BackBackMenuClosePlusPlusSearchUluleUluleUluleChatFacebookInstagramLinkedInTwitterYouTubefacebooktwitterB Corporation

PAYSANS DE LA MER

Portraits d'ostréiculteurs de la Presqu'île du Cap-Ferret

À propos du projet

 

 PAYSANS DE LA MER

LE LIVRE

Portraits d’ostréiculteurs de la presqu’ile du Cap-Ferret 

 

 

LE LIVRE

LE CONTENU : 

 

Historique :

Le livre débute par un bref rappel historique afin de situer les origines de l’ostréiculture sur le Bassin d’Arcachon.

 

 

La vie d'une huitre :

Vient ensuite le rappel des différentes étapes de la vie d’une huître,  de sa naissance jusqu'à sa commercialisation.

 

 

Les portraits :

La partie la plus importante du projet  est constituée par les entretiens que j’ai pu avoir avec les différents professionnels de l’ostréiculture. 

 

 

J’ai situé géographiquement chaque personne dans son village d’attache, puis j’ai retranscrit  nos échanges le plus fidèlement possible. 

 

Ce sont donc eux qui parlent.

Toutes les générations sont représentées : d’Eloi, le plus jeune (24 Ans) en phase d’installation à André, le plus âgé (93 ans) à la retraite, mais toujours passionné lorsqu’il s’agit d’évoquer son métier. 

Le projet comporte de nombreuses photos afin d’illustrer au mieux les témoignages.

 

 

Glossaire :

J’ai souhaité terminer  le livre par un glossaire afin d’expliquer aux néophytes les termes techniques ou « locaux » liés à l’ostréiculture.

 

LA PRÉFACE :

Le  photographe et écologiste Yann Arthus-Bertrand, à qui j’ai demandé de rédiger la préface, a lu le projet et, après m’avoir indiqué que j’avais fait « du bon travail » a accédé favorablement à ma demande.

Je le remercie d’avoir pris le temps de lire mon projet entre deux tournages et je suis fière qu’il ait accepté d’y participer.

 

LA POST FACE :

Impossible de ne pas penser à Joël Dupuch lorsqu’on évoque la presqu’ile du Cap-Ferret et l’ostréiculture.

L’ostréiculteur « starisé » grâce à son rôle dans le film « Les petits mouchoirs » est un amoureux de « son jardin » (c’est comme cela qu’il appelle le Bassin). 

Je l’ai entendu parler de son métier avec tant de passion et d’amour qu’il m’est apparu comme la meilleure personne pour rédiger  la conclusion du livre.

Il m’a accueillie dans sa Cabane avec toute la gentillesse qui le caractérise et c’est donc grâce à lui que « la boucle est bouclée »

Je le remercie également pour sa participation. 

 

Les caractéristiques du livre sont les suivantes : 

Format : au minimum   20 X 20   (Ou + en fonction de la collecte réalisée)

Pages : environ 120 sur papier couché satiné 115 g 

Photos : environ 100

Couverture : Souple avec rabats 

Poids : environ 300 g 

 

          

 

Date de sortie prévue : Avril /Mai 2018

J’envisage d’organiser une journée de sortie du livre sur la presqu’ile,  journée au cours de laquelle vous pourrez venir récupérer votre commande,  dans un lieu à définir. 

Si vous êtes bordelais ou résident sur la presqu'ile du Cap-Ferret, je peux également vous porter le livre à domicile. Merci de mentionner votre adresse exacte.

 

Voici comment est née l’idée de ce livre : 

 

Si vous connaissez le Bassin d’Arcachon et plus particulièrement ce bout de terre qu’est le Cap-Ferret, vous savez comme moi que ce territoire naturel et préservé est un petit coin de paradis. Trois couleurs résument la presqu'île : bleu pour l’océan et le ciel, jaune pour le sable et vert pour la forêt.

Mais comment cette charmante presqu’ile a-t-elle échappé aux promoteurs ? Les bords du Bassin sont  «Domaine maritime » sur lesquels les ostréiculteurs possèdent leur concession et ils sont les seuls autorisés à résider dans les cabanes.  Ce sont donc eux les « gardiens du temple» et leur présence est la garantie que le territoire restera vierge et conservera son authenticité. 

La presqu’ile est une succession de petits villages ostréicoles, qui se sont, certes urbanisés , mais dans des proportions raisonnables.

 

Les maisons colorées, les pinasses traditionnelles attirent les touristes qui en apprécient le côté pittoresque. On se presse dans les cabanes de dégustation qui ont essaimé un peu partout. L’ostréiculteur se doit d’être présent, à la fois sur ses parcs et dans sa Cabane,  pour y accueillir les clients. Il est la pièce-maîtresse du jeu, mais il souffre : surmenage, conditions de travail, météo, tracasseries administratives, maladies des huîtres…

L’hiver, je les ai vus partir sur leur chaland à la marée, à l’aube, par un froid glacial ou sous une pluie battante et revenir quelques heures plus tard, gelés, trempés, exténués. Et puis,  apprendre quelques mois plus tard  que tout leur travail était anéanti par une bactérie entraînant l’interdiction de la vente de leurs produits. 

J’ai souhaité faire ce livre  pour  donner la parole à ces hommes et à ces femmes de l’ombre qui œuvrent sans relâche pour produire ce mollusque si précieux pour nos papilles.

 

Je suis partie à leur rencontre pour les écouter, les photographier et témoigner de leurs aspirations et de leurs difficultés.

Il m’était malheureusement impossible de les rencontrer tous et les portraits réalisés sont souvent  le fruit du hasard.  Bien que je n’ai pas pu tous les faire figurer dans le livre, je souhaite associer tous les professionnels du secteur conchylicole  à ce projet. 

Amoureux de la presqu’île, amateurs d’huitres, ostréiculteurs, ou tout simplement curieux d’en apprendre un peu plus sur ce métier passionnant, qui que vous soyez, j’ai besoin de votre soutien.

N’hésitez pas à diffuser cette campagne autour de vous.

D’avance merci.

A quoi va servir le financement ?

LE FINANCEMENT 

 

Après après avoir eu des désillusions avec quelques maisons d’édition, j’ai décidé de me lancer dans l’auto-édition de ce livre. 

Cependant l’impression d’un tel livre est couteuse et je recherche donc à collecter des fonds qui serviront au lancement du processus d’édition, de création et de mise en page, de publication et de distribution. 

Pour que ce livre puisse voir le jour, la somme de 6000 Euros est nécessaire.

 

DANS LE CAS OU L'OBJECTIF EST ATTEINT, le livre verra le jour. Ce sera alors pour moi une énorme satisfaction de voir ce projet aboutir. 

En cas de dépassement de cet objectif de 6 000 euros, j’envisagerai un format plus grand, une couverture cartonnée et éventuellement un tirage plus important. 

J’envisage d’organiser une journée de sortie du livre sur la presqu’ile,  journée au cours de laquelle vous pourrez venir récupérer votre commande,  dans un lieu à définir. 

Si vous êtes bordelais ou résident sur la presqu'ile du Cap-Ferret, je peux également vous porter le livre à domicile. Merci de mentionner votre adresse exacte.

Dans le cas contraire, merci de prendre l'option "Frais d'envoi inclus"

 

EN CAS D'ECHEC,  le projet sera malheureusement annulé et Ulule remboursera toutes les personnes qui ont contribué.

Je pense que ce serait également une immense déception pour ces ostréiculteurs qui ont consacré une partie de leur précieux temps à répondre à mes questions. 

Pour celles et ceux qui seraient réticents à régler via internet, vous pouvez me renvoyer le bon de souscription ci-dessous.

 

 

À propos du porteur de projet

Mon nom est Fabienne HERREYRE. J’ai 54 ans.

Je travaille dans un Cabinet d’Expertise comptable de la banlieue bordelaise.

Je suis  passionnée de nature sous toutes ses formes, mais aussi de voyages et de photographie.

Girondine de naissance, je réside à Bordeaux mais c’est sur la presqu'île du Cap-Ferret que je viens me ressourcer lorsque mon emploi du temps me le permet.

Sur le presqu’ile…et ailleurs, mon appareil photo ne me quitte pas.

FAQ

Si vous avez encore des questions, n'hésitez pas à contacter le porteur du projet.

Poser une question Signaler ce projet