BackBackMenuCloseFermerPlusPlusSearchUluleUluleChatFacebookInstagramLinkedInTwitterYouTubefacebooktwitterB CorporationBcorp /* ULULE BRAND LOGOS */

Post Tenebras Lux

Reportage au Kurdistan, sur les ruines de Daesh

À propos du projet

LE PROJET

Traverser les Kurdistan turc et irakien au terme d’un long trajet en train et en retirer un reportage long cours textuel et visuel, ainsi qu'un film. Tel est l’objectif que je me fixe pour les mois de mars-avril 2019. L’aboutissement sera de couvrir le Newroz, le Nouvel an kurde, sur les ruines de Daesh.

Je traverserai notamment les montagnes enneigées du Hakkiari, lesquelles requièrent la prudence, la région étant minée par divers trafics de drogue, l'activisme du PKK et les réprimandes de l'armée turque.

Le trajet, exclusivement en train, transports en commun, stop et à pied, sera grosso modo Genève – Kiev – Odessa – Istanbul (par cargo sur la mer noire) – Kars près de la frontière arménienne – Van – Mossoul – Erbil – Istanbul – retour par les Balkans. Je partirai entre 1 mois et 1 mois et demi.

L’esprit sera de faire part des réflexions suscitées lors du voyage, que ce soit dans un wagon, sur un cargo ou à pied. De me mettre en scène de façon naturelle en vue d’introduire des paysages, personnages et situations qui traverseront mon chemin. Ces rencontres auront une résonance dans mon imaginaire et ma mémoire et j’essaierai au mieux d’en tirer tout le potentiel sonore et visuel, en tant que passionné de géopolitique, photographe et ancien chanteur classique.

Je serai seul et parfois accompagné, notamment par une amie kurde, probablement par un traducteur dans les monts du Hakkiari. Et je dormirai la plupart du temps chez l’habitant, improvisant au gré des circonstances.

LE CONTEXTE

L’ouragan intégriste qui a balayé et qui balaye encore le Proche et Moyen Orient n’a pas eu raison de la détermination de populations telles celles du Kurdistan. En montagne comme en plaine, l’Etat islamique de l’ombre a laissé derrière lui des ruines que les locaux s’empressent déjà de rétablir.

L’apogée de ce voyage se matérialisera dans les trois jours de célébrations bigarrées et mélodieuses constituées par le Newroz. J’aimerais saisir le contraste entre la joie manifestée à cette occasion et les ruines de Daesh encore fumantes alentour.

À quoi va servir le financement ?

OBJECTIF 100%

Pour cette expédition-ci, l’accent sera mis sur la prise d’images et de sons, outdoor comme plus documentaires.

Finançant le voyage sur fonds propres (2000€), la levée de fonds servira principalement :

- frais de montage, de mixage et d'édition,
- frais de publication,
- la possibilité d'avoir un traducteur-fixeur sur place.

OBJECTIF 150%

Atteindre 150% du financement demandé me permettra d'envoyer une autre photo dédicacée et inédite à chacun des contributeurs ayant donné 30€ et plus.

OBJECTIF 200% ET PLUS

Si j'atteins 200% ou plus du financement demandé, j'organiserai une exposition liée à ce voyage. Avec sons et lumières vous permettant de vous immerger pleinement dans cette aventure.

À propos du porteur de projet

REPORTER AVENTURIER

Reporter freelance et ancien membre de l’équipe britannique de ski-alpinisme, Prix Photo Suisse 2018, j’ai l’habitude de tels projets et leur assure une couverture médiatique croissante. Je collabore de manière régulière avec Nivéales Médias et vise cette fois-ci des médias plus ambitieux pour cette nouvelle expédition.

MES RECENTS TRAVAUX

Exemple de mes expéditions, je m'étais rendu de Suisse à Istanbul en août 2018 avec un ami, en vélo de course et le plus légèrement possible, sans assistance. De nombreuses vidéos sans prétention avaient été publiées pendant le trajet.

Et j'avais effectué un reportage sur le rédacteur en chef du principal journal turc après sa sortie de prison.

En Novembre 2018, j'ai traversé l'île de Skye et les Western Highlands à pied et en campant dehors.

Enfin, ma récente traversée du Jura en skating et peaux de phoque, 280 km en 4 jours et demi, a suscité l'intérêt de grands médias. En voici le teaser, sans prétention : 

 

Share Suivez-nous