BackBackMenuCloseFermerPlusPlusSearchUluleUluleUluleChatFacebookInstagramLinkedInTwitterYouTubefacebooktwitterB Corporation

Pinacothèque mercantile et moraliste du zombie-s02

Saison 2

  • 90%

    Hello les amis ! Pour fêter les 90%, voici quelques extraits de textes poétiques et de bon aloi du roman. On se focalise sur Germaine Pichard, 82 ans, toujours de mauvais poil.

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    "- Mais bougre d’emplâtre d’abruti ! cria Germaine de sa voix rauque. T’es vraiment plus con que l’dernier des mohicans ! Pas foutu de remettre un bidon à sa place ! Et comment qu’on va faire maintenant pour aller sur Lyon sans essence ? On pisse dans le réservoir ? Tu peux m’le dire fils d’ignare !?"

     

    "- Tu vas la fermer ! gueula la vieille aux détours d’un sentier. Si jamais y a encore des mort-vivants devant la barricade, ça va être pour notre pomme avec tes conneries.

    - Mais j’arrive pas à marcher, geignit Gilbert, en plus je sens l’air me glisser sous les roubignoles. Ca me fait tout drôle.

    - T’as pas mis de slip ?

    - Si mais ça passe quand même.

    - T’en fais pas, va ! On y prend vite goût. Ça fait quatre-vingt-deux ans que je sens l’air sous le dindon, et ça ne m’a jamais dérangé.

    - Je crois que je vais vomir tata.

    - Tu dégueuleras une autre fois, on approche. Alors tu fermes ton clapet ! Je te le répéterai pas deux fois, la prochaine c’est directement un coup sur la gueule."

     

    "Devant la gêne du Maire, Germaine crut bon de mettre les choses au point :

    - Il est habillé en bonne femme car son pantalon sèche sur mon Side-car. Mais je vous rassure, même en smoking, il fait plus Paul Préboist que Sean Connery."

     

    "- Ne me dites pas qu’on est chez les hippies ! tonna Germaine. Je vous préviens, chuis pas certaine de ne pas avoir l’envie de tous les défoncer. Y a une chose que j’ supporte pas, ce sont les hippies. Après les Boches, évidemment."

     

    "- Depuis le temps que je rêve de vous éclater vos dernières dents ! Vous auriez pu me tuer et on se retrouve à un contre un.

    - J’voulais pas te tirer une balle entre les deux yeux, répondit Germaine. Ça m’aurait gâché le plaisir de te tabasser à l’ancienne.

    - Je fais des pompes et des abdos tous les matins, la vieille. Vous êtes consciente que pour vous c’est fini.

    - Je tourne à la gnôle depuis mon plus jeune âge, pédoc ! Je fais pas dans le régime protéiné. C’est un peu mes pompes et mes abdos à moi."

  • Déjà 65%!!!

    Merci pour ce soutien.

    Allez, quelques petits extraits de la saison 2

     

    « - Je sais pas si j’repasserai. Même si je vous aime bien, vous avez quand même drôlement l’air d’une communauté de hippies. Et moi les fumeurs de chichon qui connaissent trois accords sur une guitare, ça m’fout des pertes blanches. Avec mon diabète, j’ai peur que ça tourne en meringue…

    - Je comprends, répondit le maire en retenant un renvoi. »

    Germaine Pichard

     ...

    Alexia tira deux fois et une paire de zombies tomba contre le comptoir. Elle appuya une troisième fois sur la gâchette mais seul un cliquetis résonna. Son fusil venait de s’enrayer !

    - Fabrication française, mon cul ! gueula-t-elle. Vite, dans les chiottes !

           Sans demander notre reste, nous reculâmes le plus vite possible pour ouvrir la porte des toilettes. Tristan se faufila en premier, l’enculé, suivi par Alexia. Je tirai une dernière fois puis entrai dans la cabine qui puait la merde. Notre nouvelle copine éteignit la lumière mais Tristan la ralluma aussitôt.

    ...

     

    - Mais de quelle époque venez-vous ? dit Rachel sans méchanceté. Vous portez une armure, une épée, votre langage est si particulier et vieillot que je pige un mot sur deux et vos réactions sont si particulières que je me demande parfois si vous n’êtes pas un voyageur temporel, genre Les Visiteurs.

    - Je dois vous avouer que je viens d’un autre monde, un univers qui jouxte le vôtre et dans lequel vous ne pourriez malheureusement mettre les pieds.

    - Sérieux !? fit Rachel en fronçant les sourcils. Vous venez d’un monde parallèle ?

    - Je viens de la Noblesse et de l’Aristocratie.

    - Connard !

    Guilbo Delamotte de Fenouil

  • Petite critique du tome 1

    Sur http://ivre.de.livre.chroniques.over-blog.com/2017/07/chronique-du-roman-de-jerome-ruffier-pinacotheque-mercantile-et-moraliste-du-zombie-saison-1.html

    Tout d'abord, un grand merci à l'auteur, Jérôme Ruffier qui m'a très gentillement offert ce livre accompagné d'une dédicace.

    Alors comment vous expliquer, ce livre est plein de rebondissement, on passe de l'humour à l'horreur, personnellement je me suis éclaté avec ce livre.

    Il est rare de voir un livre de zombie avec autant d'humour et l'auteur n'en manque pas, oh non...

    C'est gore mais c'est un roman génial que je recommande vivement.

    Un grand bravo à Jérôme Ruffier, tu as réussi à me faire rire au point d'en avoir mal au ventre :)

    Ce livre est un coup de coeur et je lui mets la note de 5/5