BackBackMenuCloseFermerPlusPlusSearchUluleUluleUluleChatFacebookInstagramLinkedInTwitterYouTubefacebooktwitterB Corporation

Opération Tikopia

parce qu'ils n'ont plus d'eau potable

De retour de Tikopia...

"Te vai,  te ora",

C'est ce qu'aime à dire les habitants de Tikopia, "L'eau, c'est la vie"

Du jour au lendemain, les enfants du village de Namo à Tikopia ont pu être à l'heure à l'école!!!  jusqu'à présent et depuis des années, ils traversaient le lac en pirogue ou le longeaient à pied avec des bidons qu'ils devaient remplir et rapporter au village avant d'aller à l'école. Ils gagnent deux heures tous les jours!! ils dorment plus longtemps, font leur devoir et arrivent à l'heure à l'école, et leurs parents ont même de l'eau pour préparer un repas et qu'ils n'y aillent pas le ventre vide... Je suis moi-même surpris de toutes les conséquences que peut avoir un robinet d'eau près de chez soi, en matière d'hygiène, de nourriture, de santé, d'éducation etc....des choses auxquelles nous ne faisons plus attention...nous qui pissons dans l'eau potable!!!

 Quant aux habitants du village? et bien ils n'en reviennent pas d'avoir enfin de l'eau tous les jours et sans restrictions....

Le premier appareil a été installé dans ce village de Namo, aux confins de l'île de Tikopia, là ou ils en manquaient le plus. Ils puisent l'eau d'une mare naturelle qui récupère de manière stagnante les eaux de pluie qui ruissellent le long du volcan. Grace à l'osmoseur, elle est potable, fraîche et débarassée des bactéries toute l'année, même après avoir stagnée durant des mois. Les tikopiens prévoient d'y faire arriver d'autres pipelines pour y diriger la pluie et ainsi augmenter sa capacité de stockage.  

L'autre appareil, de l'autre côté de l'île doit également alimenter l'une des zones de l'île les plus fragiles: le village de Rofae. Lorsque nous sommes partis, même si nous avons pu tester l'appareil, celui-ci n'était pas encore en activité. Contrairement au village de Namo, il n'y a aucune mare collectrice naturelle, et il faut la construire.... c'est donc la prochaine étape, de façon à collecter suffisamment d'eau toute l'année.

Dans chaque village, Martin, le skipper de notre voilier et aussi notre ingénieur en chef concernant le montage et la logistique concernant les osmoseurs a formé un "comité, chargé d'entretenir les appareils, de les protéger en cas de cyclone et de nettoyer les filtres. Cela n'a pas été très dur, car sur leur île avec les panneaux solaires et les batteries qui se développent depuis quelues temps, les tikopiens sont devenus experts dans ces branchementss et dans la compréhension des appareils électriques solaires.

Je tenais encore à remercier chacun d'entre vous d'avoir rendu cela possible. GRace à votre concours, nous avons vécu une aventure humaine extraordinaire à travers cette action.

D'ici la fin de l'année, vous devriez recevoir par mail  votre imprimé fiscal, mentionnant votre contribution et que vous pourrez défiscaliser lors de votre déclaration.

Pour le reste des contreparties, il va vous falloir attendre le rythme de finition et de sortie d'un film.( vérifiez que vous avez bien renseigné votre adresse postale sur votre compte ulule, je ne pourrais pas courir après chacun d'entre vous individuellement, pour vous envoyer les contreparties). 

La période de montage devrait démarrer prochainement lorsque les images tournées lors de cette expédition auront été  traduite; puis le montage son, la musique, l'enregistrement des voix, le mixage, l'étalonnage et enfin l'organisation de la sortie du film... une bonne partie de l'année 2017 devrait y être consacrée.

D'ici là, il y a aussi une exposition photo en cours ( pour voir un petit échantillon photo, je vous invite à nous rejoindre sur la page facebook du film pour les y découvrir) et la redaction d'un livre photo que certains d'entre vous ont déjà pré-acheté et qui sortira avec le film. Je ne manquerais pas dans tous les cas de vous tenir informé!!! à bientôt et bonne fêtes de fin d'année qui arrivent vite.

Corto Fajal