BackBackMenuCloseFermerPlusPlusSearchUluleUluleUluleChatFacebookInstagramLinkedInTwitterYouTubefacebooktwitterB Corporation

Livre photo: Pripyat

Ville fantôme de la zone d’exclusion de Tchernobyl

À propos du projet

La ville de Pripyat, qui tire son nom de la rivière adjacente, fût la neuvième “ville nucléaire” de l’Union soviétique. Fondée en 1970, au nord de l’Ukraine, à la frontière de la Biélorussie, elle desservait la centrale nucléaire de Tchernobyl, située à seulement quatre kilomètres. Le destin de cette ville, qui bascula en avril 1986, est lié à cette proximité géographique.


Ville neuve, Pripyat se devait d’accommoder les travailleurs de l’atome et leurs familles dans les meilleures conditions, prenant soin de leur confort, leur culture et leur éducation. Ainsi, dans cette ville à la population jeune, qui comptait jusqu’à 49 400 habitants, on trouvait nombre d’écoles et jardins d’enfants, un hôpital, des magasins et restaurants ainsi que de nombreuses infrastructures dédiées aux sports et aux loisirs.


Aux premières heures du 26 avril 1986, le réacteur numéro 4 de la centrale de Tchernobyl explose, et quantité de matières radioactives commencent à se déverser dans l’atmosphère. La décision fût prise d’évacuer à la hâte la ville dans les jours qui suivirent. Les habitants, peu informés des conséquences réelles de l’accident, et convaincus de pouvoir revenir chez eux une fois l’incendie maîtrisé, ont tout abandonné sur place.


Ils ne sont jamais revenus.

 


La ville fantôme de Prypiat, liée au funeste destin de la centrale de Tchernobyl, se trouve maintenant dans une zone d’exclusion encore fortement contaminée de 2 600 km², administrée par le gouvernement ukrainien, et soumise à autorisation pour y pénétrer.


Je veux par mon travail transmettre un instantané de la ville telle qu’elle est plus de 30 ans après que ses derniers habitants l’aient quittée. 30 ans après que le bourdonnement de la vie ait résonné une dernière fois dans ses murs. Depuis 2015, je retourne régulièrement sur la zone pour capturer des images, afin de livrer un témoignage de ce qu'est et fût cette ville, saisir l'empreinte du temps et de l'abandon, les témoignages de présence humaine s'érodant au fil des ans...

Vous pouvez trouver une partie de mon travail à cette adresse: https://chameloon.wixsite.com/pripyat/photos

A quoi va servir le financement ?

Votre participation va permettre de financer la publication et l'impression du livre que vous allez recevoir, ainsi que m'aider à financer un voyage sur la zone pour prendre de nouvelles photos (aériennes à l'aide d'un drone, si possible), pour inclure dans le livre.

A propos du livre:

 

Livre format A4 horizontal, impression quadrichromie Offset. Imprimé en Europe.

Couverture rigide avec pelliculage mat, imprimé sur papier couché Condat Silk/Mat - Blanc 130 g sur carton 2.5 mm

Intérieur: 100 pages, sur papier couché Condat Silk/Mat - Blanc 150 g

 

Données sous réserve. Si les objectifs sont dépassés, j'incluerai plus de pages

À propos du porteur de projet

45 ans, dont plus de 25 dans le domaine de la communication, du graphisme et de la photographie....voilà ce qui peut me décrire le mieux. Passionné par Pripyat et son histoire, je suis allé plusieurs fois explorer cette ville, pour transcrire en images les conséquences de la plus grande catastrophe nucléaire que l'humanité aie connu.

Plusieurs fois exposées, parfois primées, c'est maintenant grâce à vous que ces photographies pourront maintenant vivre dans un livre.

Share Suivez-nous