BackBackMenuCloseFermerPlusPlusSearchUluleUluleUluleChatFacebookInstagramLinkedInTwitterYouTubefacebooktwitterB Corporation

Ordre du Mérite des Langues Minoritaires

Créons un maillage de locuteurs au sein de nos Territoires

À propos du projet

Portez la rosette de l'Ordre pour être reconnu comme locuteur et:

- ne rater aucune occasion de parler votre langue

- donner l'occasion à ceux qui ne l'ont pas de la pratiquer et de l'entendre

- éviter que le français soit la langue par défaut entre 2 locuteurs qui s'ignorent

- montrer que sauver nos langues est une question d'honneur

- demander la Ratification de la Charte Européenne des Langues Régionales et Minoritaires  

La France a mené une politique linguistique qui a mis à terre ses langues régionales. Quoi de plus dévastateur que d'interdire à un enfant de parler sa langue maternelle ? Aujourd’hui encore, alors que le français est partout, elle refuse de ratifier la Charte Européenne des Langues Régionales et Minoritaires, plébiscitée pourtant par deux tiers des citoyens, locuteurs ou non. Et elle n’a rien fait depuis le vote sur la coofficialité du Corse il y a 2 ans. Or, sans un statut d'égalité, les autres mesures peuvent difficilement permettre à nos langues de se relever. 

À nous de faire en sorte que parler nos langues redevienne normal au quotidien. Chaque locuteur devrait essayer de ne pas tomber dans la facilité, c'est à dire de ne pas utiliser le français comme langue par défaut,  et de ne pas y revenir à cause d'une difficulté linguistique ou du fait de la présence de non locuteurs. D’ailleurs, l’exclusion n’est pas toujours là où l’on croit. Et beaucoup d’entre eux aimeraient certainement être familiarisés avec la musicalité de nos langues pourvu qu’on leur traduise l’essentiel.

Il y a le problème des inconnus, dont on ne sait pas s'ils sont eux mêmes locuteurs. Pour un débutant, ne pas savoir qui parle est même rédhibitoire pour s'affranchir de sa peur et se lancer dans l’oralité. Ce sont autant d'occasions perdues de pratiquer sa langue naturellement. Et c’est un cercle vicieux qui ne permet pas un renouvellement de locuteurs proprement bilingues. 

Alors, portons la rosette pour se reconnaitre et privilégier nos langues régionales. L’idée est de compenser ainsi la situation de diglossie, en favorisant l’usage de nos langues, en dehors du cercle privé, au hasard des rencontres de tous les jours. On peut porter la rosette quand on veut, où l'on veut. Ce peut être un jour par semaine. Ce peut être dans les services publics, car même là, rien ne pourrait empêcher deux locuteurs qui se seraient reconnus comme tels de s’exprimer dans leur langue régionale ou minoritaire. 

Porter la rosette n'est pas un acte discriminatoire pour les non locuteurs. Cela va dans le sens de l'Article 7.2 de la Charte Européenne des Langues Régionales et Minoritaires :L'adoption de mesures spéciales en faveur des langues régionales ou minoritaires, destinées à promouvoir une égalité entre les locuteurs de ces langues et le reste de la population ou visant à tenir compte de leurs situations particulières, n'est pas considérée comme un acte de discrimination [...].’ 

Sans vouloir manquer de respect aux rosettes des autres décorations, l'Ordre du Mérite des Langues Régionales et Minoritaires a pour seule ambition de valoriser des milliers d'anonymes qui s'efforcent de sauver une Culture, un Patrimoine. Il suffit de vouloir parler ou essayer, entendre, apprendre ou transmettre, et de faire l’effort de ne pas dire en français ce qu'on peut dire dans sa langue régionale, même si pour certains ce ne seront d'abord que quelques mots

Rejoignez un maillage de locuteurs rendant une sorte d'immersion possible !

A quoi va servir le financement ?

Le financement va servir à lancer la production de la première commande et à couvrir les charges et les frais d'envoi. En échange de votre contribution vous recevrez votre rosette par la poste.

À propos du porteur de projet

L'Ordre du Mérite des Langues Régionales et Minoritaires est une association à but non lucratif. 

Son objet est :

  • d'aider à normaliser l'usage des Langues Régionales et Minoritaires au quotidien et participer à leur sauvegarde ;
  • de permettre aux locuteurs de tous niveaux de se reconnaître en tant que tel pour en privilégier l'usage ;
  • de susciter chez les non locuteurs le désir de se les approprier ;
  • d'ouvrir ces dernières au plus grand nombre pour tendre vers une société bilingue ;
  • de favoriser les échanges linguistiques intergénérationnels ;
  • de valoriser l'apprentissage chez les débutants et la transmission chez les confirmés ;
  • de donner la possibilité de parler et de progresser à ceux qui ne le peuvent pas dans leur cercle familial et amical ;
  • de retrouver les sentiments d'honneur et d'utilité associés à l'usage de nos Langues Régionales et Minoritaires ;
  • de lutter contre les préjugés les concernant, ancrés dans l'inconscient collectif après une politique linguistique dégradante ayant fortement contribué à leur déclin ;
  • de demander la mise en place d'une véritable coofficialité et de nouvelles mesures favorisant le bilinguisme.

Email: [email protected]

Twitter: @omlrm