Attention, notre site pourrait mal s'afficher ou mal fonctionner sur votre navigateur.
Nous vous recommandons de le mettre à jour si vous le pouvez.

Mettre à jour
Je ne peux/veux pas mettre à jour mon navigateur
BackBackMenuCloseFermerPlusPlusSearchUluleUluleChatFacebookInstagramLinkedInTwitterYouTubefacebooktwitterB CorporationBcorp

La Caverne - Nuit Blanche 2016

Faites devenir réalité une performance d'ombres et de lumières en plein cœur de Paris le 1er octobre 2016 !

À propos du projet

Dans le cadre de la Nuit Blanche 2016 qui aura lieu le 1er octobre sur la question du franchissement, Out of Pluto propose une œuvre vivante : une danse d'ombres et de lumières avec des performeurs prisonniers derrière des vitres translucides, dans une nouvelle vision de l’allégorie de la caverne de Platon.


Vision d'artiste de l'œuvre – Crédits : Out of Pluto


Vidéo d'introduction à l'allégorie de la caverne (en anglais sous-titré)

L'allégorie de la caverne a de nombreuses ramifications philosophiques, mais ce qui nous intéresse plus particulièrement est le moment de la révélation, lorsque l'homme prisonnier est libéré de ses chaînes. Découvrir et accepter que le monde est infiniment plus complexe, plus riche que ce qu'il paraissait quelques instants auparavant. Il faut d'abord le percevoir, le conceptualiser puis envisager comment l'apprivoiser ; ce sont les trois étapes du franchissement : perception, compréhension, action.

L'œuvre est une danse d'ombres et de lumières.

Situés derrière des vitres translucides, un ou plusieurs danseurs sont des "prisonniers". Mais ils ne sont pas enchaînés physiquement sinon dans la perception de leur univers. Seules leurs ombres sont perceptibles, ils n'ont que deux dimensions et leurs mouvements reflètent cette perception limitée d'eux-mêmes. Ils vont devoir lutter contre cette idée, découvrir qu'ils ne vivent que partiellement conscients d'eux-mêmes et de leur environnement, comprendre ce que cela signifie pour pouvoir s'en libérer. Ils sont comme des habitants de Flatland d'Edwin Abbott, un monde en deux dimensions.


Vision d'artiste de l'œuvre – Crédits : Out of Pluto

Les danseurs ne vivent cependant pas dans une époque différente de la nôtre : ils ont la technologie à leur "service". Cette technologie sera représentée par des objets lumineux sur le corps des danseurs, qu'ils pourront parfois contrôler et manipuler et qui parfois les contrôleront et les manipuleront en retour.

Le lieu d'implantation de l'œuvre sera devant la Péniche Le Marcounet. Nous sommes très contents du partenariat avec cet endroit vivant : de la musique, de la danse et... La Caverne !

Péniche Le Marcounet
Port des Célestins
Au pied du Pont Marie
Paris 04
Métro Pont Marie ou Hôtel de Ville
Voir sur une carte


Plus d'information:
http://www.peniche-marcounet.fr
https://www.facebook.com/PenicheLeMarcounet
La Péniche Le Marcounet vue depuis la Seine – Crédits : Péniche Le Marcounet

Le franchissement recouvre une réalité qui est celle de son obstacle : physique et concrète, ou bien abstraite et psychologique, voire imaginaire. L'obstacle peut donc être une construction mentale d'une difficulté dont il convient de se détacher, qu'il s'agit de laisser derrière soi. Mais d'autres questions surgissent pour troubler l'évidence de la réponse : est-il réellement souhaitable de franchir l'obstacle ? A-t-on conscience de l'obstacle, le connait-on, saura-t-on qu'on l'a franchi ? Que se passera-t-il une fois l'obstacle franchi, un autre va-t-il le remplacer ? Est-ce un mouvement sans retour ? La question du franchissement se pose donc aussi bien au niveau de la conscience que de la décision ou de la capacité.

La conscience que nous avons de notre environnement se traduit par l'image. L'image, mentale ou non, est toujours une interprétation, une déformation de la réalité à travers notre perception.

Plusieurs dimensions allégoriques peuvent être perçues dans l'œuvre :

  • Les vitres constituent une barrière entre le spectateur et les danseurs, entre le monde "réel" et un monde d'illusions.
  • Les personnages affrontent les obstacles de la vie et la perte de l'innocence liée à la connaissance (au-delà de l'analyse Platonicienne de justice).
  • La maîtrise de notre environnement dans notre modernité technologique remet partiellement en cause ce qui constitue l'ontologie de la caverne de Platon.

Les danseurs seront équipés de systèmes numériques avec lesquels ils interagiront. La “direction” de l’interaction variera durant la performance : selon le moment, les lumières contrôleront les danseurs ou l’inverse. Il est donc nécessaire de gérer plusieurs situations. Out of Pluto a imaginé un logiciel web to contrôler plusieurs périphériques. Ce logiciel communiquera par wi-fi avec les périphériques préprogrammés.

Un ordinateur sera capable de scanner le réseau local et de détecter les périphériques pour les contrôler à partir d'une page Internet (voir l’image). Ceci signifie que la performance demande la présence d’un chef d’orchestre.



Vision de l’interface – Crédits : Out of Pluto

Cet outil peut être très puissant pour des performances en direct utilisant des Arduino en wi-fi. De nombreux programmes différents peuvent être télédéchargés dans un Arduino puis associés à une configuration dans l’interface. Cette interface est alors capable de contrôler l’Arduino en temps réel.

Ce logiciel n’existe pas encore. La Caverne est l’occasion idéale pour le développer sous licence MIT pour qu’en bénéficie toute la communauté DIY (Do It Yourself), des fans d’Arduino, des makers et des artistes.

L'œuvre sera prolongée par un court-métrage reprenant la thématique et la technologie de la performance. C'est ce film que vous pouvez recevoir en tant que contrepartie. Suivez les news du projet pour en savoir plus !

À quoi va servir le financement ?

Le budget du développement de l'œuvre se divise en 3 parties principales :

  • La recherche & développement, concernant la création d'appareils électroniques réagissant aux mouvements des danseurs, des programmes de commande et de diffusion de contenus pour les tablettes, et un logiciel central pour contrôler les appareils et l'éclairage ;
  • La performance, qui comprend la conception de la danse avec un chorégraphe professionnel, les répétitions et les cachets des danseurs ; ainsi que la préparation du lieu pour la performance (comme la pose des films pour obtenir des vitres translucides) ;
  • Le matériel, costumes, informatique et électronique.

Vos contributions serviront avant tout à financer la performance et le matériel, ce qui représente environ 23% du budget global :

À propos du porteur de projet

Out of Pluto - http://www.outofpluto.com


Out of Pluto est une société pluridisciplinaire qui rapproche les mondes de l’art, de la science et de la technologie.

Out of Pluto est une entité à quatre cœurs : Annia Domènech, Ignacio Martínez, Laurent Anzai et Anthony Baillard. Ils se complètent par leurs compétences et se retrouvent dans leurs propensions créatives et alternatives. Annia est écrivain et journaliste, elle oscille entre les sciences et les arts, les articles de vulgarisation et les nouvelles de fiction. Ignacio est musicien et informaticien, mettant sa créativité dans les sites Internet ou dans la composition pour son groupe de jazz manouche Nicotine Swing. Laurent Anzai est mercenaire créatif, passionné de cinéma et de mode, deux univers dans lesquels il travaille souvent en collaboration. Anthony est docteur ès science et plasticien, partageant son temps entre l'intelligence artificielle, l'électronique et la création d'images.

Les réalisations les plus importantes d'Out of Pluto ces dernières années sont :

  • Le développement de plusieurs œuvres pour les expositions Stuttering de Melik Ohanian entre 2014 et 2016, notamment au CRAC Languedoc-Roussillon, à la Galerie Chantal Crousel et à la Biennale de Sydney ;
  • Le développement de l'œuvre Algorithm pour Allora & Calzadilla au Pavillon Américain de la Biennale de Venise en 2011 ;
  • La réalisation complète du design de la coupole de l'Institut d'astrophysique de Paris en 2007 ;
  • L'installation de l'œuvre Modelling Poetry de Melik Ohanian dans le Musée du Centre Pompidou pour une période de 3 mois à partir du 1er Juin ;
  • La création d'une œuvre originale mêlant science et musique : StarNote.
  • La création d'une œuvre originale mêlant intelligence artificielle et sociologie.

Et voici Bobo, la Coccinelle qui emmènera dans Paris les contributeurs ayant choisi la visite Guidée Paris ville d'Art !