BackBackMenuCloseFermerPlusPlusSearchUluleUluleChatFacebookInstagramLinkedInTwitterYouTubefacebooktwitterB CorporationBcorp /* ULULE BRAND LOGOS */

Paillapipain'pam - Fabric Paysanne !

Pain bio au levain en Loire-Atlantique

À propos du projet

Le projet en deux mots : 

Je m'appelle Fabien et je m'installe à Vigneux-de-Bretagne (Loire-Atlantique) en tant que paysan-boulanger.


Paysan-boulanger ? En quoi ça consiste ?
Il s'agit de cultiver directement les grains qui vont servir à la fabrication du pain. Pour ma part, je souhaite remettre au goût du jour des variétés anciennes de céréales ; des variétés qui ne sont presque plus cultivées et dont les qualités gustatives et nutritionnelles sont loin d'être négligeables !
 

Les céréales seront cultivées en traction animale sur une surface de 11ha que je souhaite à terme développer dans une dynamique collective et pédagogique avec apiculture, plantes médicinales et arboriculture.




Au menu, seront donc disponibles très prochainement : pains de blés anciens, pains spéciaux, au blé noir sans gluten, au grand-épeautre non hybridé ou au petit-épeautre. Au total, ce sont près de 135 kg de pain bio au levain qui seront vendus chaque semaine en vente directe : à la ferme, marchés, AMAP, écoles etc. Certains pains seront vendus à prix libre afin de permettre à toutes et tous de déguster du bon pain bio au quotidien.

 

Impact social et environnemental de Paillapipain'pam :

- Respect du sol : la traction animale (avec Tendresse, voir photo ci-contre), la biodynamie, et les techniques de culture simplifiée (semis-direct sous couvert) me permettront de respecter au maximum les rythmes et la biodiversité du sol.

- Très faible empreinte carbone : la traction animale me permettra de travailler le sol sans usage du pétrole et la vente directe garantit une commercialisation en circuit court, et donc au kilométrage limité.
 

- Valorisation de variétés ancestrales : multiplier des semences anciennes en plein champ est une forme de résistance citoyenne à l'uniformisation du vivant. Ce sont déjà des dizaines de milliers d'espèces qui ont disparu au profit de quelques semences aux rendements plus importants et souvent génétiquement modifiées. En choisissant soigneusement ses semences et l'autonomie semencière, Paillapipain'pam préfère promouvoir la diversification alimentaire plutôt que la consommation d'OGM !
 

- Qualité nutritionnelle : n'ayant subi aucune manipulation génétique, les glutens des céréales de Paillapipain'pam sont facilement assimilables par l'organisme et ne provoquent pas d'allergie.
Par ailleurs, la panification au levain garantit une bonne digestibilité du pain.
 


- Protection des abeilles : des plantes mellifères seront semées avec les cultures et sur les hectares en jachère afin de nourrir les abeilles. La paille du seigle cultivé servira à la construction de ruches.
 


- Pains à prix libre : le prix libre pratiqué lors de la vente défend l'idée que l'argent ne soit pas un obstacle au besoin. L'usager fixe le prix et donne ce qu'il peut. Cela implique un temps de raisonnement : Quels sont mes moyens ? Quelles sont les frais de ce boulanger qui a besoin de moi pour vivre ? A quel point puis-je ou ai-je envie de l'aider ?

- Émancipation sociale : plus généralement, le projet promeut toute activité créatrice de lien social, de partage et d'échange de savoirs afin que celui qui le désire s'autonomise (chantiers collectifs, ateliers, portes ouvertes à la ferme etc.).
 

=> Cela fait près de 10 ans que je prépare le lancement de ce projet.
Convaincu que l'agriculture bio et paysanne est plus que jamais indispensable à la sauvegarde de notre planète, je souhaite que Paillapipain'pam soit témoin, aux côtés d'autres initiatives, qu'une alternative à l'agro-industrie est encore possible.

À quoi va servir le financement ?

Pour que la traction animale puisse voir le jour à Paillapipain'pam, j'ai besoin de votre soutien financier.
Je dispose déjà des terres, formations et expériences adaptées à mon activité, il ne me reste plus qu'à trouver 5000 euros pour financer :

  • l'achat d'une seconde jument et d'un âne,
  • l'acquisition d'outils adaptés à la traction animale (semoir, faucheuse, charrette…),
  • la construction d'une écurie pour que les animaux puissent se reposer au chaud.

Si la collecte atteint les 7500 euros, je pourrais acheter deux colliers (outils de traction) pour les juments.



Votre aide me permettrait d'assurer le développement du volet « traction animale » du projet comme alternative au tracteur dont la consommation d'énergie et l'investissement financier rompent avec les valeurs portées par Paillapipain'pam.
Si besoin de plus de précisions sur ces investissements, je suis à votre disposition pour plus de détails. Nous pouvons aussi nous rencontrer directement sur Vigneux-de-Bretagne ou alentours pour en discuter de vive-voix.

À propos du porteur de projet

Je viens de la campagne à une petite vingtaine de kilomètres au sud-est de Poitiers.
J'ai 39 ans et suis père d'une petite fille de 9 ans. Mes grand-parents étaient fermiers en polyculture-élevage, en autonomie sur une quinzaine d'hectares. Ils travaillaient avec bœufs et chevaux jusqu'à l'arrivée de leur premier tracteur sur la ferme dans les années 60.
Jusqu'à leur retraite dans les années 90, je partageais régulièrement leur quotidien ; assis sur une aile du tracteur ou à la traite des vaches, à l'écoute des cochons, aux soins des volailles et des lapins.

Les zones humides, la faune et la flore m'ont toujours passionné. Porté depuis tout jeune par un grand respect pour la nature, c'est un rêve que je suis en train de réaliser : celui de reprendre le métier de paysan de mes grands-parents et de m'installer en tant que paysan boulanger.

Pour aller plus loin :

https://reporterre.net/Il-retrouve-et-cultive-des-varietes-anciennes-de-ble-pour-eviter-la-chimie

http://www.semencespaysannes.org/cereales_boulangerie_paysannes_objectifs_16.php

http://cetab.fr.nf

http://www.les-renseignements-genereux.org/fichiers/10684

http://gab44.org

FAQ