BackBackMenuCloseFermerPlusPlusSearchUluleUluleUluleChatFacebookInstagramLinkedInTwitterYouTubefacebooktwitterB Corporation

Piquante Démocratie

la campagne extraordinaire d'un justicier-candidat

À propos du projet

Clap de fin sur la politique soporifique interprétée en costard-cravate

Endossons la cape et la bogue, jouons Super Châtaigne : ACTION !

 

« Piquante Démocratie » est un film documentaire traitant de la Démocratie en France au travers de l'action d'un justicier-candidat à la Présidentielle : Super Châtaigne.

 

Le Dauphiné Libéré, octobre 2016

 

Le monde ne tourne plus rond, on ne se reconnaît plus dans ce que les dirigeants ont créé et veulent nous imposer. Tout fait penser qu’ils l’ont créé pour eux, et sur notre dos. Nous savons qu’il est possible de changer les choses, mais nous ne sommes pas écoutés ! On a tous notre mot à dire, mais notre avis n’est jamais pris en compte. Les décisions sont prises ailleurs, plus haut, tellement haut qu’elles nous échappent… y compris les élections qui sont devenues une impasse démocratique.

 

Manifestation à Bogue city, mai 2016

 

[...]

Le président de la République est le seul à pouvoir provoquer un referendum pour convoquer une assemblée constituante, sur fondement de l’article 11 de la constitution actuelle.

[...]

Qui sera le candidat qui prendra ce risque ? Le candidat crédible, incorruptible, sans ambition électoraliste et personnelle ? Qui sera le justicier ? Ce candidat ne peut être qu’un candidat hors du commun, un super-candidat en quelque sorte…

Ce candidat c’est Super Châtaigne !

 

Super Châtaigne en soutien à Super Z'écrins contre la THT, mai 2016

 

Super Châtaigne en soutien au personnel hospitalier, Aubenas, juin 2016

 

Qui est Super Châtaigne ?

Super Châtaigne est né il y a 3 ans en Ardèche. Les « Châtaigniers du Grand parc », Conseil des sages de Bogue land, lui ont donné pour mission d'éliminer les Glands du pouvoir qui nous pompent jusqu’à la sève. Depuis ce jour il ne cesse d'interpeller les élu.e.s de sa Région pour dénoncer leurs votes.

       

Super Châtaigne veille sur Bogue land, 2013

 

De justicier à justicier-candidat

En décembre 2015, entre les deux tours des élections régionales, Super Châtaigne a été approché par une association politique : Les Affranchis. Ils lui ont proposé de représenter leur projet politique à la Présidentielle de 2017. Il a accepté. Les Affranchis ont travaillé sur un projet de Constituante, pour réorganiser la vie politique du pays. Ils se chargent de son projet politique et des événement qui y sont liés.

 

Discosoupe de décembre 2015, Super Châtaigne rencontre Les Affranchis

 

Le Super Festival, moment clé

Depuis le lancement de sa campagne Présidentielle en mars 2016 à l'occasion du Super Festival, Super Châtaigne multiplie les rencontres et tisse des liens avec de nombreuses initiatives citoyennes de France. Ainsi, le collectif « La Belle Démocratie » qu'il suit depuis le début de sa création en Janvier 2016 à Saillans dans la Drôme (1er village de démocratie participative en France). « La Belle Démocratie » compte proposer une méthode (inspirée de Saillans) pour faire émerger des candidat.e.s citoyen.ne.s lors des législatives de 2017 au travers d'Assemblées locales.

 

Au Super Festival, mars 2016

 

Un film d'anticipation politique

Le film va retracer toute la campagne de Super Châtaigne, ses rencontres et ses actions. Ce justicier prône la Démocratie qui s'adresse à tou.te.s. Considérant que nous ne sommes pas en Démocratie, le candidat part à sa recherche. Quête universelle, la campagne de Super Châtaigne dépasse les clivages idéologiques de ses candidats-adversaires !

 

Un système politique verrouillé ?

Plusieurs axes vont être développés dans le film. D'abord celui du rôle et de l'influence des médias dans la réflexion et l'éducation de la population. Super Châtaigne va aller à la rencontre des journalistes pour les faire témoigner. Ensuite, celui du verrou institutionnel. Super Châtaigne va aborder la question des 500 parrainages nécessaires à l'exclusive candidature présidentielle. Il va expliquer comment la mécanique et le rôle des partis politiques exercent une pression "formidable" sur les maires. Un autre axe fort du film va être la mise en avant des différentes initiatives qui constituent et animent « La Belle Démocratie ». Dans quel but se sont-elles créées ? Pour finir, le film va faire un suivi d'une ou plusieurs Assemblées locales jusqu'aux élections de juin, qui annonceront la fin du tournage. Tout au long du documentaire, Super Châtaigne illustrera par des actions sa démarche. Il s'adressera ainsi à un large public.

 

 

Mes liens avec Super Châtaigne

Je m'appelle Antoine Zerroudi, j'ai 33 ans. Cela fait maintenant 3 ans que je suis Super Châtaigne dans quasiment toutes ses actions. Je suis le réalisateur des vidéos du justicier. A mon sens, Super Châtaigne est un média participatif pour un projet collectif. Plusieurs personnes ont déjà porté le costume. " Super Châtaigne, c'est moi " .

 

 

Depuis un an, j'ai décidé de réaliser un documentaire sur ce personnage. Et en un an , le projet a fortement évolué. Super Châtaigne est depuis passé sur France 3, France 4, C8. Il a fait l'objet d'articles dans L'Obs, Society, et a récemment fait la une du Dauphiné Libéré ainsi que du Midi Libre.

 

                

 

L'article de L'Obs, c'est ici

 

Septembre 2016 à Paris

 

Des vidéos de 3 minutes au documentaire

Depuis la fin de l'été, je travaille activement sur l'écriture et la réalisation du teaser en vue d'un crowfunding qui permettra de financer le documentaire. Avec Super Châtaigne, nous avons commencé un travail de recueil de témoignages.

 

La réalisation du teaser

Ainsi, en septembre, nous nous sommes rendus à Paris. Là-bas, nous avons d'abord interviewé Aude Lancelin (ex numéro 2 de L'Obs) qui vient de publier "Le Monde libre", un essai sur son parcours de journaliste. Ensuite, nous avons rencontré les bloggers d'Osons Causer. Ils nous ont livré leur analyse sur les institutions et les médias. De retour en Ardèche nous sommes allés à la rencontre de Daniel Le Scornet. Daniel Le Scornet, qui aurait dû participer à la primaire socialiste de 2012, témoigne de son expérience. Enfin, d'autres interviews ont été réalisées avec des porteurs d'initiatives ainsi que des personnes rencontrées au gré de la progression du projet.

 

Super Châtaigne rencontre Osons Causer

Avec Osons Causer, septembre 2016

Interview d'Aude Lancelin, septembre 2016

Piquante Démocratie Aude Lancelin, les médias Part 2

Une élection sans candidat avec La Belle Démocratie

Extrait de l'interview avec Osons Causer Part 2

Extrait de l'interview avec Osons Causer Part 1

Extrait de l'interview d'Aude Lancelin

Extrait de l'interview de Camille, explication de la Fiche S

L'expérience des Primaires socialistes 2012 avec Daniel Le Scornet, août 2016

 

 

Super Châtaigne, le seul candidat du peuple à la Présidentielle

Les Glands du pouvoir se déguisent en êtres humains pour faire croire que leur politique est humaine. Face à l'action de Super Châtaigne, leur seule réponse « Super Châtaigne agit masqué ! », est tout, sauf politique. Ben oui, tous les justiciers sont masqués. Derrière le masque de Super Châtaigne, c'est l'ensemble du peuple qui s'exprime ! Un seul objectif : la Démocratie. Pour cela, un seul visage : le masque. La lutte contre les injustices et les inégalités sous un seul costume de candidat : celui de Super Châtaigne.

 

Artwork réalisé par l'artiste Namwhan, site internet ici, un grand merci

 

Pourquoi ce film ?

« Piquante Démocratie » va être un moyen de suivre l'aventure de Super Châtaigne dans sa quête de la Démocratie. On peut considérer le documentaire comme un outil qui va permettre d'aller à la rencontre de personnalités, d'économistes, d'élus, d'artistes mais aussi de personnes engagées beaucoup moins médiatisées.

 

 

 

Un film en temps réel

Je vois cette campagne comme un puzzle. Le film va assembler les pièces du puzzle pour, finalement, aboutir à une vue d'ensemble du projet. Durant le tournage, pour alimenter la campagne, des extraits d'interviews et des vidéos seront diffusés. Certains extraits seront visibles sur la page facebook de Super Châtaigne mais aussi sur celle du film « Piquante Démocratie ». Le tournage se déroulera jusqu'au soir des élections Législatives. Le film (d'une durée d'au moins 52 minutes), devrait sortir au cours de l'hiver 2017/2018.

 

 

Un projet artistico politique

Le projet politique se construit au fur et à mesure de la campagne. Le documentaire, lui, bénéficie d'une écriture. Il y aura des étapes importantes comme le tournage des soirs des élections Présidentielles et Législatives. De grands thèmes seront abordés comme celui des médias ou des différents verrous institutionnels. Et je suis convaincu, qu'avec ce projet, Super Châtaigne peut créer la surprise dans le paysage politique actuel. En effet, Super Châtaigne se profile comme le seul candidat anti-système de 2017.

 

La chanson officielle de Super Châtaigne par Manbouss

 

Pourquoi un film ?

Si j'ai décidé de m'engager aux côtés de Super Châtaigne, c'est pour répondre à une question : pourquoi je ressens un tel sentiment d'impuissance dans ce monde qui m'entoure ? Je ne pouvais plus rester inactif. J'ai donc décidé de rejoindre Super Châtaigne en réalisant ses vidéos. Si Super Châtaigne s'en prend aux élu.e.s, ce n'est pas un hasard. La question politique est centrale. L'électricité dans nos maisons, l'eau que nous consommons au robinet, ce que nous achetons, l'essence que l'on met dans nos voitures, le système bancaire etc. Tout ceci est régit par l'action politique.

 

 

 

Une politique à bout de souffle, un engagement compliqué

L'organisation de notre vie au quotidien est le résultat de décisions politiques amendées par des élu.e.s. En toute logique, nos représentants doivent nous consulter quand ils prennent des décisions. Ce n'est absolument pas le cas et il est impossible de les révoquer. Ils ont donc carte blanche et font ce qu'ils veulent, sans rendre de compte à la population. Je crois aussi qu'il est nécessaire de distinguer les élu.e.s. En effet, beaucoup ne touchent aucune indemnité. D'autres, comme les Maires des petites communes, en plus de leur surcroît de travail, subissent le système politique ainsi que les baisses des aides de l'État.

 

 

 

« La Belle Démocratie », une méthode pour tout changer

Comment agir et proposer une solution face à un système politique qui ne rend pas compte à ses citoyens ? « La Belle Démocratie » travaille actuellement pour répondre à cette question.

De nombreuses initiatives, souvent locales et issues de la société civile, expérimentent déjà et mettent en œuvre de nouvelles manières d'imaginer, de décider et de vivre ensemble dans tous les domaines : l'alimentation, l'éducation, l'énergie, l'économie, l'habitat, la santé, etc.

Plusieurs organisations ainsi que des personnes engagées dans la réappropriation citoyenne se réunissent depuis plusieurs mois pour faire émerger le pouvoir d'agir et le font vivre au sein d'un Collectif « La Belle Démocratie ».

Elles proposent d'appliquer ces nouvelles manières de penser et de faire… à la Démocratie.

Le projet politique est inspiré de l'expérience municipale de Saillans, où une liste citoyenne a remporté les élections en 2014.

 

Extrait d'un atelier de travail avec La Belle Démocratie

Première reliance d'initiatives citoyennes à Saillans, janvier 2016

 

La première rencontre de « La Belle Démocratie » à Saillans, en janvier 2016, a été un élément marquant et a fait l'objet de prises de vues décisives. D'une part, elle a été l'occasion à la vingtaine d'initiatives présentes d'échanger et de s'identifier. D'autre part, cette séquence montre les techniques d'éducation populaire qui ont permis à une liste citoyenne de s'emparer de la Mairie de Saillans.

Cette soif de réappropriation du pouvoir par le citoyen est un élément central au sein de « La Belle Démocratie ». Le film retracera cette action collective.

Retrouvez La Belle Démocratie sur :

https://www.facebook.com/LaBelleDemocratie/?ref=bookmarks

http://www.labelledemocratie.fr/

 

Rencontres à Vogüé, mars 2016

 

Séance de travail dans le Trièves, juin 2016

 

Un candidat tiré au sort, via une Super Tombola

Nombreux sont les médias et les personnes qui disent « Super Châtaigne ne pourra pas se présenter car c'est un personnage sans identité ». Hé bien détrompez-vous ! Le billet de tombola va permettre à tous de participer à la « Primaire Super Châtaigne ». Premier lot : un panier garni de produits du terroir ardéchois. Deuxième lot : DVD « L'Auberge rouge » avec Fernandel + la visite guidée de l'auberge de Peyrebeille. Troisième lot : une paire d'aiguilles à tricoter + trois pelotes Ardelaine (SCOP de Saint Pierreville). La consolante : candidat à la Présidentielle, sous les couleurs Super Châtaigne, rien que ça ! Le tirage aura lieu le 5 mars (date anniversaire du Super Festival, lancement de la campagne Présidentielle). Nous vous tiendrons informés des modalités de la tombola, et du rôle de la personne représentant Super Châtaigne, le candidat de 2017.

 

Techniques et tournage

Pour le film, je dispose de tout le matériel nécessaire. Le film sera tourné avec une Sony FS5 et plusieurs objectifs. J'ai à disposition un Panasonic GH4, un enregistreur Zoom h5, un Micro HF, un slider, un trépied, une Go Pro, un stabilisateur Ronin et un drône. Bref, aucun problème de ce côté-là.

 

 

Le projet « Piquante Démocratie » est soutenu par :

Assemblée Nationale CitoyenneOsons Causer,Les Affranchis, Les Affranchis 30, Cercle Podemos Montpellier, Super Châtaigne, Générations Futur, Les Audacieux et Condor Vision Production.

 

A quoi va servir le financement ?

Le projet a déjà engendré beaucoup de frais (déplacements, repas). Actuellement, après un rapide calcul, je dispose d'une centaine d'heures de rushes, entre actions de Super Châtaigne, coulisses, réunion en plénière et interviews.

 

Étape 1 : 10 603 €

Ce premier pallier va permettre à toute l'équipe de continuer sereinement le tournage et la réalisation du documentaire. L'équipe Super Châtaigne est composée de personnes qui s'investissent à différents degrés dans le projet. D'abord un « noyau dur » de trois personnes impliquées depuis 1 an, dont certaines à temps plein depuis 3 mois. Ensuite, d'autres personnes qui interviennent plus ponctuellement. Sans ce financement, le documentaire sera remis en cause. C'est donc une étape cruciale pour la campagne « Piquante Démocratie ». L'argent va être employé à rembourser les frais déjà engagés et ceux à venir. Nous allons continuer à nous déplacer régulièrement, soit pour des actions, soit pour des interviews.

Détails du budget:

4500 € sont destinés à la rémunération des membres de l'équipe. Intermittents du spectacle, ils sont rémunérés "au cachet". Cette part est consacrée au temps d'écriture et de tournage. Ce montant inclut la part "remboursement" des frais déjà engagés, et celle des frais à venir pour mener à bien le projet.

3460 € doivent permettre la prise en charge des "déplacements et repas" durant tout le projet.

950 € sont dédiés à l'achat de matériel pour les contreparties. Il est prévu 300 DVD (600€) et 50 t-shirts (350€).

908 €  correspondent à l'estimation des frais de leur expédition.

785 € vont à la prise en charge des "frais Ulule"

Total du budget : 10603 €

 

Étape 2 : 20 000 €

Cette étape financera un technicien son et un assistant caméra. Je ne vous cache pas qu'un assistant son et caméra seraient très utile et m'aiderait beaucoup. L'impact sur le film serait important. Ces assistants ferait monter en gamme le projet d'un point de vue qualité et technique. Cette aide me permettrait de me consacrer pleinement à la réalisation.

 

Étape 3 : 30 000 €

Cette étape assurera le travail de post-production. En effet, au vu du nombre d'heures de rushes déjà tourné (une centaine déjà), l'argent récolté permettrait d'avoir un monteur. Ce monteur permettrait d'avoir un regard extérieur sur le projet, une meilleure objectivité. J'estime la durée du travail de montage à trois mois.

 

À propos du porteur de projet

Antoine Zerroudi, 33 ans, réalisateur et intermittent du spectacle. Je suis indépendant depuis 2007 et spécialisé en prise de vue et lumière. Je vis avec ma famille en Ardèche et j'ai toujours été intéressé par la question politique. Jusqu'à présent l'essentiel de mon activité était consacrée à la réalisation de films institutionnels pour différents acteurs (entreprises, collectivités, associations...). Maintenant que j'ai une certaine stabilité dans mon métier, je peux me tourner vers des projets plus personnels. Je suis très heureux de pouvoir réaliser ce documentaire, car il me permet de combiner mes passions : l'image et mon engagement citoyen. Depuis le début du tournage, ma réflexion sur le monde politique a beaucoup évolué. Le tournage me fait rencontrer différents acteurs de la vie citoyenne. Elu.e.s, journalistes, activistes, syndicalistes, l'intelligence collective m'a fait comprendre qu'on pouvait faire de la politique autrement. Je compte illustrer ces pratiques et ces alternatives dans le documentaire pour pouvoir les partager.

 

Et si en 2017 la Culture pouvait tout changer ?

 

A Vogüé, pendant une pleinière, 6 mars 2016

 

Pour retrouver toutes les infos sur Super Châtaigne, c'est ici :

Site internet , Facebook, Twitter et blog sur Mediapart.

 

FAQ

Si vous avez encore des questions, n'hésitez pas à contacter le porteur du projet.

Poser une question Signaler ce projet