Attention, notre site pourrait mal s'afficher ou mal fonctionner sur votre navigateur.
Nous vous recommandons de le mettre à jour si vous le pouvez.

Mettre à jour
Je ne peux/veux pas mettre à jour mon navigateur
BackBackMenuCloseFermerPlusPlusSearchUluleUluleChatFacebookInstagramLinkedInTwitterYouTubefacebooktwitterB CorporationBcorp /* ULULE BRAND LOGOS */

Passe Murailles - Numéro 4

Soutenez un titre atypique dans le monde du pyrénéisme, de la montagne et des grands espaces !

  • 240 fois merci ...

    Merci ! À ce moment précis (jeudi 5 mars, 11h30), 240 fois merci. Vous êtes 240 à avoir souscrit via Ulule pour que paraisse le numéro 4 de Passe Murailles. Vos préachats sont autant de manifestes de confiance en une revue sinon ovniesque du moins singulière, inclassable et excentrique — au sens où elle s’écarte d’un centre immuable, orthodoxe et intouchable. Vous le savez maintenant : Passe Murailles tente d’être un carrefour de passions, de caractères, d’expériences, d’expressions, de ressentis liés aux montagnes d’ici et d’ailleurs, aux espaces d’errance et de rencontre, aux intervalles subjectifs, aux parages épiques.

    Merci pour ces 327 exemplaires aussi précieux pour vous que pour nous — et qui vont encore être augmentés de quelques autres pendant la semaine que dure encore le temps de la souscription. Les toutes dernières retouches et corrections de mise en pages vont être exécutées en ces premiers jours de mars, puis les fichiers arriveront chez l’imprimeur.

    Nous vous informerons de la date de présentation et de mise en vente de ce Passe Murailles, quatrième du nom.

    Mais ce ne sera pas la fin de l’histoire : il faudra alors à La Maison de la Montagne, association éditrice de la revue, vendre une très grosse centaine d’exemplaires de cette publication pour atteindre un équilibre financier toujours précaire. Nous compterons donc encore et toujours sur vous, fidèles et novices, pour faire connaître une revue bohème et élégante, paradoxale et affranchie, vigoureuse et contemplative. C’est ensemble que se passent les murailles.

    L’équipe éditoriale de Passe-Murailles

  • Des lignes et des visages

    Comme un long chemin, une voie à finir…

    Là où il y a une volonté, il y a un passage, dit-on.

    Quelle est la matière de ce rêve ? Des atomes d’abord, des galets qui roulent selon leur courant. Des petites mains, pierres une à une posées sur le cairn, des mots sculptés, coûteux, lumineux.

    Des merveilles de rencontres, le souffle des dessins, la puissance du grand air, le frottement des pensées contraires, l’éclat des grands dehors et le précieux des dedans intimes.

    Des singularités, des expressions colorées, trésors ramassés comme les feuilles à l’automne : un tapis de formes bariolées, un humus fécond que vous cultivez.

    En y plantant votre graine, en l’arrosant de votre soutien.

    Encore quelques pas…Jusqu’au bout. Un pas après l’autre, une rencontre après l’autre, une souscription après l’autre. On n’a pas su inventer d’autres manières de faire que de se mettre en marche.

    La troupe s’agrège. Les lignes s’entrelacent. Les particules (curieux, lecteurs, contributeurs, souscripteurs, acteurs), grâce à vous, sont le nom d’une aventure collective.

    Pour cette nouvelle du bout du chemin, nous voulions vous offrir les visages de ce presque possible numéro 4, la pâte humaine sans laquelle l’objet à naître n’existerait pas.

    Merci de nous aider à faire ces derniers pas ensemble…

    L’équipe éditoriale de Passe-Murailles

  • 67 ...

    Chers amis,

    Cette semaine, nous avons décidé de prendre la solution à l'envers ! 67 n'est pas un pourcentage ! Et il n'est désormais plus question de verre à moitié plein, de verre à moitié vide !

    Encore 67 préventes pour atteindre l'objectif ululien ! Nous sommes bel et bien dans une dernière ligne droite, accompagnée de son fidèle sentiment ambigüe, comme seules les trajectoires rectilignes savent le faire, où tout peut arriver, le meilleur comme le pire !

    Il nous reste maintenant 17 jours pour ... enfin vous savez maintenant, cessons de radoter !

    Et comme avec Passe Murailles, on se permet tout, et surtout de rêver, nous avons demandé à Marie Lauribe, des Editions du Pin à Crochets, de mettre ce numéro 4 en page pour que tout soit fin prêt le moment venu.

    Voici donc, en suivant CE LIEN, un extrait, un infime extrait des 160 pages, de ce que sera le numéro 4 de Passe Murailles, car il ne peut pas ne pas être, de ce titre atypique dans le monde du pyrénéisme, de la montagne et des grands espaces.

            

    A très bientôt,

    L'équipe éditoriale de Passe Murailles

     

  • 52 ...

    Chers amis,

    52% ... c'est à dire 157 préventes réalisées sur un objectif de 300 préventes. 157 fois merci.

    Nous sommes donc à mi-chemin, à mi-course, à mi-paroi. Et comme le verre est objectivement plus qu'à moitié plein, nous continuons d'y croire, à rêver qu'un nouveau numéro de Passe Murailles puisse voir le jour.

    Pour vous remercier ou pour finir de vous convaincre que vous pariez sur le bon numéro, nous avons décidé de vous en dire un peu plus sur une partie de ces quelques 160 pages.

    Diffusez auprès de tous les gens susceptibles d'être intéressés. Le monde doit savoir ! Merci infiniment !

    Passe Murailles c'est un mélange détonnant d'amateurs et d'experts, de poètes et de grimpeurs, de peintres muets et de bavards à la plume, de récits charnels et de montages théoriques sophistiqués, de lignes d'ici et d'ailleurs, de lignes contraires et de lignes de force.

    C'est sans doute sa force justement, cette biodiversité de regards :

     

    GRIMPE

    # Une monographie épatante de l'ami Pascal Ravier sur le massif des Alharissès (auteur de lignes de fuites qui recense les voies montagne des campagnes de prospection de la dernière décennie élargie). Le granit exceptionnel de la vallée d'Aure, et des coins désertés et sauvages, si on ne craint pas de marcher dans le détritique au milieu des lagopèdes et des isards. Le dévoilement de merveilles cachées. Des dessins, aquarelle, photos noir et blanc pour accompagner.

    Le vol du chauve qui sourit, voie emblématique de l'Ariège avec un double texte de son ouvreur Pierre Aragon et de François Pressat qui narre dans un texte émouvant la visite qu'il en fit accompagné de Bunny, un clin d'œil à l'artisan de la lettre de Passe-Murailles et au grand guide qu'il fut.

    # Une voie ouverte en 2019 dans le cirque de Moundeilhs, à l'Ossau, So long, en hommage à Didier Sorbé.

    # L'escalade libérée d'Antoine de Menestrel, original et fidèle de la revue.

    # Un road trip au Mali, une nuit chez les vautours au Kata Tongo, dans les années 80 de Joan Grisu. Palpitant, différent, avec de vielles diapos.

    Une histoire du libre dans les Pyrénées, du 7a au 9a, essentiel, par Pierre Macia et Dominique Brenguer
     
     

    NEIGE

    # Une traversée du Caucase à ski à couper le souffle (images et rencontres) par David Marret et son équipe.

     

    # Des trajectoires extrêmes en Himalaya par Tomas Delfino. Franchement impressionnant...

     

    POESIE

    # Laissez-vous emporter par la langue de Jean Roussie, d'Amandine Monin, de Nicolas Vargas, auteurs contemporains, jamais anodins

     

    NATURALISME, PASTORALISME, ACCOMPAGNEMENT

    Joseph Paroix, berger bien connu, questionne l'ours... Au-delà des clichés et des oppositions primaires... Les encres de Thierry Fresneau, remarquables dans la saisie immédiate des gestes et des animaux accompagnent le texte.

    Jeff Marsalle qui avait photographié le grand tétras sous toutes les coutures a retrouvé un animal très, très discret...

    Pierre Albero est un montagnard sous tutelle dit-il ? Cet accompagnateur nous raconte sa conception de l'accompagnement, humaine avant tout.

     

    REGARDS DU TEMPS LONG

    # Deux grandes plumes, des vies à vivre et penser l'espace, la montagne, nous avons dans ce numéro la chance d'accueillir Patrice de Bellefon (avec des dessins originaux) et Kenneth White (des messieurs dont l'œuvre mérite une page wikipedia)

     

    PENSEES ICONOCLASTES

    # Il y a un côté anar, contraire dans Passe-Murailles, il y aura un billet d'humeur sur la montagne payante. L'écrivain Pierre Bergounioux nous parle de son Limousin résistant, et plus largement de l'insoumission. Son texte est fort et accompagné des images de l'artiste photographe Thierry Girard. Et pourquoi pas parler aussi de la mobylette bleue du préfet? (Alain Bruzy)
     
     

    DES IMAGES

    # Et puis Passe-Murailles, c'est un équilibre entre les mots et les images...Cette fois-ci, la couverture n'est plus une photo mais une encre faite aux branches de sureau de Danièle Gay, qui nous offre aussi un portfolio de portraits de cailloux, oui oui vous avez bien lu.

    # Des textes l'accompagnent. Vincent Metzger, de Lescun aussi a des choses à dire, à propos de peinture, et de fictions. Le photographe Jean Lavigne nous a pris au mot. Eclats. C'est la ligne de force. Les photographies sélectionnées sont comment dire ... vraiment exceptionnelles. Un portfolio de Jean donc, qui nous avait gratifié de la couverture du numéro 3, rappelez-vous.

    # Adeline Zaepffel quant à elle illustrera un texte de Fred Delord. Trois rapaces, l'ensemble est aérien, et très beau.

    A très bientôt,

    L'équipe éditoriale de Passe Murailles

  • Alharissès si loin, si proche…

    Vous êtes 100 à avoir déjà pré-acheté ce nouveau numéro de Passe Murailles. Un grand Merci !

    Sans vous, nous n'y arriverons pas.

    Sollicitez vos réseaux, transmettez le lien pour que nous y arrivions plus facilement. Cet argent servira à financer la mise en page et l'imprimeur.

    TOUS les contributeurs donnent leurs images, dessins et textes.

    Passe Murailles est une revue militante de la beauté, de la montagne, de la résistance, de l'engagement...

    Pour vous remercier, voici un petit extrait de la formidable monographie des Alharissès réalisée par Pascal Ravier. 

      

    Photos : Olivier Delord

    « Une monographie est à l'origine un livre ou un traité non périodique, c'est-à-dire complet en un seul volume ou destiné à être complété en un nombre limité de volumes. En sociologie, on peut le définir comme une étude approfondie limitée à un fait social particulier et fondée sur une observation directe qui, mettant en contact avec les faits concrets, participe de l'expérience vécue. De nos jours, le terme monographie est surtout utilisé lorsque l'on parle d'une « étude exhaustive et large portant sur un sujet précis et limité ou sur un personnage ».

     

    EXTRAIT :

    Aujourd’hui, la gente grimpeuse se cantonne aux abords de la digue de Cap-de-Long. Equipement à demeure, marche d’approche inexistante, beau rocher et difficultés alléchantes. Plaisir du geste. Un bienfait sans doute. Adepte d’une pratique « classique », enclin à la découverte de nouveautés, chaque journée passée là-haut s’apparente à un rituel. Une envie de lignes originales, invitation à bien des voyages. 
     
    L’œil s’est détourné, recentré. Le regard s’est posé ailleurs… Non loin de là cependant.  
     
    Un triptyque rocheux, trois frères de granite. Les Alharissès.  Depuis les berges d’Orédon, désormais aménagées, aseptisées, cadenassées, la carte postale se veut familière. Trois sommets aux dorsales tourmentées, reptiliennes, divaguant sur des vallons minéraux égayés de bouquets de pins à crochets, parsemés de pelouses d’altitude. Entre le val d’Estaragne et le bassin lacustre de Cap-de-Long, les trois cimes attirent le regard. Le petit, le cadet et l’ainé, montagnes satellites dont la visite peut nécessiter compétence et abnégation. On ne monte pas aux Alharissès comme ça.  
    Ici le terrain exige opiniâtreté et détermination. Ici le détritique demande flair et intuition.  Ici l’approche se veut minérale, parfois austère, souvent détournée. Ici l’altitude titille… et côtoie la barre fatidique des Trois mille mètres…