BackBackMenuCloseFermerPlusPlusSearchUluleUluleChatFacebookInstagramLinkedInTwitterYouTubefacebooktwitterB CorporationBcorp /* ULULE BRAND LOGOS */

Le Polar dans la ville

Auto-édition des Enquêtes du Commissaire Brocart

À propos du projet

Vous aimez les romans, et plus particulièrement les polars ambitieux?... Vous souhaitez vous immerger au cœur de l'intrigue en vivant pas à pas les caprices de ses rebondissements ?... Vous caressez l’envie de découvrir les coulisses d’un roman policier ?... Oui… Alors nous devrions pouvoir concilier nos objectifs.

Auteur de plusieurs Romans, je viens de terminer la rédaction de ma première fiction Policière. Un polar dont l'action se déroule dans une ville maritime chère à mon cœur ; La Rochelle.

Dans une logique d’auto-entrepreneur, je souhaite aujourd’hui passer par la voie de l'autoédition. Une solution qui me permettrait de mieux maîtriser et contrôler le processus éditorial dans son ensemble.

Pour cela, je veux faire atteindre un premier objectif de tirage à 2000 exemplaires.

Portrait du commissaire Brocart (personnage central): "Brocart était un de ces quinquas à qui on ne la fait plus. Hirsute, ce grand gaillard avait l'haleine au whysky et le jean trop grand, un gilet de laine et un vieux cuir trop court, sur lesquels tombaient le reste de ses cheveux blancs ou gris, on ne savait pas trop... Malgré ses yeux fermés et vaporeux entourés de rides géantes, il était incisif. "

Description de la première scène de crime:

Pour l'instant, il n'avait qu'à décrire:

"Allongée sur le ventre, un coussin reposait sous ses hanches et ses fesses étaient ainsi mises en évidence, comme des collines offertes au parcourt du vent froid de l'horreur!
Ses jambes étaient légèrement recroquevillées, comme ces squelettes de couples que l'on avait retrouvé lors de fouilles archéologiques."

Ses bras étaient déposés perpendiculairement au torse. Il manquait les deux mains, comme il manquait les pieds. La scène faisait penser à une installation in situ. L'artiste avait du prendre son temps car le travail était d'un achevé détonnant.

"Quelle horreur!" pensa-t-il lorsqu'il s'approcha pour suivre les entailles profondes sans doute faites au rasoir dans la peau. Elles suivaient un tracé tout à fait déterminé. Elles avaient été faites du vivant de la victime, cela se voyait aux écoulements sanguins qui avaient lentement coagulé dans toutes les directions. En cherchant rapidement dans sa mémoire, il se dit que cela ressemblait à des signes ésotériques bien connus, mais il ne savait plus lesquels.

La tête de la jeune femme, entièrement rasée, regardait la scène de son corps posée sur un plateau de marbre couvert de sang. Les yeux encore ouverts exprimaient une effroyable peur. Les cheveux étaient dispersés sur le coussin. Derrière la tête, les vêtements étaient parfaitement pliés et maculés de sang.

Les autres personnages:

- la jeune médecin-légiste, Céline,

- deux collègues policiers, Luc et Mario,

- la Préfète, Madame de Clastenet

- le Préfet, Monsieur Merpin

- le meurtrier,

- la journaliste, Angèle B,

- le chat de Brocart.

À quoi va servir le financement ?

Le financement d'une partie du projet pour la somme de 3500 euros:

- rencontre de plusieurs imprimeurs pour obtenir des devis

- choix du format, de la couverture, de la qualité papier, nombre de pages prévu, mise en page, corrections, rédaction de la 4ème de couverture...

- rencontres littéraires et lectures dans divers lieux de LA ROCHELLE

- promotion de l'ouvrage et dédicaces (librairies, salon du livre...)  pour le lancement du livre

À propos du porteur de projet

L'auteur: me voilà au travail lors d'une dédicace à La Rochelle.

Le hasard: naissance de l'idée d'écriture d'un polar rochelais 

Un jour, des fans de mes livres m'ont lancé un défi sur le Net, via Facebook: écrire un polar, genre qu'ils adorent. Par jeu, je me suis mis à écrire en direct et les commentaires spontanés m'ont poussé plus loin... au point que le polar "L'astucieux: les enquêtes du commissaire Brocart" est aujourd'hui terminé, pour ce qui sera le TOME 1. 

Exemples de commentaires récents:

"Marie-Anne Dubourdieu Je viens de lire ton texte et franchement , j'ai très envie de connaitre la suite .... merci pour ce cadeau !"

"Stéphane Bellat Très belle plume... Très belle sensibilité"

"Sylvie Guevel poétique certes mais on devine autre chose de pas poétique du tout je pense ..... et comme c'est un polar , ce qui s'annonce me semble prometteur"

Quel est le sujet de ce polar?

"Thierry Tougeron peaufine les derniers détails de “L’Astucieux”, un polar dont l’intrigue se déroule au coeur même de la cité maritime. L’histoire ? Un sérial killer qui sévit dans différents lieux comme le parc Charruyer ou chef de baie. Cet homme travaille dans le monde de la finance et semble frustré de n’avoir jamais été un artiste. Pour combler ce manque, il tue des femmes en orchestrant une mise en scène arstistique. 
Pour écrire cet ouvrage, Thierry s’est beaucoup inspiré de séries américaines comme “Esprits criminels” ou de l’émission “Enquêtes Impossibles”. Et ajoute-t-il  :  « Je vais bientôt aller visiter l’identification judiciaire à l’hôpital ». Histoire d’ajouter des détails croustillants à son intrigue."

Extrait du journal TMV La Rochelle lisible par ici: http://www.tmvlarochelle.fr/focus/thierry-tougeron-la-science-du-polar

Où se déroule l'action du polar? A La Rochelle!

Pour ceux qui connaissent la ville, il y a des lieux comme Chef de Baie, l'Esplanade des Parcs, la librairie Calligrammes, la Place de Verdun, l'Esplanade des Parcs, le bar-restaurant La Corniche, les jardins ouvriers de Vaugoin... On découvre ainsi cette cité aux multiples visages, passant d'une impression de campagne à la ville bien dense.

Comment suivre Brocart de près ou de loin?

Sur mon blog: 

http://thierrytougeronlastucieux.over-blog.com/  

Sur Monbestseller.com pour suivre le classement d'un extrait du polar sur le site:

http://www.monbestseller.com/manuscrit/lastucieux#.VFOYEvnF-RM

La plage de Chef de Baie: lieu de paix pour le Commissaire Brocart.

Extrait: 

"Il faisait de toute façon trop sec pour que les traces de pas puissent s'imprimer dans le sol. Fichu été qui n'en finissait pas! Au mois de septembre, il faisait parfois encore plus de 20°C et les habitués de la plage Chef de Baie avaient encore de beaux jours devant eux pour se baigner. Les sportifs avaient déjà sorti leurs combinaisons d'hivernage. Pour ne pas avoir froid mais aussi pour aller plus vite dans l'eau. Brocart aimait les regarder pendant des heures, avec un sandwich et une bière ou un cubi, entouré des Rochelais qui aimaient prendre ce repas du soir sur la plage. Il y avait là une atmosphère populaire qui lui convenait parfaitement. Il revenait à pieds à son appartement, une bonne heure de marche qui le calmait. Dans ces moments, il écrivait sans doute son futur Roman Policier, ses mémoires..."