BackBackMenuCloseFermerPlusPlusSearchUluleUluleChatFacebookInstagramLinkedInTwitterYouTubefacebooktwitterB CorporationBcorp /* ULULE BRAND LOGOS */

Permaculture et autonomie en Normandie

Un outil collectif pour l'Autonomie, en Permaculture à Saint Pierre de Bailleul (27920)

À propos du projet

C’est d’ailleurs une démarche, qui peut s’appliquer à n’importe quel domaine : gestion d’entreprise, construction d’une habitation, façon de vivre, production de nourriture.

Ce projet porté par l'association Bio n'eure, à Saint Pierre de Bailleul en Normandie (27), a pour objet la création d'un Jardin collectif en permaculture.

Le jardin, en plus de produire une nourriture saine en utilisant tout ce que la nature fournit, en encourageant la biodiversité notamment, poursuit plusieurs objectifs :

Sur 1 000 m2, nous créons actuellement cet Oasis de biodiversité, avec les objectifs suivants :

  • Former les adhérents à des pratiques de culture plus respectueuses de l’environnement.
  • Cultiver des variétés anciennes et locales de fruits et légumes parfois injustement oubliés.
  • Recréer un lien intergénérationnel, culturel entre les participants.
  • Disposer d’un outil, qui permettra de proposer différents ateliers autour de ces valeurs.
  • Transmettre, toujours, avec une zone pédagogique et des interventions dans les écoles.

En référence à l’église construite au 13e siècle,  qui a donné son nom au hameau, ce projet porte le nom de : « Jardins de la Grâce ».

Le Jardin de la Grâce est un projet collectif et commun, contrairement à un jardin ouvrier qui propose une parcelle à ses membres. Ce Jardin en permaculture a fait l'objet d'une étude holistique, globale, qui a abouti à la proposition d'un design, afin de tenir compte des objectifs souhaités que ce soit au niveau des variétés cultivées, des activités à venir, ou de la topographie des lieux, ce de la façon la plus naturelle possible.

Nous avons décidé par exemple, de réunir les plantes annuelles sous la forme d'un Mandala, avec à son centre une mare qui pourra accueillir une faune qui nous aidera à réguler la propagation de limaces, escargots ou autre mouche du poireau. De la même façon, une baissière sera construite pour alimenter une zone réservée aux plantes perpetuelles, tandis qu'un espace sera réservé aux expérimentations et à l'apprentissage, partagé avec l'école primaire voisine.

Les variétés cultivées et leur implantation sont décidées en commun, afin de pouvoir permettre un maximum d'associations bénéfiques entre végétaux, mais surtout pour cultiver des semences reproductibles, locales et anciennes. Nous pourrons ainsi sélectionner les plantes les mieux adaptées à notre climat, et participer à leur conservation pour les plus rares d'entre elles.

En plus de la production de fruits et légumes, nous lancerons également à court terme (cet été si cette campagne est un succès) différents chantiers participatifs, formations et animations autour de l’Autonomie :

  • La construction d’un local en terre/paille sur le modèle des Kerterre.
  • La construction d’un four/fonderie sur le principe des poêles dragon (ou « rocket stove »).
  • L’animation d’ateliers autours des produits du Jardin (cuisine, conservation, stérilisation)
  • La création d’une grainothèque de semences anciennes, locales et adaptées à notre climat.
  • Un « repair-café », et des ateliers sur la production d’énergie (éolienne/photovoltaïque, etc).

Redistribuer les connaissances tout d'abord.

Cela passera par la création de contenus (articles de blog, documents libres de droits, vidéos), qui nous permettront de partager l'expérience, expliquer les techniques utilisées sur le Jardin, mais également autour des activités liées à l'autonomie. Nous souhaitons en effet, partager à un maximum nos résultats, nos échecs, comment est né ce projet et son déroulement pour permettre à chacun, d'appliquer cela à la maison ou même partager à son tour, en créant un lieu d'échanges comme le Jardin de la Grâce par exemple.

Tous les surplus de production seront revendus le dimanche matin, et fera revenir dans le village un marché Bio, accessible à tous. Les bénéfices éventuels, seront ainsi consacrés à la rénovation du patrimoine, à commencer par l’église, sérieusement menacée depuis les intempéries de cet hiver 2017/2018 malgré les efforts consentis par la commune dans la limite de ses moyens.

Le projet est d’ores et déjà lancé. Nous avons obtenu toutes les autorisations nécessaires, l’étude et enfin le design en permaculture ont été également effectués et validés.

Une première réunion d'information et d'initiation à la Permaculture le 27 Janvier, nous a permis de confirmer un important intérêt pour ce type de projet, en réunissant près de 80 personnes qui sont venues de Paris à Rouen.

Les possibilités sont nombreuses tout autant que l'attente suscitée, et nous disposons des compétences nécessaires à la réalisation, au sein de l'association par ses membres (Ingénieurs, Artisans, Enseignants, Ouvriers, ...), ou différents partenariats noués avec des professionels ou associations du secteur.

Le financement reste à boucler pour atteindre les objectifs ce ce projet, qui s'écrit à court, moyen et long terme. C'est pourquoi nous avons décidé de lancer cette campagne, après avoir réfléchi aux responsabilités et engagements moraux qu'elle demande.

Pressés par le temps et les saisons, nous avons également pris le risque d'emprunter sur le budget des autres pôles de l’association, pour acheter les arbres en racaines nues et les planter le 17/02/2018.

Vous pouvez suivre l'actualité de l'association, ainsi que plus de détails sur l'avancement du projet sur la page Facebook ou notre site Internet

À quoi va servir le financement ?

  • Arbres et arbustes chez un pépiniériste Bio                           450 €
  • Achat de semences, locales et anciennes                             150 €
  • Acquisition d'un abris de stockage                         250 €
  • Semoir                                                                                    50 €
  • Stock de paille pour l'année                                                       100 €
  • Création de mares, baissières et système de distribution      300 €
  • Pompes à eau solaires                                                  50 €
  • Plantes aquatiques et fournitures                                             50 €
  • Sécurisation des accès, clôture vivante (osier)                      100 €

  • Un local sécurisé en terre/paille.                                    600 €
  • Un four communal à pain/céramique/fonderie.                  100 €

  • Obtention du label Bio                                                      850 €
  • Barnum et matériels d’exposition                                      250 €

Une fois ce dernier palier atteint, votre participation au delà nous permettra enfin, de financer les recherches et ateliers pour :

  • La création d’une éolienne à partir de matériaux de récupération.
  • L'installation de panneaux photovoltaïques.
  • L'achat de matériel pour la production de formations, libres de droits (vidéos, stages).

À propos du porteur de projet

Protéger notre environnement, prendre soin de ses habitants et partager, c’est avec ces valeurs que l'association Bio n’Eure a été créé en 2013 à Saint Pierre de Bailleul, voici la présentation des cadres et leur parcours :

"Après avoir travaillé des années en banque privée nous avons souhaité avoir une vie plus proche de nos valeurs. Nous avons commencé par quitter Paris pour nous installer « au vert » puis créer cette association en 2013 et enfin changer de métier pour racheter un magasin d’alimentation biologique. Le projet de jardin collaboratif en permaculture n’est que le prolongement de tous nos projets et notre part du colibri pour un monde réinventé"

Issue d’une famille aimant la nature, sportive et sensible aux médecines douces et à la cuisine saine, l’hygiène de vie générale et l’alimentation ont toujours occupé une place de choix dans mon quotidien.

Après 20 ans de service à l’Education Nationale en tant que professeur d’Education Physique et Sportive, et suite à la naissance de mes enfants, désireuse de leur offrir le meilleur capital santé, j’entame une reconversion et deviens Praticienne de santé-Naturopathe.

En 2012, j’opte pour un nouveau mode de vie au cœur de la nature. En famille, nous quittons la région parisienne pour nous installer à St Pierre de Bailleul où nous rencontrons Cédric Fournier et Cécile Patroni, des voisins, nouvellement  arrivés eux aussi dans le village. Très vite nous sympathisons et l’association « Le Bio n’Eure est dans le Pré » naît de nos idées communes d’œuvrer pour la santé de l’homme et de la planète.

Le Jardin de la Grâce, un outil qui nous permettra de développer et partager à plus de monde encore cet engagement, est soutenu par l'ensemble des membres, cadres ou sympathisants, sous la responsabilité de Guillaume Blassel qui a rejoint l'association en 2017.

« Cadre puis chef d’entreprise nouvelles technologies, au service de grands groupes et d’industriels, je rentrais le soir auprès de mes enfants et de ma compagne aide-soignante, en me disant que ce que je faisais ne servait en fait à pas grand-chose, Humainement parlant.

Nous avons tout quitté en Juillet 2017, pour revenir à un mode de vie plus proche de la réalité, dans ce village où j'ai grandis. Nous avons avec ma compagne, repris l’association de parents d’élèves avec l’objectif de rendre au village tout ce qu’il a pu nous apporter, et en tête cette idée de Jardin municipal en Permaculture. C’est en Septembre, avec le projet de faire adopter une ruche par les élèves, que j’ai rencontré l’association par la porte Apiculture, et que sommes très vite arrivés à développer ce projet de Jardin collectif en permaculture ».


Nos activités s'organisent autour de 3 pôles : l'environnement, la santé par l'alimentation, et le bien-être. Et c'est loin de toute conviction politique ou religieuse, dogmatique ou moralisatrice, que nous constatons le succès grandissant des projets ou évènements que nous pouvons proposer.

Une campagne de financement participatif réussie, nous a permis en 2014 de lancer le pôle apiculture, 1 500 € pour financer l’achat et l’entretient de 10 ruches. Celui-ci s’est bien développé et nous accompagnons à présent plus de 20 ruches sur la région,pour soutenir ces pollinisateurs si précieux.

Il est important pour nous, de transmettre aux enfants ces valeurs de respect de l’environnement et de la biodiversité. C’est logiquement que s’est concrétisé ce projet avec l’école avec l'enthousiasme du corps enseignant, à qui nous avons donné une ruche qui permettra chaque année aux élèves, de suivre la vie de leur essaim tout au long de la saison apicole.

L’association, en plus d’organiser des Evènements autour du Bio, a pu rassembler différents professionnels autour du village, pour tenir pendant 3 ans et demi un marché Bio un dimanche par mois, sur la place.

Les exposants ont pu ainsi proposer leurs produits, tout en mettant en avant des savoir-faire locaux pour la plupart. L’exposant principal et moteur du projet ayant changé de région, le marché est actuellement en sommeil, le Jardin de la Grâce est un moyen pérenne de le réveiller.

Depuis sa création, l'association travaille en partenariat avec Karine Charlet, Nathuropathe et Coach sportif. Toujours à l'heure actuelle, nous proposons :

  • Tous les Lundi matin de 9h à 12h des sorties de marche nordiques
  • Tous les mardi de 18h30 à 19h un cours de gymnastique posturale et une séance de relaxation. 
  • De manière évènementielle, des ateliers de cuisine saine pour adultes et enfants.