BackBackMenuClosePlusPlusSearchUluleUluleUluleChatFacebookInstagramLinkedInTwitterYouTube

Protection de la prairie humide du Pesquié (09)

Connaître, faire connaître et préserver le patrimoine naturel de l'Ariège

À propos du projet

La préservation des zones humides représente aujourd'hui un enjeu universel. Ces milieux menacés par l'urbanisation, l'intensification de l'agriculture ou la pollution figurent parmi les écosystèmes les plus riches de notre planète. L'Association des Naturalistes de l'Ariège (Ana) s'emploie à leur préservation, notamment grâce à sa Cellule d'assistance technique Zones Humides.

Membre du réseau national des Conservatoires d'espaces naturels, l'Ana achète des zones humides pour les préserver ainsi que la biodiversité qu'elles abritent. Notre projet est d'acheter la prairie humide du Pesquié sur la commune de Lagarde située à l'Est de l'Ariège. L'Agence de l'eau Adour-Garonne nous soutient dans ce projet à hauteur de 80 % mais il manque encore 7 000€ afin de pouvoir finaliser la vente.

C'est pourquoi nous faisons appel à votre soutien! Avec un don de 50€ nous pouvons acheter 114 m² de prairie!

Cette prairie humide représente plusieurs intérêts particuliers :

  • Ce site abrite la plus importante station de Jacinthe de Rome (Bellevalia Romana) de l'Ariège qui représente plus d'un millier de pieds. Cette espèce est protégée au niveau national et bénéficie d'un plan d'action animé par le Conservatoire Botanique National des Pyrénées et de Midi-Pyrénées.
  • C'est également une zone de présence et de reproduction de plusieurs espèces d'amphibiens protégées au niveau national.
  • Il s'agit d'une prairie inondable de 8ha, parmi les plus grandes recensées à ce jour en Ariège. Son intérêt fonctionnel est donc majeur à l'échelle du bassin versant en terme de stockage de l'eau, protection contre les inondations ; soutien des cours d'eau et de la nappe en période d'étiage ; fonctions épuratrices.

Ces intérêts tant fonctionnels que patrimoniaux l'avaient fait ressortir comme zone humide prioritaire (Inventaire des zones humides de la partie Est du département – Hors PNR PA - 2012) pour le département et dans les sites prioritaires d'actions de gestion conservatoire du Cen de l'Ariège.

A quoi va servir le financement ?

iVotre participation permettra de finaliser l'acquisition qui est aujourd'hui bien engagée grâce à l'Agence de l'Eau Adour-Garonne mais qui ne peut pas nous soutenir au-delà de 80 %. Votre soutien permet une opération concrète et durable car l'achat de cette prairie humide garantira sa protection et la préservera d'activités nuisibles. La pérennité de la prairie humide, de sa fonctionnalité et de la population de Jacinthe de Rome en particulier seront assurées, par la suite, par la mise en place d’actions de gestion conservatoire adéquates. Cela passera notamment par des pratiques de pâturage ou de fauche compatibles avec la présence des enjeux floristiques et faunistiques patrimoniaux.

Vos dons peuvent donner lieu à une déduction fiscale à hauteur de 66 % des sommes versées. Nous vous transmettrons un reçu pour la déduction de vos impôts.

À propos du porteur de projet

L’Association des naturalistes de l’Ariège se consacre à l’étude des milieux naturels, de la faune, de la flore et aux relations immédiates qui lient l’Homme et la nature. Sa vocation se décline en trois axes clés:

  • Connaître : Enrichir la connaissance dans le domaine des sciences naturalistes dédiées aux milieux et aux espèces animales et végétales.
  • Faire connaître : Mettre la somme de ces connaissances à la disposition du plus large public dans le respect de l’éthique morale et scientifique.
  • Préserver : Protéger les milieux naturels et les espèces en tenant compte des enjeux liés aux activités humaines.

Notre politique vise à favoriser l’ouverture en s’appuyant sur le dialogue et une dynamique de partenariat continue.

A la croisée de trois réseaux complémentaires

L’Association des naturalistes de l’Ariège est la seule structure en France à agir dans le cadre de trois réseaux majeurs.

  • Les Conservatoires d'espaces naturels

En 1992, afin de mener une politique de préservation des milieux naturels plus efficace, l'Ana crée le Conservatoire des espaces naturels de l'Ariège.

Le réseau des Cen se fonde sur 4 objectifs communs :

- Préserver les espèces, les milieux et les paysages (maîtrise foncière ou maîtrise d'usage des sites d'intérêt patrimonial).

- Privilégier la gestion contractuelle des sites.

- Prendre en compte la globalité des problématiques des sites (aspects culturels, patrimoniaux et humains)

- Contribuer à des politiques de préservation au sein de l'Union européenne. »

  • Le Centre permanent d’initiatives pour l’environnement

En 2006, l’Association obtient le label Centre permanent d’initiatives pour l’environnement (CPIE) qui reconnaît la qualité des actions réalisées, la diversification des champs d’action, des thématiques d’intervention, ainsi qu’une réelle implantation territoriale. Les champs d'intervention des CPIE sont :

- L’accompagnement des territoires vers le développement durable

- La sensibilisation, l’éducation de tous les publics à l’environnement

  • Education Pyrénées vivantes

Le réseau Education Pyrénées vivantes regroupe plus d'une soixantaine de partenaires sur la chaîne des Pyrénées. En s'appuyant sur les résultats des suivis de grands rapaces pyrénéens et leurs sites vitaux, ce réseau fait connaître l'environnement montagnard des territoires pyrénéens par des programmes d'éducation et préserve des sites sensibles par une gestion concertée et leur valorisation.

A l’échelle régionale, l’Ana mène et développe des collaborations étroites avec le Conservatoire d’espaces naturels de Midi Pyrénées, l’Union régionale des CPIE de Midi Pyrénées et le Conservatoire botanique national des Pyrénées et de Midi-Pyrénées. 

Localement, une convention de partenariat a été signée avec le Parc naturel régional des Pyrénées ariégeoises.


Des compétences éprouvées au service de la biodiversité

L’activité de l’Ana est organisée en quatre pôles distincts et complémentaires.

- L'expertise pour développer la connaissance et les sciences naturalistes

- La gestion des espèces et espaces naturels pour concilier développement des espèces et utilisation des espaces par l'Homme.

- L'accompagnement des territoires pour mieux intégrer le développement durable dans les politiques locales.

- La sensibilisation, l'éducation et la formation pour la préservation et le respect de l'environnement

Outre son personnel administratif et comptable, l’Ana s’appuie sur une équipe de salarié-e-s aux compétences variées et complémentaires (ingénierie en écologie, géomatique, animation, médiation territoriale, illustration, documentation ...), renforcée par l’activité de nombreux bénévoles.

Retrouvez les actions de l'ANA sur son site et sur Facebook .

FAQ

Si vous avez encore des questions, n'hésitez pas à contacter le porteur du projet.

Poser une question Signaler ce projet