BackBackMenuClosePlusPlusSearchUluleUluleUluleChatFacebookInstagramLinkedInTwitterYouTubefacebooktwitterB Corporation

Et les dieux se mirent à danser

L'histoire de la danse Odissi : des temples aux scènes contemporaines

À propos du projet

*Cliquer sur "news" pour découvrir :

- L'histoire de la danse Odissi (en bref)

- Qu'est ce qu'un Gotipua? (avec un lien vidéo)

- A propos du documentaire avec Sujata Mohapatra (lien ci-dessus)

- Soutenir sans paypal, sans CB...

 

Et les dieux se mirent à danser :

Et les dieux se mirent à danser est un projet de documentaire autour de l'histoire de la danse classique indienne. Ce projet sera réalisé durant l'été 2011.

 

Il y a très longtemps, les dieux et démons voulurent obtenir le nectar sacré qui leur assurerait l'immortalité. Afin de l'obtenir, ils barratèrent l'océan. Pour cela, ils prirent la montagne Mandara et la posèrent sur le dos de la tortue divine Akupara. Ils se servirent du serpent divin Vasuki en guise de corde enroulé autour de la montagne. Les dieux d'un côté et les démons de l'autre, ils tirèrent sur le serpent afin de remuer l'océan.

Celui-ci commença à s'agiter petit à petit pour finir par former d'immenses vagues. C'est alors, que de l'ocean surgit Amrit, le nectar sacré, ainsi que d'innombrables autres merveilles, les plus belles de toutes étant les nimphes sacrées : les Apsaras.

 

Accompagnées des Gandharvas, musiciens renommés et des chanteurs, les Apasaras dansaient sur les notes des instruments divins.

 

 

Un jour, Urvasi, une des Apsaras, la préférée du dieu Indra, croisa le regard de Jayanta le fils de ce dernier et en oublia sa danse. Le sage Agastia surprit les jeunes amants, se mit en colère et décida de les chasser. Urvasi fut réincarnée sur terre comme Devadasi, servante des dieux destinée à danser dans les temples afin d'honorer les dieux de sa danse sacrée.

 

Selon la mythologie, voici comment la danse indienne émergea du monde céleste...

 

Saswat Joshi

 

Aujourd'hui la danse classique n'est plus dansée dans les temples et si parfois elle se révèle contemporaine elle n'en perd pas moins son caractère traditionnel et sacré. Enseignée de maître à élève, elle reste un art de transmission orale. Et si la tradition des Maharis (danseuses de temples) ont disparu avec la colonisation des anglais la tradition des Gotipuas(enfants danseurs) perdure toujours.

 

Gotipuas dancer

 

J'ai rencontré les Gotipuas en 2006 et ce fut magique. J'ai pris l'habitude de m'y rendre régulièrement lors de mes séjours en Inde. Il reste en Orissa deux grande école de Gotipuas et cette année ces auprès de ceux de l école de Konarak Natya Mandap que j'ai choisi de séjourner.

 

De là, est naît l'envie de partager cette vie et d'en faire un documentaire. Un monde de tradition totalement préservé encore au XXI siècle qui aurait émergé selon la mythologie indienne au XIII°siècle.

 

A l'heure ou les nouvelles technologies envahissent l'Inde et ou la danse dépasse les frontières, nous pouvons nous interroger sur la préservations de ces arts issus des textes ancestraux.

 

A travers ce documentaire réalisé à l'aide de témoignages, interviews et d'observations je vous invite à découvrir l'histoire de ces hommes, femmes et enfants aux vies hors du commun.

 

Alors que les Gotipuas exécutent des mouvements acrobatiques qui séduiront les dieux. Les danseurs Odissi interprètent les pièces issus des textes qui narrent les amours de Krishna et Radha.

 

ET les dieux se mirent à danser est un projet qui retrace ces deux histoires....

A quoi va servir le financement ?

Votre contribution au financement du projet me permettra de m'équiper avec du matériel semi professionnel. Je travaille actuellement avec du matériel amateur, une caméra Sony Handycam full hd : HDR-CX116 et un Nikon D60 dont les caractéristiques sont insuffisantes pour obtenir une qualité professionnelle.

J'ai mis en vente ces deux supports de travail afin de récupérer de mon côté un peu d'argent.

Le budget minimum pour la réalisation de ce projet est de 3500 euros. La somme indiquée plus haut est simplement à titre indicatif. Si seulement les participations pouvaient dépasser je ne serais pas contre :)

Budget pour ce projet

Billets d'avion :

 

Montpellier/Paris : Aller/Retour............................................................100 Euros

Paris/Delhi : Aller/Retour.............................................................800 Euros

*(mes vacances sont en Juillet et Aout, période de mousson et période la plus chère)

 

Sur place :

Hébergements :

Guest house......................................................................................150Euros/1mois

Nourriture :...................................................................................150 Euros/1mois

Delhi/Kolkatta/Orissa/Bangalore et retour Bangalore/Delhi...... 150 Euros/1mois

(trajet en train seconde classe),bus et location vélo!

 

 

Matériels :

 

-Trépied caméra, léger, facile à transporter.................................150 Euros/Occas

-Caméra semi-pro Sony HVR-A1E..............................................1800 Euros/Occas

-Disque Dur 1T.................................................................................100 Euros

Total :................................................................................................3400 Euros

IL manque sans doute encore certains éléments, je dois y réfléchir petit à petit. Je vous tiendrai au courant de tout cela dans les news.

 

L'idée est de ramener des images de très bonne qualité. Du bon matériel, une bonne organisation et une préparation rigoureuse seront indispensables au voyage.

Pour toutes questions et suggestions n'hésitez pas à m'envoyer un email.

A très bientôt

À propos du porteur de projet

Sandrine Da Costa

Passionnée de photographie, de documentaire ET de danse classique indienne, vous l'aurez deviné :))) Actuellement je souhaite une chose : vivre ce projet à fond et le mener à terme! Je me réjouie d'être ainsi entourée par des personnes de grandes qualités. Le résultat sera génial :)

Pour les plus curieux il ne reste plus qu'à visiter mon site.

www.sandrinedacosta.com

 

Isabel Putinja

Isabel Putinja vit dans le sud de l'Inde à Bangalore. Elle participe à l'écriture pour la presse internationale spécialisée en danse classique indienne et couvre en tant que journaliste les festivals de danse indienne. En inde, elle poursuit son enseignement en danse classique Baratha Natyam, Odissi, Yoga et kalaripat (art martial).

Elle vient de créer un organisme «Natyakala Arts »  dédié aux danses indiennes classiques & contemporaines indiennes destiné à promouvoir de jeunes artistes indiens.

 

Voici un lien pour découvrir son travail : http://www.sacredspaceblog.com/

FAQ

Si vous avez encore des questions, n'hésitez pas à contacter le porteur du projet.

Poser une question Signaler ce projet