BackBackMenuClosePlusPlusSearchUluleUluleUluleChatFacebookInstagramLinkedInTwitterYouTubefacebooktwitterB Corporation

Sauces Pimentées Artisanales

Pekocko, les sauces artisanales 100 % naturelles qui ont du goût

À propos du projet

Qui sommes-nous ?

Pekocko est une jeune marque franco-slovène créée en 2015. Depuis 2016, nous créons des sauces pimentées artisanales gastronomiques. 
Passionnés de cuisine et de goût (un peu relevés, vous aurez deviné), nous étions un peu surpris par le fait qu’en France, pays de gastronomie, un amateur de piments n’avait le choix qu’entre le Piment d’Espelette (qui pour nous n’est pas assez fort) et une marque américaine commençant par T qui propose une sauce trop vinaigrée et trop salée. (Cet avis n'engage que nous).
Et c’est comme cela, -on vous la fait courte-, qu’une jardinière slovène, un cuisinier franco-serbe ayant vécu 25 ans dans le Gers, une normande et un parisien se sont retrouvés à élaborer 8 sauces, 1 pesto et 1 chutney pimentés.

 

 

Nos sauces sont artisanales 

De la culture des piments, à la réalisation des étiquettes, nous faisons tout nous-mêmes. Pas de géant de l’agro-alimentaire derrière, pas de laboratoire de 500 m² mais un petit atelier au fonds du jardin.

 

Nos sauces sont 100 % naturelles 

Elles sont fabriquées à partir de piments frais, sans additif, ni conservateur artificiel.

Tous les ingrédients qui entrent dans la composition de nos bouteilles sont cultivés dans un rayon de 50 km autour de l’atelier (sauf l’avocat, la mangue et quelques épices).

Nos sauces sont cuisinées avec amour et surtout très longtemps : nous faisons confire nos fruits, transformons nos tomates en sauce et nos prunes en confiture… et ensuite nous ajoutons du piment. Cela représente des heures de travail.

 

Nos sauces ont du goût

Cela veut dire que nous ne nous sommes pas contentés de mélanger du piment de différentes forces avec du vinaigre et du sel, mais nous avons cherché les meilleures associations afin de séduire les palais les plus exigeants.

Chacun de nos produits a ainsi un goût très différent et surtout bien marqué : poivron grillé, cacao-fève tonka, guacamole ou whisky tourbé !

La traditionnelle échelle de Scoville (qui mesure la force des piments et va jusqu'à plusieurs millions d'unités) n'est pas très pratique. Pour que novices et consommateurs avertis s’y retrouvent, nous avons donc choisi d'élaborer notre propre échelle de puissance.

Voici l'échelle PEKOCKO

  • Douce (Force 2)
  • Medium (Force 4 et 5)
  • Forte (Force 6)
  • Extra-forte (Force 8 et 9)

Nos sauces sont bien évidemment sans gluten et la plupart sont Vegan.

 

Ce que nous avons fait tout seuls

Nous avons relevé nos manches, trouvé un terrain, planté 57 variétés de piments, fait une première production de 3 000 bouteilles. Ziga et Mojca ont testé des centaines de combinaisons d’épices et de piments et se sont fait des ampoules aux mains,  Sébastien a prêté son appart pour des réunions interminables, Stéphanie a trouvé un comptable et a apprivoisé le banquier en lui offrant du chutney aux coings (pimenté of course).

                                                 

 

Nos recettes

 

A quoi va servir le financement ?

Pourquoi nous avons besoin d’un coup de pouce

1/ Pour acheter du matériel de remplissage et d’étiquetage, car Mitsy, l’assistant de notre cuistot en a assez de remplir une à une les bouteilles.

Total : 1 200 euros

 

2/ Pour développer notre propre site de vente en ligne afin de vous faire découvrir nos produits, parce que pour le moment, à moins d’habiter Quimper, Paris ou Granville, il n’est pas très facile de se procurer nos délicieuses sauces.

Total : 3300 euros

 

3/ Refaire notre stock d’épices : Fève Tonka, Poivre Bai Malam, Poivre Sauvage de Madagascar, Poivre de Java, Curcuma, Origan … et on l’avoue, il nous manque un peu de whisky écossais pour notre sauce Diablement Divine car le cuistot a tendance à se servir un peu.

Total : 1 000 euros

 

4/ Pouvoir faire une grosse commande de bouteilles en verre. Les nôtres coûtent cher car nous avons choisi, comme pour ce que nous mettons dedans, le top de la qualité. Un bon contenu va dans un bon contenant.

Nous avons également de nouvelles idées pour élargir la gamme et surprendre vos papilles. Cela se traduit par des besoins de nouveaux conditionnements.

Total : 2 500 euros 

 

Vos contreparties

 

                                

                          

 

                                                             

 

                               

À propos du porteur de projet

Portrait de famille

Celle par qui tout a commencé

Mojca est juste accro aux piments. Elle voue une passion absolue à tout ce qui pique (d’ailleurs on en profite Pekocko, ça veut dire « le petit truc qui pique ». Elle consomme des sauces extra-fortes à chaque repas, un peu comme on utilise de la mayonnaise ou du ketchup. Du coup cela peut représenter plusieurs dizaines de litres par an.
Elle est capable de vider une demi-bouteille de Chasseur de Fantôme dans un cassoulet.

 

 

Celui qui se retrouve au fourneau

Ziga, designer graphique pour la presse cuisine ayant vécu 25 ans dans le Gers, a posé sa bière, lâché son ordinateur et a commencé à mettre en pratique les astuces et tours de mains appris auprès de chefs étoilés.

Il fait un excellent « chili con poulpe » avec la sauce Douleur Chocolatée.

 

 

Celle qui essaie de mettre un peu d’ordre dans cette aventure

Stéphanie, éditrice multi-tasking qui est la seule à savoir utiliser Excel (ça peut servir quand on lance une boite). Passe la moitié de sa vie dans les épiceries fines et adore faire découvrir les sauces Pekocko. Elle aime faire des ceviche de poisson avec la sauce Mexicain Moustachu.

 

 

 

Celui qui fait voyager Pekocko autour du monde

Sébastien, passionné de photographie et de gastronomie. Il se balade à travers le monde en quête d’images étonnantes pour son compte Instagram. Il emmène toujours avec lui une ou deux bouteilles de Pekocko et s’amuse à les glisser dans ses cadrages.
Il mange au moins une fois par semaine des pâtes fragoline avec notre pesto de piments.

 

 

 

 

La marraine

Claire, pétillante rémoise, toujours de bonne humeur, a mis son réseau à disposition et  fournira à l'équipe le champagne quand on aura vendu la 5000 ème bouteille de sauce. En 2018 ?

 

 

 

 

Le parrain

Christophe, patron de Marmiton.org, passionné de cuisine et de nutrition. Il nous abreuve de conseils précieux et nous évite de perdre le cap.

 

 

 

Le jardin

 

Notre jardin dans lequel nous cultivons 57 variétés est un peu au cœur de tout. Habanero, Peach Ghost,  Bhut Jolokia, Trinidad Moruga Scorpion et Carolina Reaper cohabitent avec des capucines et rosiers d’Inde qui s’occupent de nos limaces. Fèves et haricots nourrissent nos pucerons. Nous avons choisi de cultiver nos piments en carré surélevé en respectant les principes de la permaculture. C’est écologique et cela nous permet, sur une petite surface, d’avoir des rendements suffisants pour notre production de sauces.

Notre potager se trouve en Slovénie tout comme l’atelier de préparation parce que c’est  ici que Ziga le cuisinier et Mojca la jardinière habitent.

 

Le chat (Mitsy)

 

Malgré quelques réticences au début, Mitsy a adopté les piments. Elle fait le contrôle de qualité de la production et veille à ce qu’aucun piment frais ne disparaisse. Mojca a en effet tendance à s’en mettre quelques-uns de côté afin de les manger crus.

 

 

 

Ils nous filent un coup de main

Anne de la Forest (reine de la frite), Agnès et Claire de l’épicerie Macis, Julien Leclerc, Elise Guerrillot, Irmina Samba (notre couteau suisse), Elisabeth Hertzog (grand manitou de la distribution), Thomas Durio (maitre du packshot), Derek Guzman (livreur par tous les temps), Primoz Vlaga (fournisseur d’engrais bio et ex-champion de saut à ski) et Milan (qui arrose les plants quand on est trop fatigué).

 

Suivez-nous sur les réseaux sociaux !

FAQ

Poser une question Signaler ce projet