BackBackMenuCloseFermerPlusPlusSearchUluleUluleUluleChatFacebookInstagramLinkedInTwitterYouTubefacebooktwitterB Corporation

un four à bois pour les Pains Dé[paysan]ts

Une filière bio en Nord Pas De Calais, du grain jusqu'au pain

À propos du projet

L'histoire de notre parcours...Des chemins jusqu'au pain !


Credit photo : Céline Le Guyader

Pendant plus d'une année, nous (Thibault et Véronique) sommes partis sur les routes de France à la rencontre de projets paysans innovants, respectueux de l'homme et de la terre : maraichers, fermes auberge, paysans-boulangers,fermes pédagogiques, collectifs...

Suite à ces mois riches d'experiences, de rencontres, de transmissions, nous avons décidé de devenir "Paysans-boulangers" travailler de la semence jusqu’au pain, en promouvant une agriculture locale, paysanne en faveur d’une biodiversité cultivée, en proposant une commercialisation directe ou en circuit court.

Nous avons décidé d'installer notre activité dans le Nord, en Flandre.

Depuis janvier nous testons nos talents de boulangers en couveuse d'activité à l'aide d'un petit four mobile : nous faisons du pain bio au levain pour deux AMAPs, une épicerie bio et un marché. Les blés avec lesquelles nous travaillons sont des variétés "anciennes"(semences paysannes), cultivées dans la région et moulues sur meules de pierre. Le four que nous utilisons actuellement est très joli, il nous permet aussi de voyager sur des évènements et des festivals pour proposer des ateliers pain. Cependant, il a beau être très mignon, ce four est aujourd'hui trop petit pour pouvoir développer notre activité.

Credit photo : Piet de Kergiester

Nous avons besoin d'acquérir un four à bois, construit par un artisan (fermaconstrution) près de carcassonne pour pouvoir continuer à deux cette aventure ! 

A quoi va servir le financement ?

Et voici notre futur four !

À propos du porteur de projet

Veronique  

J’ai aujourd’hui 30 ans. Je suis née en Bretagne, près de Rennes où j’ai grandi entre la campagne où mes parents ont décidé de m’élever et la ville où j’ai vécu ma vie d’étudiante.

En 2011 je me suis installée à Lille. J’ai découvert le Nord. J’y ai réalisé un de mes rêves, émis en commençant mes études d'urbanisme : faire des jardins potagers en ville, amener un peu de vivant et de gourmand dans du ciment…

J’ai travaillé 3 ans à Roubaix pour une association d’éducation au jardinage écologique. J'ai réalisé des formations au jardinage au naturel, des ateliers de cuisine, créé des potagers dans les écoles...Je me suis beaucoup investie dans ce projet associatif, mais j’avais envie de concrétiser mon projet personnel et professionnel. Aspirer à une vie plus simple, plus autonome. Cela signifiait pour moi une activité en lien avec la terre, l’alimentaire, et le partage.

Thibault 

J'ai 31 ans. J'ai grandi dans les Flandres françaises, à la campagne entre les champs et les marais audomarois. Après mes études, j'ai souhaité m'impliquer dans des projets de développement local et durable en Nord Pas de Calais. J’ai alors travaillé pour la Ville de Loos-en-Gohelle (ville pilote du développement durable). Pendant ces trois années, j'ai pu lancer différents projets (animation de l'implication des habitants dans un projet d'éco quartier, création d'un SEL, d'une télé participative, des incroyables comestibles, participation au projet de système alimentaire local).J’ai pu acquérir un réseau des structures qui travaillent autour des questions d'agriculture biologique et paysanne, de circuits courts et d'alimentation.

            Il y a trois ans j'ai également suivi une formation d'animateur en agroécologie, avec l'association Terre et Humanisme (fondée par Pierre Rabhi), sur une année. Elle est destinée aux personnes en reconversion vers une activité proche des valeurs de l'agroécologie (une agriculture plus respectueuse de l’Homme et de la Terre). Ce temps de formation fût pour moi l'occasion de confirmer mon envie d'agir dans une activité proche de la terre en ayant une action concrète.

La naissance de notre projet

Après une longue réflexion, nous avons décidé à l'été 2014 de quitter nos activités respectives et de se donner un temps pour aller à la découverte des différentes activités auxquelles nous aspirions.

 Nous avons entrepris un « compagnonnage » : toute l’année nous nous sommes formés auprès de paysans boulangers, maraichers, fromagers, chevriers, jardiniers, dans des fermes auberges ou des fermes pédagogiques, installés seuls, en couple ou en collectif. 

Assez rapidement, l'activité de paysan-boulanger nous a parlé. Nous avons pû explorer différentes manières de travailler (de la ferme à la boulangerie traditionnelle), différentes organisations afin de dessiner celle qui nous semblerait la plus proche de nos aspirations. Nous avons obtenu le CAP Boulanger en candidat libre en juin 2015.

Notre projet de boulangerie paysanne

Notre projet répond à une "quête de sens" : c'est à la fois un projet professionnel mais aussi un projet de vie.

Notre but est de participer à créer une filière locale, du grain jusqu’au pain, filière qui soit respectueuse de la Terre et de L’Homme, et de pouvoir transmettre et partager cette expérience et les valeurs qui en découlent.

Depuis janvier 2016, nous fabriquons du  pain au levain, avec des farines de blés anciens, cultivées dans le Pas De Calais par Didier Findinier (agriculteur en Agroforesterie), moulues sur meule de pierre par Mr Patin, certifiées en Agriculture Biologique.

En 2017, nous aimerions pouvoir moudre notre propre farine. Notre souhait est de travailler en étroite collaboration avec des agriculteurs de la région pour leur proposer de cultiver, en bio, différentes variétés de céréales anciennes, adaptées au sol de la région, au climat, et à la panification. A l’heure actuelle 1 hectare de blé (mélange de blés anciens) a été semé au Jardin de Nooteboom chez un couple de maraîchers.

Cela représente pour le maraîcher un commerce « équitable », une plus-value sur sa production (les céréales sont vendues au juste prix), ainsi que la possibilité de faire des rotations sur ses cultures afin de préserver la terre

Notre travail participera de manière concrète à la revaloriation et à la réintroduction des semences anciennes, de la culture jusqu’à la panification, avec des organismes (agricoles, régionaux, associatifs) tels que l’ADEARN 59/62 (Projet « du blé au pain », le Réseau Semences Paysannes (réseau national), le Centre Régional des Ressources Génétiques (Nord-Pas de Calais).

Aujourd’hui nous produisons une petite quantité de pain vendu en direct le Mercredi dans deux  AMAP (Association de maintien à l’Agriculture Paysanne) située à Lille, sur un marché local le Jeudi soir sur la commune de Bailleul et dans une epicerie biologoique.

La quantité de pains produits ne nous permet pas aujourd'hui de continuer l'activité, et notre four mobile, bien que nous y sommes très attaché ne nous permet pas de faire du pain en quantité suffisante.

L'investissement dans notre four à bois avec une plus grande capacité est donc essentielle à notre projet !!

Malgré tout, nous voulons continuer à partager nos expériences et voulons continuer à réaliser des ateliers pains nomades, des animations d'évènements, parce que c'est là que l'on vous rencontre et que l'on s'amuse aussi ! 

Si vous participez à notre projet, vous participez à :

  • Offrir un aliment quotidien bon, sain et accessible à tous tout en respectant la terre.
  • Réaliser une activité transversale qui accompagne le pain avec soin dans chaque étape : une semence adaptée, une biodiversité cultivée, une culture sans intrants chimiques, une mouture en douceur qui préserve les qualités nutritives du blé, une boulange à la main et au levain,  une cuisson au bois, un contact direct avec les consommateurs.
  • Travailler en réseau avec les différentes personnes membres de la filière de la semence jusqu’au pain sur le territoire de la région Nord-Pas de Calais, dans un objectif d’équité et de solidarité.
  • Promouvoir une biodiversité de semences cultivées
  • Promouvoir une agriculture bio locale et des produits locaux commercialisés en circuit court

FAQ