BackBackMenuCloseFermerPlusPlusSearchUluleUluleUluleChatFacebookInstagramLinkedInTwitterYouTubefacebooktwitterB Corporation

Parole d'ours, continuons !

Informons et communiquons sur l'ours dans les Pyrénées

  • Les forces vives de Parole d'ours : ses bénévoles et VOUS...

    84%...quand la fin approche... => Quête "Parole d'ours 2015, dernière mobilisation"

    …Nous portons votre attention sur la fin de cette quête. Il reste seulement 16% à récolter d'ici samedi 00h. Alors... tout est encore possible.

    Tout a une fin, ou presque. Chaque année, depuis 2008, nous reconduisons notre programme Parole d'ours...et chaque année des français (et pas seulement) venus d'un peu partout dans l'hexagone, nous rejoignent sur le terrain pour devenir bénévole, le temps d'une, deux, voire même trois semaines.

    Être bénévole dans une association, ce n'est pas rien.C'est un investissement personnel,c'est donner de son temps,participer et œuvrer à quelque chose qui nous tiens à cœur,partager,c'est être au cœur de l'action, c'est ne rien attendre en retour,donner un sens à ce qu'on fait et à ce qu'on croit,c'est donner de sa personne,c'est apporter ses qualités et ses compétences, c'est recevoir,c'est nous Soutenir...

     

    Portraits de bénévoles :
     

    Nous vous proposons dans cette 4ème News, un portrait de quelques uns de ces bénévoles qui en nous rejoignant sur Parole d'ours cette année, ont apporté leur pierre à l'édifice :

     

    Édouard, tout jeune retraité, vient du Pays Basque en Pyrénées Atlantiques. L'ours dans les Pyrénées est une cause qui lui tient à cœur depuis la fin des années 1980 (à l'époque où Ferus s'appelait Artus). D'un naturel très communiquant, il est venu passer une semaine au démarrage du programme. Pour lui, l'ours a toujours fait partie des Pyrénées. Sans le plantigrade, les montagnes ne seraient pas aussi belles.

     

    Laura, qui travaille dans le milieu médical, a pris une semaine de ses vacances pour venir soutenir le programme. Depuis toujours, la « cause animale » à laquelle elle est très sensible, est quelque chose d'essentiel jusque dans le quotidien (jusque dans l'assiette...). Pour elle, la situation alarmante de l'ours dans les Pyrénées vaut vraiment le coup de se mobiliser. Elle a souhaité mettre ses compétences professionnelles et ses qualités en communication au service de notre cause.

     

    Diana, qui vit dans les Alpes Martimes, où le loup est bien présent, revient presque chaque année donner de son énergie sur un autre dossier tout aussi passionnant, à savoir l'ours dans les Pyrénées. Elle fait partie des bénévoles que l'on aime surnommer « récidivistes ». L'ours est une cause qui lui tient autant à cœur que le loup. Elle prend plaisir à échanger, à aller au bout des idées et des débats de manière très posée et déterminée, avec les personnes abordées pendant la mission.

     

    Le bénévolat est une manière de nous soutenir dans nos actions, et d’œuvrer à la protection de l'ours dans les Pyrénées. Mais ce n'est pas la seule...vous aussi vous avez ce pouvoir en nous soutenant financièrement (=>ICI). Même la plus petite contribution à 5 € est déjà d'une grande aide.

     

    Et surtout, n'oubliez-pas, relayer, partagez autour de vous...

    Un grand MERCI dans cette dernière ligne droite avant la fin...

    Pour l'édition d'un nouveau dépliant sur l'ours et la cohabitation.

  • Parole d'ours : quand la population accepte de répondre à une enquête...

    69%... nous y sommes presque... => Quête "Parole d'ours 2015, dernière mobilisation"

    En ce début de semaine, et plus précisément depuis hier, l'équipe de Parole d'ours a débuté une enquête qui est réalisée sur les marchés, auprès des habitants pyrénéens et également des gens de passage. Et oui, chaque échantillonnage a son importance, même au niveau national, car l'OURS dans les Pyrénées est bel et bien un SUJET national.

    L'enquête réalisée cet été est la même qu'en 2014. Ainsi aurons-nous davantage de recul quant aux résultats...nous les espérons et les présentons d'ailleurs tout aussi révélateurs que l'an dernier...

    Retour donc, sur les résultats de 2014 :

    L'enquête nous a permis de savoir que seuls 8,5% des sondés connaissaient le nombre d'ours recensé dans les Pyrénées. Tandis que parmi les pyrénéens interrogés, 9,20% le savaient. Nous avions également voulu savoir quels seraient les volets prioritaires à développer en accompagnement de possibles futurs lâchers, parmi 5 propositions. Il est apparu évident pour nombre des sondés que la cohabitation et l'amélioration de la communication sur l'ours étaient essentielles.

    Le fait d'identifier aujourd'hui encore un besoin « en communication » n'est pas anodin. Cette demande est réelle sur le terrain et sa mise en œuvre favorise très clairement l'acceptation de l'ours, bien qu'elle soit déjà majoritaire.

    Ainsi, avec ce sondage, que nous reconduisons cette année, nous avons fait le choix de sortir du positionnement « pour » ou « contre » dans lequel les gens ont tendance à vouloir se placer dès que l'on parle de l'ours. C'est d'ailleurs ce que nous avons cherché à quantifier avec Parole d'ours, depuis 2008 et ce, jusqu'en 2013.

    Quelques exemples :

    En 2013, pendant notre programme Parole d'ours, 78,5% des personnes questionnées et vivant dans les départements pyrénéens pensent que l'ours a une place dans les Pyrénées.

    En 2010, (Parole d'ours), 75% des personnes sondées pensent que :"L'ours était là avant nous, qu'il fait partie de l'histoire et de la culture Pyrénéenne. Que c'est un élément du patrimoine naturel, et une des images associées aux Pyrénées."

    Sur Parole d'ours 2009, sur plus de 2200 personnes sondées, 75,8% sont favorables à la présence de l'ours dans les Pyrénées.

    D'autres sondages ont été effectués depuis les années 1990, aussi bien par des organismes indépendants (IFOP...) que par les associations.

    En 2008, un sondage IFOP pour la DREAL Midi-Pyrénées, montre que 76% des Français sont favorables au maintien de l'ours dans les Pyrénées.

    En 2003, un sondage IFOP commandé par le WWF et Pays de l'Ours-Adet montre que 72% des Français sont favorables à de nouvelles réintroductions d'ours dans les Pyrénées.

    Pour plus d'infos sur ces sondages, vous pouvez lire le dossier de presse 2008-2014 => ICI

     La présente quête, qui s'achève dans 5 jours, participera, nous l'espérons, à ce volet crucial qu'est la communication, en permettant l'édition d'un nouveau dépliant sur l'ours et la cohabitation...grâce à VOUS.

    MERCI pour votre aide, votre soutien, votre relais... => ICI

     

     

     

  • Sur Parole d'ours, les personnes rencontrées réagissent à l'actualité !

    40%...et en attendant sur le terrain...

    " Portées : plusieurs oursons repérés "...voila ce que titraient les journaux la semaine dernière, information très positive que les habitants pyrénéens n'ont pas manquée. Pour preuve, la nouvelle de ces naissances était LE sujet principal qui est bien souvent revenu dans les conversations, durant Parole d'ours, la semaine dernière.

    "Une femelle a été identifiée "suitée", c'est-à-dire "accompagnée", de 3 oursons, nés au coeur de l'hiver (janvier), en Val d'Aran sur le versan espagnol des Pyrénées.."

    A peine le mot "OURS" prononcé...la plupart des personnes rencontrées, et au fait de cette information, nous ont confié la réjouissance de savoir que des petits sont nés cet hiver dans les Pyrénées. C'est en effet une bonne nouvelle pour l'espèce sur le massif. L'effectif est d'environ une trentaine d'individus sur l'ensemble de la chaîne (données 2014), à laquelle viendront s'ajouter ces oursons, quand ils auront atteint l'âge d'un an. En effet, avant cela cette donnée n'est pas intégrée, car il peut y avoir 50% de mortalité durant la première année de vie d'un ours.

    Nous n'attendrons pas un an...pour cette quête Ulule...et non, nous n'avons plus que 7 jours...

     7 jours pour rassembler les 60% manquant et atteindre un total de 2245 €, sinon...RIEN !

    Nous avons d'autant plus besoin de votre aide, de votre relais...PARTAGER, CONTRIBUEZ, PARLEZ-EN autour de vous....=> ICI

    Plus d'infos sur le programme Parole d'ours => ICI

     

  • Parole d'ours a déjà commencé...il ne manque plus que les nouveaux dépliants...

    35% récoltés...et que se passe-t-il en attendant sur le terrain ?...

    Comme chaque année, le programme Parole d'ours a commencé mi-juin avec une première semaine bien remplie de distribution. Les premiers départements sur lesquels nous sommes intervenus sont les Pyrénées Atlantiques (et plus précisément le Béarn) et la partie occidentale des Hautes-Pyrénées. Cette zone, qui correspond en fait au noyau de population occidental de l'ours dans les Pyrénées n'a plus que 2 ours mâles, Cannellito (fils de Cannelle) et son père Néré.

    Avec plus de 400 commerces et structures à vocation touristique visités en 4 jours, le sort de ces 2 mâles est venu très souvent dans les conversations. La grande majorité des personnes que nous avons pu rencontrer saisisent parfaitement l'urgence qu'il y a à lâcher des femelles.

    Grâce au très bon accueil des habitants pyrénéens que nous avons eu, vous aurez la chance de trouver de la documentation en vous promenant dans cette partie du massif.

    Et pour le reste des Pyrénées, patience cette semaine nous allons parcourir de nouveaux secteurs et auront ainsi le plaisir de diffuser l'information...

    ... mais il manque quelque chose d'indispensable pour poursuivre la mission...

    ... tout simplement notre nouveau dépliant qui n'attend plus que la fin de cette quête pour être enfin édité et  diffusé dans toutes les Pyrénées...

    Cet outil, mûrement réfléchi, est la synthèse nécessaire permettant à tout un chacun de comprendre l'urgence qu'il y a à agir rapidement...POUR L'OURS... dans les Pyrénées...

    Merci à vous de nous soutenir, de communiquer au sujet de nos actions et de relayer cette quête autour de vous...plus que 14 jours avant la fin.

  • Parole d'ours, nous continuons...avec l'ouverture des inscriptions

    Appel à bénévoles - Parole d'ours 2015

    Un grand MERCI à tous les contributeurs de cette quête Ulule "Parole d'ours, continuons..." qui s'est achevée avec succès.

    Nous avons même dépassé l'objectif que nous nous étions fixé.

    C'est donc avec une grande satisfaction que nous vous confirmons le maintien de Parole d'ours cet été.

    Le programme est ouvert aux bénévoles du 20 juin au 15 août.

    Vous trouverez le dossier d'inscription sur le site www.ferus.org, rubrique Bénévolat "Parole d'ours"

    ou directement sur ce lien.

    Pour plus d'informations :

    [email protected]