BackBackMenuClosePlusPlusSearchUluleUluleUluleChatFacebookInstagramLinkedInTwitterYouTubefacebooktwitterB Corporation

Passage à l'acte 8

Pas sages à l'acte à Luxeuil les bains dès le 06 novembre

À propos du projet

Le Dispositif ITEP (Institut Thérapeutique Educatif et Pédagogique)   de Luxeuil les bains  organise pour la huitième année consécutive un atelier chanson en compagnie d’un auteur/compositeur/interprète et d’un photographe.         

Ce projet s’intitule « Passage à l’acte » et s’adresse à des jeunes âgés de 10 à 16 ans.

Passage à l'acte 5 en compagnie d'IMBERT IMBERT. Crédit photo Thibaut Derien

 

Dans notre champ professionnel le terme « passage à l’acte » renvoie à une connotation  négative, celle de l’attaque du cadre de façon violente. Le choix de ce titre ne relève pas d’une provocation sémantique.  Le passage à l’acte est souvent le résultat de l’impossibilité pour les enfants et adolescents que nous accompagnons de mettre des mots sur leur ressenti. Dans le langage courant le passage à l’acte, correspond à une mise en action, à la concrétisation d‘une pensée. 

Passage à l'acte 4 en compagnie de BATLIK. Crédit photo @Toine.

 

Durant une première semaine, les enfants travaillent l’écriture de chansons en compagnie d’un auteur/compositeur/interprète. Cette année, c’est Sarah Olivier qui interviendra, accompagné de son musicien, Stéphen Harrison.

Une deuxième semaine est consacrée à l’enregistrement des textes produits, afin d’envisager 3 restitutions finales suivies d’un concert de l’artiste dans des salles de spectacle de la région (cet événement figure dans le programme culturel de ces salles) ; à cette occasion, un cd voit le jour. Depuis deux ans, un clip est tourné à la fin du travail ; c’est David Vallet qui le réalise.

Un photographe professionnel, proposé par  Sarah, sera à nos côtés afin d’immortaliser nos instants de vie, de mettre les jeunes en valeur, de communiquer et d’alimenter notre page facebook. Cette année, c’est Thibaut DERIEN qui nous accompagnera.

Ce projet permet aux jeunes un véritable accès au champ culturel et donne à leur environnement et à eux même une image très valorisante. La pérennité de cette action est importante et est un élément essentiel du processus soignant mis en place par l’ITEP.

Ainsi, la pratique culturelle favorise un renouvellement des modalités d'intervention des professionnels au contact de méthodes et de pratiques différentes.

Les dates de travail prévues cette année sont les suivantes :-

- du 06 au 10 novembre 2017 : atelier d’écriture à Luxeuil-les-bains.

- du 15 au 19 janvier 2018 : enregistrement des chansons  mises en musique par les artistes à Luxeuil-les-bains.

- Le 04 décembre 2017 : visite du Sénat à Paris avec les enfants suite au rapport du Sénat paru le  19 juillet 2017,  intitulé « Culture et handicap : une exigence démocratique » (par Mmes Nicole DURANTON et Brigitte GONTHIER-MAURIN).

- le 05 juin 2018 : concert de restitution des jeunes, suivi d’un concert du groupe de Sarah Olivier à l’Auditorium de Lure à 20 h 30.

- le 07 juin 2018 : concert de restitution suivi d’un concert du groupe Sarah Olivier à l’Espace Molière de Luxeuil-les-bains à 20 h 30.

- juin 2018, et ce pour la troisième année consécutive, les jeunes se produiront devant les administrateurs de notre association à Lille, lors de l’assemblée générale. C’est ainsi l’occasion de montrer le travail que nous menons avec les jeunes accueillis au sein du dispositif.

 

Passage à l'acte 6 en compagnie de Nicolas Jules. Crédit photo Thibaut Derien.

 

 

A quoi va servir le financement ?

Le financement permettrait:

- de sortir le disque et la réinpréssion des premiers albums aujourd'hui épuisés (coût: 1200 euros)

- de tourner le clip (Coût: 1000 euros)

- de payer une partie du cachet artistique.

À propos du porteur de projet

« Les ITEP accueillent des enfants, adolescents ou jeunes adultes qui présentent des difficultés psychologiques dont l’expression, notamment l’intensité des troubles du comportement, perturbe gravement la socialisation et l’accès aux apprentissages », ces jeunes « se trouvent, malgré des potentialités intellectuelles préservées, engagés dans un processus handicapant qui nécessite le recours à des actions conjuguées et à un accompagnement personnalisé» (Décret 2005-11 du 6 janvier 2005).

L’établissement fait partie de l’Association Laïque pour l’Education la Formation la Prévention et l’Autonomie (ALEFPA) ; cette association de l’économie sociale et solidaire accompagne, éduque et forme des  jeunes et des adultes en difficulté sociale, en situation de handicap ou connaissant des problèmes de santé. Elle  compte une  centaine d’établissements et de services en France Métropolitaine et dans les Dom Tom.

Cet atelier s'inscrit dans le projet culturel de l'alefpa.

 

FAQ

Si vous avez encore des questions, n'hésitez pas à contacter le porteur du projet.

Poser une question Signaler ce projet