BackBackMenuCloseFermerPlusPlusSearchUluleUluleUluleChatFacebookInstagramLinkedInTwitterYouTubefacebooktwitterB Corporation

Orgue en péril

Restaurer l'orgue anglais de Saint-Sauveur

À propos du projet

Dans l’église bretonne de Saint-Sauveur, près de Morlaix, dans le pays des enclos paroissiaux, se trouve un orgue unique. Ses tuyaux peints de vives couleurs ne trompent pas : il vient d’Angleterre. Comment est-il arrivé ici ? Par un extraordinaire concours de circonstances. En 1992, l’église de Saint-Sauveur est entièrement détruite par un incendie. En vue de sa reconstruction, un couple d’Anglais possédant une résidence secondaire dans la commune décide de lui faire don d’un orgue. En 2000, l’église rénovée accueille un bel instrument de facture victorienne !

Seize ans après, cet orgue est menacé. Construit en 1864, il accuse le poids des ans et s’affaisse dangereusement sur son estrade. Les dysfonctionnements mécaniques ne permettent plus de l’utiliser normalement. Seule une restauration effectuée par un professionnel peut lui rendre sa jeunesse et le mettre en valeur comme il le mérite.

Pourquoi ce projet est-il important pour nous ?

Parce que cet orgue a un parcours extraordinaire. En suivant ses traces en Grande-Bretagne, nous avons découvert qu’il a été réalisé en 1864 pour un lieu prestigieux : l’université d’Oxford, plus précisément la chapelle du collège de Saint-Mary Hall. Puis, l’université d’Oxford en a fait don en 1897 à une petite église de la campagne anglaise, près de Bristol : l’église Saint-John de Ford. Lorsque cette église a été vendue à un particulier, en 2000, l’orgue s’est trouvé disponible….

Parce que cet orgue est devenu le nôtre depuis seize ans : il se fait entendre le dimanche, à l’occasion des événements familiaux, de concerts… Il pourrait servir davantage : pour des concerts en association avec un autre instrument soliste ; comme orgue d’étude pour les élèves-organistes… Dans l’avenir, il doit continuer à vivre et prendre sa place parmi le très beau patrimoine d’orgues des environs !

Parce que cet orgue est riche de plusieurs symboles : d’abord, la renaissance de notre église ; ensuite, la générosité qui s’est exprimée à cette occasion, de l’autre côté de la Manche.

Nous avons reçu un merveilleux cadeau, nous n’avons pas le droit de le laisser sombrer dans le silence…

Parce qu’il contribue à l’intérêt de notre église, qui a la grande chance de posséder des vitraux contemporains de Gérard Lardeur, qui lui donnent en permanence une lumière extraordinaire.

A quoi va servir le financement ?

A quoi servira la collecte ?

A remettre en état l’instrument, pour qu’il fonctionne parfaitement sous les doigts et les pieds des organistes. Pour cela, il faut le démonter complètement, remplacer les pièces usées par 150 ans d’utilisation (des feutres, des peaux, des écrous…), remettre en état la mécanique, la soufflerie, nettoyer et reposer les tuyaux, accorder et égaliser le tout, faire une nouvelle estrade. Cela représente plusieurs semaines de travail par un professionnel. A mettre l’orgue au diapason actuel (il est actuellement un demi-ton plus haut) de telle sorte qu’il puisse être utilisé avec un autre instrument : une flûte, un violon, une trompette, une bombarde… Pour cela, il faut ajouter à l’instrument trois grands tuyaux de bois et un en étain. A dire d’expert, le montant de l’ensemble de ces travaux s’élève à 25 000 euros environ. La commune de Saint-Sauveur, propriétaire de l’orgue, compte 800 habitants. Elle ne peut faire face seule à une telle dépense. Elle est fière de posséder le seul instrument anglais du Finistère… mais cela a une contrepartie : parce qu’il est d’origine anglaise, l’orgue n’a pu être considéré comme un « Monument historique » représentatif du patrimoine français. Il ne bénéficie donc pas des financements publics habituels en pareil cas. Seul le recours à la générosité des particuliers, des entreprises, etc. peut y suppléer. C’est pourquoi nous avons posé notre candidature au concours « Un patrimoine pour demain » organisé par Pèlerin Magazine… et nous avons eu la joie de figurer parmi les six lauréats à l’échelle nationale. Nous avons obtenu le « prix spécial de la rédaction », avec la somme de 3 000 euros.

----------------

Mise à jour du 20 Février:

L'ARO a été retenue pour recevoir un prix "Trophée de la vie locale"  lors de l'Assemblée Générale du Crédit Agricole

À propos du porteur de projet

Qui sont les porteurs du projet ?

L’Association pour la Restauration de l’Orgue de Saint-Sauveur a été fondée en janvier 2016. Son objectif est de soutenir l’action de la commune en vue de la restauration de l’orgue.Les porteurs du projet sont : - la mairie de Saint-Sauveur - les paroissiens qui fréquentent l’église - tous les amateurs de musique, notamment des concerts organisés dans le cadre des « Enclos en musique » regroupant les grands « enclos paroissiaux » voisins (Saint-Thégonnec, Sizun, Guimiliau, Lampaul-Guimiliau) - les organistes et musiciens de la région - plusieurs Anglais demeurés fidèles à Saint-Sauveur : notre orgue continue d’unir les deux rives de la Manche !

En vue de réunir le financement nécessaire, l’A.R.O. multiplie les activités :

- le jour du pardon, 18 septembre 2016, le repas a été au profit de l’orgue (1 800 euros de bénéfice)

- ce même jour était la Journée du Patrimoine : une belle occasion pour présenter l’église, ses vitraux, son orgue aux membres de l’APEVE (Association pour la Promotion des Enclos de la Vallée de l’Elorn)

- … et faire entendre l’orgue, sous les doigts de Roland Guyomarc’h Nous devons continuer… et votre aide, même modeste, nous sera précieuse !

https://www.facebook.com/ARO29400/