BackBackMenuClosePlusPlusSearchUluleUluleUluleChatFacebookInstagramLinkedInTwitterYouTube

PJ Skyman - public class World extends Bordel

Une musique moderne atypique influencée par les années 70

À propos

Je tiens à remercier chaleureusement mes 54 contributeurs qui ont réussi à rendre possible ce projet, qui m'ont donc fait confiance et qui seront les heureux bénéficiaires d'un ou plusieurs objets formidables très bientôt !

À tous, je vous dis à dans quelques années pour le même projet mais cette fois-ci pour lancer mon quatrième album "Tempête" quand il sera terminé !

De quoi s'agit-il ?

public class World extends Bordel est un album de musique électronique hors-du-commun dans lequel se rencontrent un style électronique résolument moderne et un style avant-gardiste des années 70. Certains appellent cela de l'IDM (pour Intelligent Dance Music), d'autres de l'Urban Ambiant (terme inventé par un auditeur pour classifier ma musique). C'est un style à part, mais qui n'est pas pour autant inabordable. Au contraire, à ceux qui ne connaissent pas encore, vous pourriez être surpris car cet album va vous faire apprécier de la musique que vous n'auriez jamais osé écouter de votre plein gré auparavant, j'en suis convaincu. À tous les autres, et notamment aux fans de Pink Floyd, Klaus Schulze, Vangelis, Tangerine Dream, Jean-Michel Jarre, The Orb, Orbital, Underworld, Chemical Brothers, College (liste non exhaustive), je n'ai même plus à vous convaincre ;-)


Pochette de l'album

Cet album est composé de sept plages instrumentales assez longues et pouvant nécessiter une écoute plutôt attentive afin d'en tirer toute leur substantifique moëlle. Heureusement, ce n'est nullement indispensable, et vous pourrez également l'écouter en musique d'ambiance, en allant au boulot, ou en faisant votre footing. Plus précisément, la dernière plage comporte des paroles vocodées et n'est donc pas purement instrumentale.

Je pense que cela n'aura pas échappé à certains d'entre-vous, le titre de l'album est une bribe de code source écrite en langage Java. Elle est traduisible et interprétable de la façon suivante : notre monde est construit sur une base désordonnée ; il est dès lors impossible de considérer qu'il puisse un jour être bon.

Les instruments qui ont été nécessaires à l'enregistrement se situent essentiellement dans la catégorie des instruments électroniques, du synthétiseur analogique des années 70/80 rénové et modifié au synthétiseur moderne entièrement numérique, en passant par la boîte de synthèse faite-maison, le tout servi par un logiciel de montage audio (i. e. le séquenceur).

Tracklist :

  • 1 - Extra-easy listening (4'07)
  • 2 - Zeemoshonawlpeace (25'48)
  • 3 - À écouter sans substance particulière (6'38)
  • 4 - Rien ne s'invente, tout s'hérite (8'41)
  • 5 - private String utopia; (4'30)
  • 6 - The end is nighT (17'52)
  • 7 - Starfloor Anthology (12'21)

Notes :

L'enregistrement de cet album s'est déroulé entre 2007 et septembre 2010. L'album est donc prêt depuis septembre 2010.

Dans l'album, tous les morceaux s'enchaînent sans aucun blanc sonore. Il s'agit d'une véritable histoire sonore de quasiment 80 minutes.

Le morceau À écouter sans substance particulière a été enregistré exclusivement à l'aide d'une boîte de synthèse sonore faite-maison nommée NE555Synth dont voici deux vidéos de démonstration :

Le voici en écoute :

La vidéo qui illustre ce projet tout en haut de la page montre une des séances d'enregistrement du morceau Rien ne s'invente, tout s'hérite. Le voici en écoute, achevé :

Le dernier morceau, Starfloor Anthology, reste mon chouchou et le plus plebiscité avec ses paroles écrites il y a plus de 10 ans que j'interprète à travers un vocoder. Le voici en écoute :

Si vous êtes intéressé par un des packs revendeur, n'hésitez pas à rentrer en contact au préalable pour les modalités !

 

Pourquoi ce projet ?

On continue régulièrement à me dire beaucoup de bien de cet album. Mes amis et ma famille ne cessent de me soutenir depuis toujours, et même des fans venus de l'au-delà et que je ne connais ni d'Ève ni d'Adam continuent à apprécier ce que je fais (cf Jamendo et Guts of Darkness pour les précédents albums). Il m'est également arrivé d'être sollicité par un label allemand spécialisé dans la musique électronique, mais par faute de temps, j'avais décliné l'offre. Tout ceci me motive pour officialiser cinq ans après ce troisième album par un pressage sur support industriel en bonne et due forme, à savoir sur CD conditionné dans un boîtier digipak. Malheureusement, tout ceci a un coût que je ne peux assumer seul en tant que petit artiste indépendant. Le financement participatif tombe alors à pic !

Dans mes rêves les plus fous, je désirais faire presser cet album sur support vinyle avec un mastering adapté. Ce support revient à la mode depuis quelques années, mais il aurait d'une part entraîné un coût nettement supérieur (campagne de 7500 €, soit 5 fois plus), et d'autre part aurait mis de côté un certain nombre de contributeurs. Le choix a été dur, mais le support CD reste le plus réaliste dans un premier temps. Rien n'interdit, si votre soutien se montre à la hauteur, d'atteindre un palier ultérieur permettant à ceux qui le souhaitent d'obtenir leur copie de public class World extends Bordel sur support vinyle sous forme de 3xLP ! Mais revenons à nos moutons.

A quoi va servir le financement ?

Objectif initial de 1500 € [100%] : le financement du projet (objectif atteint !)

Ce montant initial déterminera la faisabilité du projet. Ce montant se découpe ainsi :

  • 970 € de pressage CD avec boîtier digipak à 3 volets et livret à 4 pages
  • 259 € de goodies (magnets + tote bags)
  • 1 € de stylo pour les dédicaces
  • 50 € de conditionnement (minimum, variable en fonction du nombre de contributions)
  • 100 € de frais de port (minimum, variable en fonction du nombre de contributions)
  • 120 € de commission Ulule
  • 0 € de droits de reproduction mécanique SDRM (puisque je n'existe pas pour la SACEM)

D'un point de vue délai, en tenant compte des congés d'été et de la durée de la campagne, j'envisage d'honorer les premières contreparties vers le mois de septembre dans le meilleur des cas. Il faudra être patient !

Les contreparties proposées à droite ont légèrement évolué. Le magnet sera systématiquement accompagné d'un tote bag.

 

Palier à 1800 € [120%] : le même projet, mais encore plus sympa (objectif atteint !)

Si le montant récolté atteint 1800 €, alors on débloque :

  • Les T-shirts ! (Pour les contributions à 25 € ou plus)

 

Paliers suivants (non encore définis) : l'amélioration du projet

Si le montant récolté dépasse les espérances, on pourra envisager :

  • Le choix d'un livret plus conséquent avec par exemple des photos
  • D'autres goodies
  • Un pressage vinyle ! Mais pour cela il faudra être vraiment très généreux ;-)

À propos du porteur de projet

Mais qui se cache derrière tout cela ?

Derrière le nom d'artiste PJ Skyman ne se cache qu'une seule et unique personne, Pierre-Jean Asmus, 30 ans, natif de Rouen, vivant actuellement en région parisienne, et composant de la musique depuis l'âge de 13 ans. Eh oui, le loustic n'en est plus à son premier essai, et il s'agit bien ici du troisième album ! Après The Destroyed Machine (2003) et Walkers simply we are (2007), j'entends bien me donner enfin un peu plus de légitimité grâce à ce projet Ulule pour public class World extends Bordel :-)

Mon nom d'artiste adopté au siècle dernier trouve simplement son origine de deux de mes passions de longue date : la météorologie et l'astronomie.

Sur cet album, j'ai écrit et composé l'ensemble des morceaux, y compris les textes sur Starfloor Anthology. J'ai également effectué le mixage, le montage et la finalisation du disque en vue de son pressage sur CD, ainsi que l'artwork. Notez que les photos de ciel présentes sur cette page datent de mon enfance et sont donc des photos argentiques.

 

Pour en savoir plus...

La suite, elle se passe sur mon site web principal qui existe depuis 2004. Vous y trouverez davantage d'infos et de photos, ainsi que mes futurs projets musicaux. Toute ma musique y est en écoute libre afin de finir de vous forger une opinion.

J'ai également mis en ligne un certain nombre de vidéos sur ma chaîne Youtube tantôt didactiques, tantôt délirantes, dont celle-ci faisant la démonstration d'une modification effectuée sur un de mes instruments que j'affectionne particulièrement et qui a beaucoup servi dans cet album :

Pour les fanatiques de bases de données musicales, sachez que mes trois albums sont d'ores et déjà répertoriés sur Discogs.

Je suis également présent sur Facebook pour publier mon actualité.

La musique n'est pas mon seul but dans la vie. Au contraire, je pratique également la photographie avec autant d'engouement que la musique, et je n'oublie pas non plus l'électronique qui me permet d'assouvir les idées les plus folles, tel que vous avez pu le constater précédemment. Je me félicite également d'avoir été un maillon essentiel de la relance de la mémoire du projet Aérotrain de Jean Bertin sur internet.

En conclusion, financer public class World extends Bordel est un rêve, mais un rêve accessible aujourd'hui grâce à vous ! Je vous remercie donc chaleureusement de m'aider à mener à bien ce projet !

FAQ

Si vous avez encore des questions, n'hésitez pas à contacter le porteur du projet.

Poser une question Signaler ce projet