BackBackMenuCloseFermerPlusPlusSearchUluleUluleChatFacebookInstagramLinkedInTwitterYouTubefacebooktwitterB CorporationBcorp /* ULULE BRAND LOGOS */

PILLS

Être jeune et prendre des médicaments

À propos du projet

**** LE FILM EST TERMINÉ ET DISPONIBLE EN LIGNE SUR PILLSFILM.COM *****

MERCI À TOUTES LES PERSONNES QUI ONT CONTRIBUÉ AU PROJET ET ONT DONNÉ VIE À CE FILM :)

Le film 

Alice prend des médicaments à tous les jours. Chaque matin et chaque soir, depuis 4 ans, elle doit prendre ses pilules. Même si elle est en vacances, même si elle va à l’école, même si elle est dans un party. Elle essaie, malgré tout, de mener la vie normale des jeunes femmes de son âge.

La démarche

Étant moi-même diagnostiquée avec une maladie chronique depuis l’âge de 20 ans, ce court-métrage s’inscrit dans une série d’œuvre explorant mon rapport avec ma maladie, mon corps et mes médicaments (photos, poèmes, slam, etc). 

Bien que les scènes que j’ai écrites soient fortement inspirées de scène de ma vie de tous les jours, le film ne fait pas référence à une maladie ou une situation spécifique, et s'adresse à tous les jeunes atteint de maladie chronique ou invisible qui doivent prendre des médicaments de manière régulière pour des problèmes de santé physique ou mentale.

Il ne s’agit pas de dénoncer la prise de médicament ou encore d’en faire l’apologie, mais simplement d’exposer les sentiments que cela peut faire vivre, comme l’isolation, la faiblesse, la douleur ainsi que le manque de liberté et de spontanéité. J’avais envie de transformer cette souffrance en quelque chose de beau et de réconfortant, à travers l’esthétique générale des scènes ainsi qu’avec le montage et de musique. 

La communauté

Court, muet, joli, le film se veut universel et pouvant être partagé par le plus grand nombre de personnes possible. La démarche d’auto-production via le financement participatif est due à des contraintes de temps et d’expérience (première expérience de réalisation), mais également à une volonté de créer une communauté qui va soutenir le projet et suivre son évolution. Une véritable réflexion sur le plan de communication accompagne le processus de production afin de rejoindre le plus de jeunes possible touchés par des problèmes de douleurs chroniques, de maladie invisible ou de problèmes de santé mentale.

L’objectif double est donc à la fois de créer une œuvre représentant leur réalité mais également de créer des occasions concrètes de rencontres, afin de consolider cette solidarité virtuelle déjà existante.

LE TOURNAGE 

Notre super équipe (voir plus bas) a réussi à tout filmer en une seule journée, en janvier. Le tournage a été suivi de plusieurs mois de post-production, pour y ajouter les effets sonores, la musique et la colorisation. 

Voici quelques photos de notre journée de tournage :

 

 

La diffusion : 

PILLS a été projeté 4 fois devant public, dans des cafés de Montréal ou de Brome-Missisquoi. Ça a été pour nous l'occasion de rencontrer en chair et en os notre public et nos contributeurs et contributrices. Il est désormais disponible en ligne sur pillsfilm.com. Nous aimerions poursuivre les projections en collaboration avec des associations de patients atteint de douleurs chronique ou autre maladie invisible. Si vous souhaitez organiser une projection-discussion dans votre milieu, vous pouvez nous contacter sur la page Facebook ou instagram de Pillsfilm.

 

Merci encore, et à bientôt !

À quoi va servir le financement ?

L'argent recueilli par l'auto-fiancement va servir avant tout à rémunérer les personnes qui participent au projet, que ce soit l'équipe de tournage, la production, le montage, la musique ou même le graphisme de la campagne.

Il est très important pour moi que mon projet ne repose pas sur du travail gratuit.

Le reste du budget servira à la location de matériel, aux frais de déplacement, nourriture et aux frais fixes de la campagne.

L'ÉQUIPE DE PILLS : 

Identité visuelle : Manon Louart

Diplômée de l’UQAM en Design Graphique, Manon Louart est Designer freelance entre la France et le Québec. Elle aime les gifs épileptiques, la broderie, et les projets professionnels bons pour le karma.
Vivant également avec une maladie chronique nécessitant un suivi médicamenteux constant, le sujet du film lui très familier, et participer à sa mise en lumière lui tient à cœur.

SITE WEB : behance.net/manonlouart
INSTAGRAM @manonlouart  

 

Direction artistique : Alexandre Le Chasseur

Alexandre Lechasseur-Dubé est un jeune réalisateur et directeur artistique originaire de Rimouski. Basé à Montréal depuis maintenant 3 ans, il prévoit terminer son Baccalauréat en Film Production de l’Université Concordia dans la prochaine année. Présentement en post-production pour son dernier court-métrage «Quand la Nuit Tombera», il expérimente plusieurs genres cinématographiques et s’intéresse autant à la fiction qu’à l’expérimental.

SITE WEB : https://alexld-95.wixsite.com/monsite​

 

Caméra et direction photo : Thomas Fontaine

Thomas Fontaine est un directeur photo basé à Montréal. Issu du milieux du documentaire, il se développe actuellement en fiction pour faire fleurir la vision des réalisateurs et réalisatrice avec qui il travaille. Son esthétisme est très oscar-material.

SITE WEB : Thomfontaine.com

Assistante à la réalisation et à la production : Clara Bastiani

Clara Bastiani est diplômée en 2014 du Conservatoire Lassalle en théâtre. Elle inspirée par la danse et le mouvement, le jeu d’acteur, l’écriture, la photo, le costume, le dessin, l’univers cinématique. Elle s’intéresse avant tout à l’Humain. La création autodidacte rejoint avec justesse l’importance qu’elle accorde à l’écoute, la prise de risques et l’affranchissement des barrières.

Sa démarche artistique se veut une communication de choix de compositions de couleurs, de médiums et de formes. Elle trouve son compte là où la sincérité est plus grande que les apparences et aime lorsqu’on ose amener en art un dépassement de soi et un approfondissement des idées.

Prise de son, mixage sonore et musique : Julien Dumont-Boudrias

Je suis un Montréalais de 23 ans, et depuis toujours, j’aime me faire conter des histoires. Pour cette raison, j’ai étudié en cinéma au cégep Ahuntsic il y a quelques années. Je suis content de m’impliquer dans ce projet, car il aborde une problématique qui me semble être peu connue du grand public et qui touche plusieurs jeunes. C’est une façon de briser l’isolement tout en donnant une dose d’espoir à ceux qui en ont besoin. Pour ce film, je m’occuperai du mixage sonore, ce qui est dans mes cordes. J'ai hâte de pouvoir y contribuer et de travailler avec l'équipe pour voir ce que ça donne! Merci pour votre support!

À propos du porteur de projet

Je m'appelle Alice, j'ai 24 ans, j'ai fais des études en travail social mais j'aime toucher à toute sorte de forme d'art, la photo, la musique, la danse... À 20 ans, après ma première année d'université j'ai été diagnostiquée avec une maladie chronique assez peu connue, la fibromyalgie, et on m'a prescrit des anti-dépresseurs à faible dose pour réguler mon système nerveux. Depuis, j'ai testé plusieurs médicaments pour atténuer ma douleur, ma fatigue, mes migraines. 

J'ai utilisé différents médiums pour explorer cette réalité et la partager avec mes proches, la photo, le slam, l'humour.

Et puis, récemment, j'ai écris un film.

Ce court métrage a niché dans ma tête et dans mon ventre pendant un moment, avant de sortir d'un seul coup, un soir d'octobre. J'ai ressenti le besoin de le réaliser, là, tout de suite, et c'est pour cette raison que j'ai lancé cette campagne.

Je rêve de pouvoir rassembler une communauté autour de ce film, toutes sortes de jeunes atteint d'une maladie chronique, ou des problèmes de santé mentale, ainsi que leurs proches. J'aimerais que mon film vous touche, vous représente, vous éduque, vous rapproche, et que vous ayez envie de le partager à votre tour.

Ma vision : Réaliser un film très beau, et très doux, à l’aide d’une équipe 100% rémunérée, et qu'il rayonne au delà de cette campagne.