BackBackMenuCloseFermerPlusPlusSearchUluleUluleUluleChatFacebookInstagramLinkedInTwitterYouTubefacebooktwitterB Corporation

La trilogie marseillaise de Marcel Pagnol

Une nouvelle vie pour Marius, Fanny et César !

Marius

MARIUS est le premier film tiré de l'œuvre théâtrale de Marcel Pagnol. Il fût produit par Paramount et la réalisation fût confiée à Alexander Korda. Toutefois, Marcel Pagnol conserva la direction artistique et dirigea ses comédiens.

Premier "grand" film parlant français, premier grand film sur Marseille, il eût un succès considérable au grand étonnement de Paramount qui n'y croyait pas et avait produit simultanément deux autres versions, l'une Allemande et l'autre Danoise qui elles furent des échecs.

Pagnol avait vu juste en imposant la distribution théâtrale d'origine au Studio qui lui réclamait une distribution plus cinématographique. D'ailleurs, à la question de Bob Kane "Mais que vont faire ces acteurs de théâtre devant une caméra?" Alexander Korda répondit "Ce n'est pas la bonne question, demandez vous plutôt ce que la caméra va faire devant eux…".
Il avait aussi vu juste en imposant la suprématie de l'auteur sur le réalisateur et en s'occupant lui-même de l'adaptation cinématographique de sa pièce. Il s'agit aussi du premier contrat d'auteur au % dans l'histoire du cinéma. Pagnol voulait que les principes du droit d'auteur théâtrale s'applique aussi à l'industrie de cinéma, où jusqu'alors, les auteurs vendaient leurs œuvres à forfait pour une durée indéterminée.

Ce film révéla au grand public des acteurs immenses comme Raimu, Pierre Fresnay et Charpin qui surent magnifier le texte de Pagnol et connurent par la suite des carrières formidables.

Par ailleurs, il s'agit aussi du premier film parlant réalisé par Alexander Korda. C'est lui qui dit à Pagnol: "Ecoute Marcel, moi je sais faire des images, du cinéma, toi tu sais faire parler tes acteurs, donc si tu veux bien, je m'occuperais de cinéma et toi de la direction des acteurs".

Premier volet de la première trilogie de l'histoire du cinéma parlant, Marius n'avait pas été écrit comme tel. Pagnol ne pensais pas à une suite. Bien loin de l'image de comédie qui lui colle à la peau, il s'agit d'un drame humain disséquant les relations père fils, l'envie d'ailleurs d'un jeune homme, et le sacrifice d'une jeune fille pour l'homme qu'elle aime. Ce petit peuple du vieux port a su toucher les spectateurs du monde entier et dès 1936, une adaptation fût faite par Preston Sturges à Hollywwod : "Port of the seven seas". Suivirent deux adaptation Japonaises et une dernière, Américaine, de Joshua Logan.

Le texte de Pagnol reste l'un des textes français les plus connu au monde, il est devenu pour beaucoup une image d'Epinal du Marseille des années 20 et certaines de ses scènes sont aujourd'hui ancrées dans l'inconscient collectif, telles que La partie de cartes ou Les 4 tiers.