BackBackMenuCloseFermerPlusPlusSearchUluleUluleChatFacebookInstagramLinkedInTwitterYouTubefacebooktwitterB CorporationBcorp /* ULULE BRAND LOGOS */

Parler la street

Hommage aux mots et expressions de la rue dans une mise en scène théâtrale

À propos du projet

L'Académie Française, créée en 1635, est chargée de définir la langue française par l'élaboration 
de son dictionnaire. Cependant, il existe indéniablement différentes manières de parler français, 
du langage soutenu au langage familier. On pourrait même distinguer le langage de la rue, 
plus précisément la manière de parler des jeunes de banlieue. 

Des mots comme akhi, bendo, nessbi, ont-ils moins d'importance que les mots présents dans 
le dictionnaire de l'Académie Française ? La valeur d'un mot peut-elle se déterminer par son usage ?

Le but de ce projet est de constituer un contre-dictionnaire de la langue française, composé uniquement de mots et d'expressions de la rue, qui seront accompagnés de photographies
qui viendront les illustrer. Concrètement, pour chaque lettre, un mot sera mis en exergue
et accompagné d'une photo le représentant. 
L'objectif ? Enfin valoriser l'univers des banlieues, son langage si particulier et donc 
sa manière de penser. Il se veut comme une bible pour les amoureux de la rue. 


Comme disait Roy Lewis, « c'est le langage qui génère la pensée ». 


En termes de direction artistique, la principale réflexion a été la suivante : dans quel décor se situer pour valoriser ce langage ? Le théâtre est un lieu de parole mais aussi un lieu de valorisation
le choix s'est donc porté naturellement vers ce décor. Être sur scène, c'est être mis en valeur,
c'est prendre la lumière. La mise en scène, via les décors, la lumière, les acteurs, le stylisme
et les accessoires, permettra donc de sacraliser ce langage. 

La scénographie reposera essentiellement sur 4 blocs blancs évidés, qui font penser à l'architecture que l'on voit dans les banlieues. D'ailleurs on appelle souvent ces barres HLM des blocs. 




Ils fonctionneront comme des modules qui permettront ainsi de changer de mise en scène
tout en conservant une unité graphique pour toutes les photographies.









 

Ces blocs, disposés dans une boîte noire, seront peints en blanc dans le but de mettre en valeur l'espace de représentation. 






Avec ce décor neutre, la mise en scène sera automatiquement valorisée et fera la part belle
aux modèles et à leurs attitudes, aux accessoires et aux éléments de décor additionnels. 

À quoi va servir le financement ?

Ce projet est de grande ampleur : pour chaque lettre, un mot sera mis en valeur et associé
à une photographie l'illustrant. Cela veut donc dire 26 photos à imaginer et réaliser. 
Voici les différentes dépenses pour mener à bien le projet : 

- Location d'une salle de théâtre ou d'un studio photo : 
Toutes les photos seront réalisées dans le même lieu et cela représente la principale dépense.
Il faudra 6 jours complets de shooting. 

- Location de matériel photo : 
Surtout des lampes. 

- Accessoires pour la mise en scène : 
Stylisme, maquillage, meubles, accessoires…

- Fabrication du décor : 
À mes frais. 

- Modèles : 
À mes frais. 

- Impression et façonnage du livre : 
À mes frais. 


Si la collecte dépasse le montant nécessaire,
l'argent supplémentaire sera réinjecté dans la mise en scène. 

À propos du porteur de projet

Après des études de commerce, je me suis réorienté vers des études en direction artistique 
et me suis passionné depuis pour la photographie. Ce projet rentre dans le cadre de mon diplôme
de fin d'études et me servira à montrer mes compétences professionnelles en vue de trouver
un emploi à la sortie de l'école. 
Ayant grandi en banlieue parisienne, je me suis toujours intéressé à l'univers de la rue,
à sa philosophie et donc bien entendu à son langage. Ce projet me permet également
de valoriser quelque chose qui me tient à cœur. 















Share Suivez-nous