’hebdomadaire SPIROU, il a déjà, dans son rétroviseur, une belle trajectoire ! 

A quoi va servir le financement ?

Ce crowdfunding a pour objet d'aider aux frais d'impression de la publication PREMIERS CARTONS, ainsi qu'aux coûts de l'exposition du même nom qui se tiendra du 6 juin au 21 juillet 2019 au n°7 de la GALERIE BORTIER, au centre de Bruxelles.

                   (Ci-dessus, photo de la publication en préparation et un Héroïc-Albums...héroïque.)

La publication PREMIERS CARTONS (400 exemplaires) compte 24 pages format HEROIC ALBUMS (27 X 17,6 cm) en risographie. Elle retrace l’écolage et les premiers pas professionnels de Jidéhem de 1951 à 1957. Pour sa rédaction, la Crypte Tonique a rencontré de nombreux témoins dont ses condisciples de l’Institut St-Luc, Jean Cabrera, André Bortels, Gérard Deuquet, Christian Durieux, Francis Verlinden, son professeur de dessins, Jacques Houssiau, ses contemporains Erik Séverin et Serge Gennaux, sa fille Sophie et son épouse Gwendoline. Elle a aussi réuni de nombreux documents permettant de redonner la parole à des compagnons disparus comme Fernand Cheneval, Maurice Tillieux, André Franquin ou encore Joseph Gillain. Ce numéro 15 de LA CRYPTE TONIQUE propose, comme à son habitude, un voyage du Sacré au Profane... aller-retour ! 

Les frais de cette publication se répartissent entre impression (2000 euros), mise en page (1000 euros), recherches et rédaction (2500 euros).

L'exposition PREMIERS CARTONS proposera, elle, en parallèle, à voir une trentaine d'originaux de Jidéhem dans leur version inédites et dans leur version HEROÏC-ALBUMS, ainsi que des agrandissements géants. On pourra aussi y admirer ses cahiers d'écolier transformés en récits dessinés. 

Les frais de la publication se partagent entre impression (2000 euros), mise en page (1000 euros), recherches et rédaction (2500 euros). Les frais de l'exposition se partagent entre éclairage (400 euros), cadres et restoration (490 euros) et agrandissements (750 euros).

Avec les préventes de PREMIERS CARTONS, mais aussi avec l'affiche de l'exposition et le tirage d'une PLAQUETTE réservée à ce financement, nous espérons atteindre trois paliers:

Premier palier à 2000 euros pour couvrir les premiers frais matériaux;

Deuxième palier à 4500 euros pour couvrir l'ensemble des frais matériaux;

Un troisième palier à 7000 euros pour couvrir l'ensemble des frais, humains et matériaux, engagés dans ce double événement qui expose la formation et la création de jeunesse de Jidéhem. Un auteur mieux connu pour ses travaux auprès d'André Franquin sur GASTON et SPIROU, les chroniques de STARTER, sa série SOPHIE et sa reprise, dans les années 80, du GINGER de son adolescence. 

À propos du porteur de projet

La Crypte Tonique est un magasin-magazine indépendant spécialisé dans la narration par images, qu’elles soient littéraires, mentales ou plastiques et quels que soient leurs supports. La création contemporaine y côtoie la création ancienne, les copies jouxtent les originaux, les morts côtoient les vivants.

La Crypte tonique est située en plein centre de Bruxelles, au n°16 de la galerie Bortier, aux pieds du Mont des Arts. Son stock, son lieu d’échanges et sa rédaction y sont superposés sur 3 niveaux. Philippe Capart coordonne le tout. 

La Galerie Bortier est une passage couvert conçu en 1848. Elle relie la rue St-Jean et la rue de la Madeleine, blottie au centre de Bruxelles, à un jet de pierre de la Bibliothèque Royale de Belgique. 

                                                      ( cliché de Saskia Vanderstichele, 2011 )

Share Suivez-nous