BackBackMenuCloseFermerPlusPlusSearchUluleUluleUluleChatFacebookInstagramLinkedInTwitterYouTubefacebooktwitterB Corporation

Prana

Le nouveau spectacle de la Cie Améthyste chorégraphié par Emilie Charles

À propos du projet

Qu'est-ce que Prana ?

 

« Prana » est une pièce chorégraphique pour 10 danseurs écrite par Emilie Charles, une chorégraphe issue de la danse jazz qui s’intéresse aujourd’hui à tous les langages du corps. Dans son spectacle, elle mêle harmonieusement théâtre, danse hip-hop, jazz, contemporain et yoga pour former des chorégraphies intelligentes et performantes qui tentent de délivrer plusieurs recettes du bonheur aux spectateurs : respirer, lâcher-prise, s’étirer, danser, faire confiance à la vie, trouver son équilibre, ne plus s’attarder sur les jugements, rire, s’émerveiller de tout, ne pas dépendre des biens matériels, éviter la violence, s’accepter tel que l’on est, agir en accord avec ses pensées, vivre en toute sincérité avec soi et les autres, méditer …

 

« Prana » a été créée au Fort de Mons-en-Baroeul (Métropole Lilloise) en collaboration avec l’association Améthyste Lille. Elle a été écrite avec la Cie Améthyste motivée par un esprit de partage, de métissage et d’union. Ses créations se démarquent généralement par leur originalité, leur sincérité et leurs performances techniques associées à une grande sensibilité musicale. L’enjeu pour cette nouvelle création, Prana, est d’aborder la spiritualité du YOGA de manière très accessible grâce à des mises en scènes très visuelles mais aussi grâce à un esprit décalé, de l’humour, de l’imagination, de la poésie et du rythme !

 


La Cie Améthyste

A quoi va servir le financement ?

Créer un spectacle de cet ampleur avec 10 danseurs, ça demande beaucoup d'efforts mais aussi beaucoup d'argent, vraiment beaucoup ! Les 1000 euros serviront pour les points suivants :

  • solidifier les miroirs de notre décor. Pour notre premier rendu de résidence, nous avons dû nous contenter d'un système assez basique et peu pratique pour le transport. Heureusement qu'on a un photographe et des vidéastes bricoleurs qui ont réussi à nous faire un système qui nous a permis de faire la pièce sans danger pour les danseurs !

  • acheter les costumes prévus pour les prochains tableaux, plus loufoques, dérisoires, extravagants (comme on vous l'a annoncé avec l'entrée de Drag Queen sur la fin de la première partie ) donc plus chers ! Eh oui, la qualité, ça se paye...
     
  • poursuivre notre collaboration avec notre super régisseur en lumières Lumatik, et se permettre de passer plus de temps sur le travail des gros effets et sur la coordination avec les danseurs. On a envie d'obtenir un résultat irréprochable pour tous les spectateurs, peu importe leur emplacement dans la salle de spectacle ! Bref, vous en mettre plein les yeux et vous éblouïr, mais pas avec la lumière des spots dans les yeux ;)


 

  • pouvoir défrayer nos danseurs pour leurs déplacements jusqu'en répétitions. Hélas, nous ne sommes pas en mesure de payer 10 danseurs à chaque répétition... En revanche, nous souhaiterions être en mesure de pouvoir rembourser en essence ceux qui font 1h30 de trajet aller-retour à chaque répétition. Parce que malgré toute leur passion qui les fait faire ce trajet deux fois par semaine, il faut bien prendre en compte que ça coûte cher...
     
  • acheter les accessoires commandés par la chorégraphe pour la suite du spectacle... Quoi ? Vous voulez savoir de quoi il s'agit ? Mais si on vous dit tout maintenant, ça va gâcher l'effet de surprise... Ce serait dommage non ? ^^

 

À propos du porteur de projet

La Cie Améthyste a vu le jour en janvier 2015 à l’occasion d’une collaboration artistique dans le studio de danse de La Chrysalide à Villeneuve d’Acsq (59).

L’essence de cette compagnie est celle d’une collaboration artistique. L’idée est de mettre en place des créations collectives à partir des personnalités de chacun. Chaque membre est un artiste déjà formé qui cherche à partager ses compétences et ses idées. Chaque danseur peut devenir chorégraphe.

La Cie Améthyste s’en sert pour atout : ses créations sont aussi diversifiées que ses danseurs, avec un style profondément métissé (contemporain, classique, hip-hop, jazz, mimes…). Elle jongle non seulement avec les techniques de danse, mais aussi avec les genres de spectacle (comédie musicale, ballet, art de rue, …). Bien que la danse reste sa discipline principale, elle garde une place secondaire pour le chant, le théâtre, la magie et le cirque.

! Retrouvez-nous également sur les réseaux sociaux !

Facebook

L'événement de notre premier rendu de résidence

La page internet consacrée à Prana

Notre chaîne Youtube