Attention, notre site pourrait mal s'afficher ou mal fonctionner sur votre navigateur.
Nous vous recommandons de le mettre à jour si vous le pouvez.

Mettre à jour
Je ne peux/veux pas mettre à jour mon navigateur
BackBackMenuCloseFermerPlusPlusSearchUluleUluleChatFacebookInstagramLinkedInTwitterYouTubefacebooktwitterB CorporationBcorp /* ULULE BRAND LOGOS */

Sur les traces des Poilus

Soutenez un projet ludique, pédagogique et commémoratif

  • L'histoire du projet vue par Storify

    Pour vous retracer l'histoire du projet, rien ne vaut un récapitulatif de notre aventure sur les réseaux sociaux.

    https://storify.com/Tracesdespoilus/apercu-de-l-aventure-sur-les-traces-des-poilus

  • Auteurs et personnages

    Dans cette news, vous allez découvrir qui s'est occupé de la création et de l'animation de vos héros favoris. 

  • Ils ont parlé, aimé ou retweeté notre projet...

    Découvrez un florilège des internautes, des groupes et des institutions qui ont parlé de notre projet à travers ces captures d'écran, pour voir qu'il a été porté bien au-delà des murs de notre collège de Gy...


  • Les motivations de nos jeunes auteurs : pourquoi s'engager dans un tel projet ?

    De gauche à droite : Laurine, Isoline, Océane, Laëticia, Elsa, Gaël, Clément, le patient professeur, Thomas

    Isoline

    Au début, j'ai voulu participer à l'activité « sur la trace des poilus » dans l'optique de faire un loisir, une activité avec Lucie De Oliveira. Ce qu'il me plaisait surtout, c'était de créer un personnage de guerre, de l'inventer, de lui donner une vie, je trouvais cela très intéressant et enrichissant ! J'ai surtout apprécié la conception physique de notre personnage car, après on peut vraiment mettre un visage sur cette personne, seulement virtuelle, et cela crée un effet de réel.

    Laëticia

    Isoline Rousselet se retrouvant seule après le départ de Lucie, m'a proposé de la rejoindre pour l'aider. J'ai donc accepté, car je trouvais ce projet intéressant. J'ai beaucoup aimé me mettre dans la peau d'un soldat. Le fait de montrer notre façon de voir la vie des poilus est très enrichissante, nous avons chacun notre vision de la guerre. J'apprécie beaucoup ce projet qui est très cultivant.

    Océane

    Pourquoi j'ai voulu participer à cette activité ? Bonne question. Tout d'abord, c'est l'idée d'écrire qui m'a motivée. Développer des personnages, les faire évoluer dans un contexte historique qui a marqué les mémoires est ma seconde motivation. C'était aussi un bon moyen d'approfondir mes connaissances dans la Première Guerre Mondiale grâce aux recherches et d'améliorer mon "style" d'écriture. Ces idées me plaisaient et j'ai donc tenté l'aventure.    

    Laurine, Thomas et Clément

    Je me présente, je m'appelle Laurine et je fais partie du groupe qui porte le nom du noble nommé Louis de Saligny. Dans ce groupe il y a également Thomas et Clément.

    Nous avons décidé de faire cette atelier car on trouvait le principe intéressant. Cela nous captivait d'en apprendre plus sur les soldats de la première guerre mondiale. Le fait de détenir un compte Facebook et Twitter était encore plus attirant. L'idée d'avoir un illustrateur (que l'on remercie pour ses belles réalisations) pour pouvoir éditer à la fin du projet un livre qui contient toutes les histoires imaginées à partir de faits réels par les élèves ayant participé à l'atelier.

    Pour terminer nous aimerions faire part de notre gratitude à Monsieur Lefebvre pour sa patience et son engagement pour le projet « Sur les traces des Poilus ».

    Elsa

    Bonjour ! Je m'appelle Elsa, et je fais partie du projet "Sur les Traces des Poilus" en contribution avec Océane. J'ai décidé de m'inscrire à cet atelier parce que je trouvais intéressante l'idée de travailler sur un personnage bien défini pris dans une guerre, et que j'aime beaucoup écrire. Créer des profils Facebook et Twitter à propos des personnages était aussi une bonne raison... Tout le concept était attirant. Nous avons créé, avec Océane, le personnage d'Antoine Maistre, qui tient un journal, comme il le fait sur l'image dessinée (magnifiquement, et nous le remercions) par l'illustrateur attaché à notre projet. Nous remercions également M. Lefebvre, qui nous a suivies et aidées tout au long de l'année, avec patience et calme, comme de coutume...  

    Merci à vous lecteurs d'avoir acheté et lu ce livre. 

  • Mise en lumière du projet sur les sites académiques

    Le site de l'académie de Besançon ainsi que celui de l'inspection de la Haute-Saône font un coup de projecteur sur notre levée de fonds. C'est un nouveau gage du sérieux de notre projet et de la validation pédagogique que lui apportent les diverses institutions de l'éducation nationale.