BackBackMenuCloseFermerPlusPlusSearchUluleUluleChatFacebookInstagramLinkedInTwitterYouTubefacebooktwitterB CorporationBcorp /* ULULE BRAND LOGOS */

Un potager solidaire au Guatemala

Un potager pour la souveraineté alimentaire et l'indépendance de notre foyer à la ferme pour les enfants des rues.

À propos du projet

Nous sommes une jeune et petite asso française(MILPA) qui croit en l'auto-détermination des peuples. Après 7 ans de travail social et humanitaire au Guatemala nous avons décidé de monter notre propre structure pour donner à la jeunesse des rues les moyens de déciderde rêver , de construire. Nous nous sommes installés à Xela, deuxième ville du pays, où nous nous battons pour créer un foyer auto-géré à la ferme.

Notre micro projet accueillera dans un premier temps 4 jeunes et  s'articule autour de 3 strucutres:

LA MAISON

Mi CASA est une maison ouverte où les jeunes apprennent peu à peu à devenir indépendants. Notre philosophie est de ne pas avoir un chef ,mais un adulte référant qui s'assure que tout va bien et qui les accompagne sur leur chemin vers la vie adulte. Mais ce sont les jeunes eux-mêmes les acteurs de la vie collective, ils sont responsables des tâches domestiques et décident des règles de fonctionnement. Nous voulons créer un lieu répondant à leurs nécessités, une communauté, une famille qui les aident à se construire une vie digne.

La construction de la maison est un pilier de notre projet.

Ce sera un chantier collectif avec la participation active de toutes et tous. C'est pour nous une manière de les impliquer. Une construction collective augmente les sentiments d'unité, d'auto-détermination, de solidarité. Ce sera un vecteur indispensable pour s'identifier au projet et se l'approprier. Ce sera un outil pour partager nos connaissances et s'enrichir mutuellement.

Nous voulons construire une maison où tout le monde se sent à la maison.

LES ATELIERS

Nous travaillons en étroite relation avec l'association Cambio Interno qui a son atelier de menuiserie. Cet atelier a permis a certains jeunes de passer leur diplôme de menuisier. Les premières vente de tables, chaises, et autres types de meubles sont un succès.

Les jeunes reçoivent l'enseignement d'un menuisier professionnel qui travaille avec beaucoup d'humanité et de pédagogie. Grâce à cet art, ces jeunes, avec peu d'amour propre, retrouvent ici un peu de confiance en soi et de dignité..

 Notre nouvel objectif est la construction d'un atelier de boulangerie et son four à bois. Guillaume notre boulanger français se fait déjà un plaisir d'enseigner les secrets de la baguette et du pain de campagne. Ce nouvel atelier constituera un bel outil pédagogique et deviendra rapidement une source de revenus nous permettant de nous rapprocher un peu plus de l'autonomie complète du projet.

LA FERME

Une production bio et répondant à la philosophie de la permaculture nous parait évidente. Nous militons pour un des fondements de la cosmovision Maya,le BIEN VIVRE face au vivre avec plus des sociétés capitalistes. Nous travaillons en harmonie avec la terre Mère et essayons de récupérer des techniques et des connaissances paysannes perdues depuis la colonisation. L'agriculture porte des valeurs essentielles dont les jeunes sauront s'inspirer pour construire leurs vies d'adulte.

Nous organisons aussi des randonnés et des tours de 15 jours qui s'inscrivent dans une démarche communautaire et responsable.

Pour plus de renseignements, venez visiter notre site www.milpa.fr.

Rejoignez nous aussi sur notre page facebook "Milpa Xela".

À quoi va servir le financement ?

Ces 4000 euros nous serviront à l'achat d'un terrain pour y semer notre potager et construire notre poulailler. Grâce à vos dons nous pourrons acquérir une parcelle d'environ 1000m² .

Ce bout de terrain est le point de départ de notre aventure, c'est ce bout de terrain qui nous permettra de réaliser nos rêves et ceux des jeunes que nous accompagnons. Grâce à ce potager nous pourrons d'abord nous alimenter sainement et nous rapprocher de l'auto-suffisance, mais surtout dégager quelques revenus qui couvriront les premiers besoins de la vie quotidienne.( savon, papier hygiénique, brosses à dents etc...)

                                                                                                                                                                                       Voici une photo du terrain en vue.

 L'accès à la terre étant très difficile au Guatemala, les premiers pas de la ferme se limiteront à l'achat d'un petit bout de terrain . La possibilité de louer des terres pour semer des céréales est aussi quelque chose d'intéressant pour nous même si cela ne nous assure pas de stabilité à long terme dans le cas où le propriétaire veuille vendre ou arrêter de nous louer son terrain..

Ces 4000 sont le minimum vital dont nous avons besoin pour  un acquérir une parcelle convenable. Bien sûr si votre générosité dépasse nos espérances, nous pourrons acquérir un terrain plus grand, acheter des semences, des outils, construire un four à bois pour faire  et commercialiser notre pain,, acheter du petit mobilier etc....vous l'avez compris cet argent ne sera pas perdu!...

A titre d'exemple, la construction d'un four à bois coûte entre 500 et 1000 euros.

Nous nous envolons pour le Guatemala dans 1 petite semaine maintenant, ce terrain sera acheté dans les jours qui suivront notre arrivée, juste avant la saison des pluies qui annonce toujours une bonne récolte...On l'espère!

À propos du porteur de projet

Notre histoire d'amour avec le Guatemala commence en 2007 lorsque nous avons travaillé pendant 18 mois  pour l'association Edelac( www.escueladelacalle.org) qui propose un foyer aux enfants des rues de Xela. Moi comme guide de Montagne  et Maike comme Educatrice.

Je m'appelle Guillaume, je suis suis cuisinier et paysan français passionné de montagne. J'ai  travaillé au Guatemala en tant que guide touristique, observateur international et travailleur social .J'ai passé ces années à chercher un moyen d'associer plaisir et lutte sociale. Je veux rendre aux jeunes de Xela tout ce que ce beau pays m'a offert : la liberté, l'amour, les rêves. 

Je m'appelle Maike, je  suis éducatrice spécialisée. J'ai passé ces sept dernières années entre l'Allemagne et le Guatemala où j'ai consacré tout mon temps au combat pour une jeunesse libre. Je suis également professeur de jonglage et de monocycle.

Après une forte et épuisante expérience d'un an dans l'accompagnement des défenseurs des Droits de l'Homme avec l'ONG PBI (www.pbi-france.org) nous avons décidé de monter notre propre projet. MILPA

Pourquoi?.

L'association EDELAC avec qui nous avons collaboré pendant plusieurs années fait du très bon travail mais  laisse parfois un goût d'inachevé. Le jour de leurs 18 ans les enfants du foyer doivent partir et se retrouvent sans soutien économique ni familial pour continuer leur chemin vers la vie adulte. Nous avons observé que certains retournent à la rue faute de possbilités ou que d'autres tentent leur chance aux Etats Unis avec le résultat que l'on connaît.

Nous voulons donc bâtir une maison pour ces jeunes, pour qu'ils puissent terminer leurs études ou leur apprentissage,qu'ils continuent de se construire en tant qu'individus avant d'affronter une société hostile.

Comment?

Nos diverses expériences nous ont enseigné que les actions humanitaires ou les projets solidaires se limitent trop souvent au don d'argent ou de matériel et pas assez au vrai échange des savoirs, à l'imposition d'una analyse occidentale des problèmes plutôt qu'à l'écoute.

 Les jeunes sont les acteurs de la réussite de ce projet. Nous sommes convaincus qu'il ne sera juste et efficace que s'il n'appartient qu'à 100% à celles et ceux qui en dépendent.

Un atelier menuiserie est déjà en marche, un atelier boulangerie est en projet et donc le potager.....

Les jeunes avec qui nous allons commencer l'aventure...

Eric vit depuis 13 ans dans le foyer de EDELAC. Il a dû s'échapper de sa famille à l'âge de 4 ans à cause des violences qu'il subissait.

Il va fêter ses 18 ans cette année et ambitionne de poursuivre ses études à l'université pour devenir Médecin. C'est un jeune très sensible et encore fragile.

Yoli est issue d'une famille indigène extrêmement pauvre. Ella a vécu 4 ans en foyer afin de pouvoir rester en ville et poursuivre ses études . Elle ne veut pas pour l'instant retourner dans sa famille car elle devrait abandonner son rêve d'être infirmière, le village d'où elle vient ne dispose d'aucune infrastrucutre. Elle est décidée à vivre avec nous pour un jour retourner dans sa communuaté et sortir sa famille de la misère.

Henry s'est lui aussi enfui de sa maison , son corps porte encore les marques de maltraitances extrêmes. Il s'est retrouvé dans la rue à l'âge de 5 ans avant d'être récupéré par le foyer d'EDELAC. Henry a déjà en poche son diplôme de menuisier mais veut poursuivre des études d'informatique. C'est un jeune remarquable par sa volonté et son intelligence, un leader dans tout ce qu'il entreprend. Un jour sour forme de boutade, je lui ai dit qu'il ferait un très bon avocat, il m'a répondu“ Je ne veux pas juger les gens, je veux les aider“. A méditer....

Santi est le meilleur ambassadeur et le plus bel exemple de réussite de notre projet. Il s'est retrouvé à l'âge de 6 ans dans la rue à cirer des chaussures. Grâce au foyer il a pu troquer sa boite à cirage contre des livres et un banc d'école. J'ai travaillé pendant 2 ans avec lui comme Guide de montagne au sein de l'association Quetzaltrekkers. Santi est une de ces personne que l'on rencontre trop rarement dans sa vie. Il est désormais Guide professionnel et poursuit des études de psychologie. C'est un ami qui grandit trés vite et sera rapidement un élément moteur de notre projet.