BackBackMenuClosePlusPlusSearchUluleUluleUluleChatFacebookInstagramLinkedInTwitterYouTubefacebooktwitterB Corporation

Playtime Soldiers - Court-métrage

L'innocence de l'enfance face à la guerre...

À propos du projet

Notre synopsis


  Notre intention première à l’écriture de ce scénario fut de traiter du thème de l’avant guerre dans le monde de l’enfance. Le tout dans une fiction de 13 minutes.

  Playtime Soldiers raconte les aventures de six jeunes garçons faisant l'école buissonnière pour se réfugier dans un gymnase abandonné. S'étant totalement approprié le lieu et ayant reconstitué leur univers à l'intérieur de ce dernier, les six jeunes hommes se divisent en deux groupes: Vincent, Claude et Victor sont les rouges ; Basile, Daniel et Charles sont les noirs. Les deux troupes alors réfugiées dans leurs cabanes respectives se préparent à aller jouer à la guerre.

  Sortis de leurs camps miniatures, l'imagination des enfants transforme le lieu en un véritable champ de bataille. Les balles semblent réelles, les bombes semblent exploser et les blessures paraissent  insurmontables.

  Alors qu'ils se livrent corps et âme dans leur bataille imaginaire, une véritable guerre semble se jouer à l'extérieur et se rapprocher du gymnase dans lequel ils sont. Si bien qu'ils finissent par être interrompu par l'arrivée d'un soldat blessé qui va tout changer...

 

Quelques intentions


  "L’une de nos premières volontés en écrivant ce court-métrage était par exemple de ne pas faire intervenir d’adulte dans l’histoire en tant que personnage, mais uniquement en tant qu’image (une image informe de l’autorité, une grosse masse sombre venant mettre un terme aux illusions de l’enfance). Ce point important a restreint d'entrée notre manière de voir le projet..."

  "Concernant le traitement filmique, pour se rapprocher au maximum de nos références et de l'évolution plastique du scénario, la réalisation s'inspirera de la manière de filmer du « Run and gun », caméra à l'épaule ou les combats factices des enfants seront comparable à certains jeux vidéos ou films d'action du genre (Children of Men d’Alfonso Cuaron, Cloverfield de J.J.Abrams par exemple)..."

  "L’important dans le choix du décor est qu’il présente un lieu laissé à l’abandon qui aurait été réinvesti par la suite par les enfants. Ils se le seraient réapproprié et l’aurait re-décoré selon leur bon vouloir à divers endroits (avec des drapeaux, des affiches, des dessins…). Le choix d’un gymnase offre énormément de possibilités quant à l'utilisation de la surface du décors, mais aussi plus de choix tant au niveau du cadre et des images qu’au niveau des cachettes présentes lors de la lutte imaginaire des enfants..."

 

Quelques influences...

 

  "Ce projet s'inspire par exemple des récits de mangas tels que ceux de Katsuhiro Otomo (Akira, Steamboy…), Naoki Urasawa (20th Century Boys) ou encore des films qui ont marqué nos esprits d’enfant (Les Goonies, Stand by me, La guerre des boutons…)"


 

 

Notre équipe


De gauche à droite

Fabien Giurgiu, réalisateur, Jérôme Diby, premier assistant réalisateur, Audrey Plantade, productrice, Lou-Anne Lapierre, chef opérateur et Andrea Burón, monteuse.

 

 

A quoi va servir le financement ?

Nos besoins financiers


  " Tourner avec des enfants inclue forcément des frais de régie importants. Afin qu'ils soient à l'aise, ils devront trouver tout au long de la journée ce dont ils ont besoin, des collations le matin, un bon repas le midi... Afin de palier à leur fatigue, leur déconcentration et garantir un jeu d'acteur efficace, notre équipe devra être en mesure de leur apporter toute son attention. 

  De plus, nos décors nécessitent un énorme travail de mise en place et de création de costume, ce qui peut s'avérer rapidement onéreux.

  La réalisation de ce film représente beaucoup pour nous. Après avoir relevé tous les défis posés en pré-production (les droits et autorisations pour faire tourner des enfants, trouver un lieu sur...), nous sommes plus que jamais motivé à commencer le tournage de notre court-métrage. C'est pourquoi nous nous tournons maintenant vers vous afin de recueillir tout le soutien nécessaire ! "

 

 

À propos du porteur de projet

 Ce n'est pas le premier projet que Fabien Giurgiu réalise. En effet, il est déjà à la tête de plusieurs réalisations. La dernière en date est une publicité pour l'agence de communication VANKSEN, produite par A_BAHN, et destinée en partie à la Suisse. Elle fut réalisée en août 2012.

 

  Voici également un lien pour découvrir le teaser de son court-métrage intitulé Le Coquelicot, qu'il a écrit, produit et réalisé, et qui sortira d'ici quelques mois. Ce projet qu'il a crée de toute pièce est le résultat d'un long mois de travail avec une équipe professionnelle avec laquelle il a su faire ses preuves.

 

FAQ

Si vous avez encore des questions, n'hésitez pas à contacter le porteur du projet.

Poser une question Signaler ce projet