BackBackMenuCloseFermerPlusPlusSearchUluleUluleUluleChatFacebookInstagramLinkedInTwitterYouTubefacebooktwitterB Corporation

OSCAR

Emmenons "OSCAR" à Avignon ! Un vaudeville tourbillonnant, popularisé par LOUIS DE FUNÈS et CLAUDE RICH

À propos du projet

LA PIÈCE

Un matin, 8h. Christian Martin, employé modèle vient voir son patron, Monsieur Barnier, directeur d’une grosse entreprise de savonnettes. Il a « une nouvelle très importante à lui communiquer » : il veut se marier et a besoin d’une augmentation. Ce n’est que le début d’une longue journée où se succèderont amants, maitresse, masseur, bijoux, billets de banques, fille en détresse et femme hystérique …

Claude Magnier utilise les ressorts classiques de la comédie, des quiproquos, des malentendus, des méprises et des personnages typés, comme le masseur, Philippe, à la cervelle de moineau : gros bras-petite tête.

Ces personnages ont été joués par les plus Grands du Théâtre et du Cinéma Français.

L'ORIGINE DU PROJET

Notre projet commence en janvier 2017 lorsque Bernard Col, directeur du Conservatoire du XVème arrondissement de Paris nous demande de mettre en scène Oscar, de Claude Magnier.

Grand fan du film et de la pièce qui l'a inspiré, Louis Barraud relève le défi de mettre en scène ce classique du boulevard français. 

Très vite l'équipe se constitue autour des élèves du Conservatoire Chopin et de l'École Périmony, la plupart ayant déjà eu l'occasion de travailler ensemble, sur de nombreux projets. A ce titre, les liens qu’ils ont tissé avec les années ne sont pas négligeables. Cela génère un esprit familial qui rend le travail extrêmement plaisant : on travaille dans la bonne humeur, ce qui embellit le texte et la mise en scène.

Les répétitions ont commencé en juin 2017 en prenant soin de préserver tous les ressorts comiques de la pièce : son rythme, ses personnages stéréotypés mais très différents les uns des autres et très attachants. Chacun est à un moment victime de l'autre et les jeux de pouvoirs ne cessent de s'inverser. 

Après plusieurs mois de répétitions nous avons eu le grand plaisir d’être accueillis à la Mairie du XVème où nous avons présenté notre spectacle devant une salle comble de 180 personnes. 

L'année 2018 sera riche en représentations avec plusieurs dates à Montfort-L'Amaury, Puteaux et enfin Avignon pour le Festival OFF d'Avignon. 

LA BANDE ANNONCE

A quoi va servir le financement ?

LE FINANCEMENT

La compagnie prend à sa charge la location du théâtre, les droits d’auteurs et les cartes professionnelles pour le festival. 

Mais il nous reste encore beaucoup de choses à financer ! C’est pourquoi nous avons besoin de vous ! 

À propos du porteur de projet

L'ÉQUIPE

LES COMÉDIENS

1 Marion ASTORG 
Après l’obtention d’un Baccalauréat scientifique, Marion Astorg s’inscrit en Etudes Théâtrales, à la Sorbonne-Nouvelle, Paris III. Prise au Conservatoire du XVème arrondissement, et associant un parcours académique à la pratique théâtrale, elle s’implique dans de nombreux projets artistiques. Une poignée d’amis comédiens et elle-même fondent le Collectif Original de Création Universelle (Les C.O.C.U.s) ayant comme premier objectif de créer un spectacle sur Boris Vian. Par ailleurs, elle fait partie de la compagnie La Citadelle Dystopique créée récemment qui amènera la thématique de la dystopie sur la scène théâtrale. Faisant preuve d’un intérêt pour la vie associative, elle est bénévole à l’ATEP3 (Association Théâtrale des Etudiants de Paris 3) ayant pour fonction principale d’organiser le festival de théâtre A Contre Sens. A la Sorbonne Nouvelle elle entame des projets de recherche sur la transsexualité au théâtre tandis qu’au conservatoire elle travaille entre autre sur les surréalistes. 


Elle tient le rôle de Charlotte dans Oscar.

2 Geoffrey CAMISON 
Agé de 26 ans, Geoffrey Camison se découvre une passion pour le théâtre à l'âge de 9 ans dans son école primaire. En 2007, il s'inscrit dans un cours de théâtre amateur à Asnières-sur-seine. Il y explore un répertoire contemporain. L’improvisation, le travail du corps et de la voix y sont notamment exercés, ce qui lui permet d’acquérir alors l’aisance nécessaire, sur scène et pendant les cours. 
En 2015, il rentre au Conservatoire Frédéric Chopin, du XVème arrondissement où il interprète plusieurs rôles, notamment Garcin dans Huis-Clos de Sartre, le journaliste Beauchamp dans Le Comte de Monte-Cristo, James Vane dans le Portrait de Dorian Gray. Un travail beaucoup plus exigeant au sein du Conservatoire lui permet donc de gagner en expérience. 
Il effectue un premier travail de mise en scène avec un extrait du Dindon, de Feydeau en 2016. 


Il tient le rôle de Philippe dans Oscar.

3 Paul de MENTHON 

Né à Paris en 1995, Paul de Menthon passe une grande partie de son enfance à Avignon. Dans cette ville, nait sa passion pour le théâtre. Après trois ans de cours pour enfants, il confirme sa passion en travaillant aux côtés de Lucia Pozzi pendant quatre ans et participe à plusieurs productions au sein de la classe d'art dramatique du lycée Saint Joseph d'Avignon.

En 2015, il entre au Conservatoire Frédéric Chopin, dans la classe d'Anne Raphaël. Parallèlement à sa formation de comédien, il intègre l'Ecole Supérieure de Réalisation Audiovisuelle (ESRA) de Paris d'où il sort major de la section Réalisation Cinéma.

Au cours de ses études au Conservatoire Chopin, il participe à de multiples spectacles, interprétant notamment Maximilien Morel dans Le Comte de Monte-Cristo, Henry Wotton dans Le Portrait de Dorian Gray, le rôle titre dans Le Petit Prince de Saint-Exupéry, adapté par Marye Genevoix, l’hiberné d'Hibernatus ou encore Le Garçon diabolique de Huis Clos.

Il tient le rôle de Christian Martin dans Oscar.

4 Margaux JAEGER 

Née en 1994, Margaux Jaeger a commencé le théâtre en primaire. Au lycée elle intègre la petite troupe de l'établissement "L'English Drama Club" jusqu'au bac. Elle continue sa formation et intègre à 17 ans une classe d’initiation à l’art dramatique au conservatoire du XIII arrondissement. Elle intègre ensuite le Conservatoire Frédéric Chopin du XVème arrondissement d’où elle sort diplômée d’un Certificat d’Etudes Théâtrales en 2017. Au cours de ces années, elle a pu s’initier au doublage ainsi qu’à la mise en scène avec dans un premier temps Le Portrait de Dorian Gray, puis dans un second temps La Grande Séduction, pièce tirée du film du même nom. Elle a joué des rôles variés comme Caderousse dans Le Comte de Monte-Cristo, Lady Macbeth, Andromaque, le monologue de La voix humaine de Cocteau ; mais également des rôles comiques comme Edmée dans Hibernatus ou encore Louise dans Tragédiede Jean-Michel Ribes.

Elle tient le rôle de Madame Barnier dans Oscar.

5 Fanny ELPÉ 
Fanny Elpé a 19 ans. Originaire de Bretagne, elle commence le théâtre en amateur à 8 ans (entre 2006 et 2016). Au sein de cette formation, désireuse d’avoir un enseignement plus professionnel, elle intègre en parallèle pendant un an le Conservatoire de Brest.
Elle monte ensuite à Paris afin de poursuivre son enseignement à l’Ecole Périmony où elle travaille avec Arlette Téphany, Bénédicte Budan, Stéphane Duclos, Christian Bujeau et Eric Desmarest. Comédienne sachant s’imposer de façon très naturelle, elle incarnera le rôle de Jacqueline Bouillotte dans Oscar.
Fanny a tourné dans deux courts-métrages (Dans l’eau et Respire) au cours de l'année 2016/2017 et a fait quelques apparitions en tant que figurante dans un clip avec Saint Aubin et Iann Vraz.

Elle tient le rôle de Jacqueline dans Oscar.

6 Lola MAREELS 

Passionnée de théâtre depuis son plus jeune âge, Lola Mareels intègre une troupe amateur à 12 ans avec laquelle elle participe pendant 5 années consécutives au Festival « Le Mai Théâtral ».  Après l’obtention de son baccalauréat, elle est engagée au Théâtre d’Aix. Cette expérience enrichissante et révélatrice la conduit à déménager à Paris afin d’entamer des études d’Art Dramatique au sein de l’École Périmony ainsi qu’à l’Université. La rencontre de nouveaux « personnages », tant au quotidien qu’au travers d’œuvres en tout genre viennent nourrir son univers, onirique et absurde.

Elle tient le rôle de Bernadette dans Oscar.

7 Nicolas QUELQUEJAY 

Né en 1995, Nicolas Quelquejay commence le théâtre en classe de 5eme. Il en poursuit la pratique au sein de différents ateliers parisiens avant de participer à la création d'une compagnie avec des camarades rencontrés au lycée, avec laquelle il monte plusieurs spectacles. 

Après une année de classe préparatoire littéraire, il obtient une Licence d'Études Théâtrales à la Sorbonne-Nouvelle, et dans la même période, il intègre le Conservatoire Frédéric Chopin dans le XVe arrondissement de Paris, sous la tutelle de Anne Raphaël puis Elie Triffault où il joue dans différentes mises en scène comme Sainte Jeanne des Abattoirs (de B. Brech) où il interprète Mauler, Le Comte de Monte-Cristo (d’après Alexandre Dumas) dans lequel il interprète Bertuccio, Le portrait de Dorian Gray (d’après Oscar Wilde), où il joue le peintre Basil Halward. 

Il participe aussi à une création originale fondée sur le recueil Paroles, de Jacques Prévert. 
En 2017, il fonde la compagnie Bacchus+5 au sein de laquelle il s'essaye également à la mise en scène.


Il tient le rôle de Bertrand Barnier dans Oscar.

8 Joséphine QUENOUILLÈRE 

Titulaire d'un Master 2 en Philosophie contemporaine obtenu à La Sorbonne, Josephine Quenouillère a su allier cet amour de l'intellect à celui des textes. Actuellement en dernière année de formation au Conservatoire Frederic Chopin, elle a évolué sous le regard professionnel et bienveillant de Anne Raphael. Au cours de son parcours elle a notamment interprété les rôles de Valentine de Villefort dans Le Comte de Monte-Cristo (d’après Alexandre Dumas), la jeune fille dans les Six Frères Cygnes (Grimm), la Rose dans Le Petit Prince de Marye Genevoix, ou encore la jeune femme dans Hiroshima mon amour (de Marguerite Duras). Elle s'initie aussi à la mise-en-scène en co-dirigeant les projets du Mariage Forcé (Molière) ainsi que Le Comte de Monte-Cristo.

Elle tient le rôle de Colette Barnier dans Oscar.

LE METTEUR EN SCÈNE

Louis BARRAUD 
Louis Barraud est né en 1993. Ayant toujours voulu faire ce métier, il oriente ses études pour être au plus proche de son but (baccalauréat littéraire puis Licence d’Etudes Théâtrales à la Sorbonne, obtenue en 2015). 
Plus jeune, il a été pendant sept ans élève au sein de la Compagnie Mascarille, classe animée par Marie-Sylvia Manuel, fille du metteur en scène Robert Manuel, pensionnaire de la Comédie-Française.
Une fois sur Paris, il intègre la classe d’art dramatique d’Anne Raphaël, dans laquelle il apprend énormément grâce à son enseignement. Au cours de ces années, il décroche le rôle de Louis XVI dans la série Nicolas le Floch, produite par France 2 et il participe à de nombreuses mises-en-scène (Cyrano de Bergerac, Roméo et Juliette, Woyzeck). Attiré par ce monde, il met en scène Le Mariage Forcé de Molière et Le Comte de Monte-Cristo, (dont il fait l’adaptation) d’après Alexandre Dumas, aidé par Marye Genevoix, qui centralise le travail de costumière et d’accessoiriste. Son Attestation d’Études Théâtrales en poche, il intègre la formation privée Périmony dans laquelle il travaille auprès de Bénédicte Budan, Arlette Téphany, Stéphane Duclos, Christian Bujeau et Eric Desmarest. 
En mai 2017, il joue Saint-Exupéry dans une mise-en-scène du Petit-Prince écrite par Marye Genevoix.


LA COSTUMIÈRE

Marye GENEVOIX
Entrée dans l’enseignement en 1975, Marye Genevoix a toujours fait partager à ses élèves son amour du théâtre et des belles pages, du Français en général et de l’Histoire en particulier. Son goût pour la mise en scène l’entraîne à monter et à costumer chaque année des spectacles joués par des enfants d’élémentaire dans des registres souvent issus des contes littéraires ou musicaux comme Les fleurs de la petite Ida, Coppélia ou Le rossignol de l’empereur. 
Devenue directrice d’école en 2010, elle continue à écrire pour et avec ses élèves des courts métrages, des petites pièces de théâtre, à les mettre en scène et à les costumer (participation en mai 2014 au Festival des Ecoles qui filment du 92 - prix pour le scénario, la musique et les costumes).  
En 2014, elle commence à collaborer avec Louis Barraud, et réalise pour lui les costumes du Mariage Forcé de Molière (présenté en mai 2015). Depuis, elle participe régulièrement en tant que costumière et accessoiriste à certaines productions du CMA15 : Le comte de Monte-Cristo (en mai et novembre 2016), Huis Clos (en juin 2017), Oscar (en création).
L’opportunité d’adapter « Le petit prince », livre qu’elle a toujours souhaité transcrire pour la scène s’est présentée début 2016. Elle conçoit alors le projet dans son ensemble et assure l’écriture du texte, la mise en scène, la recherche des accessoires et la création des costumes. Deux représentations ont eu lieu au conservatoire J.B.Lulli de Puteaux en mai 2017, une autre aura lieu en mai 2018 au CMA15 dans le cadre des PSM.

POUR DE PLUS AMPLES DÉTAILS, N'HÉSITEZ PAS À NOUS RETROUVER SUR FACEBOOK 

https://www.facebook.com/compagnieegregore/

LES COSTUMES

Le costume est un travail d’anticipation. Il est important que le metteur en scène et la costumière travaillent ensemble. L’un apporte sa vision des personnages et de la pièce, l’autre son savoir-faire et un regard critique. 

C’est également un exercice d’équilibre. Car si le costume aide le comédien à entrer dans la peau du personnage, il ne doit ni l’envahir, ni détourner l’attention du spectateur. 

Après avoir déterminé avec le metteur en scène une année de référence en matière de mode, j’ai développé une palette de styles puis de couleurs. J’ai vérifié ensuite que chaque costume une fois déterminé entre correctement en résonance avec les autres, afin que l’ensemble soit cohérent. 

Marye Genevoix

LES DÉCORS

Nous avons souhaité conserver l'époque de la pièce en y apportant une touche de modernité.

Tous les décors ont été imaginés et construits spécialement pour la pièce.

N'hésitez-plus, rejoignez-nous, soutenez-nous et SURTOUT, ensemble

BAOBABISONS-NOUS DE LA TÊTE AU PIEDS EN EMPLOYANT PARTOUT QUE DES PRODUITS BARNIER !

Et si vous hésitez encore...

SACHEZ QUE CE SPECTACLE EST VIVEMENT RECOMMANDÉ PAR LE GÉNÉRAL DE GAULLE !  

On compte sur vous ! 

Merci !