Attention, notre site pourrait mal s'afficher ou mal fonctionner sur votre navigateur.
Nous vous recommandons de le mettre à jour si vous le pouvez.

Mettre à jour
Je ne peux/veux pas mettre à jour mon navigateur
BackBackMenuCloseFermerPlusPlusSearchUluleUluleChatFacebookInstagramLinkedInTwitterYouTubefacebooktwitterB CorporationBcorp

Old School Essentials (OSE), en français

Le retour d'un jeu de légende à l'origine de la culture geek

Appendice Net pour l’OSR

Vous avez peut-être déjà entendu parler de l’appendice N ? Il figurait dans le Guide du Maître de AD&D et recensait les livres qui avaient inspiré Gary Gygax. Cet appendice a fait beaucoup couler d’encre et nous allons, dans la même veine, modestement vous fournir une liste de ressources (blogs, vidéos, forums) parlant de l’OSR. Vous y trouverez aussi bien des critiques, que des articles de game design, des scénars et des « actual play ». L’idée est de vous proposer une sélection des meilleurs, mais nous n’allons hélas qu’effleurer la surface tant la production est vaste (surtout en anglais). 

Commençons par le début. Expliquez l’OSR n’est parfois pas facile tant cela signifie des choses différentes selon votre interlocuteur. Fort heureusement, d’autres personnes le font mieux que moi. DocDandy a écrit un article expliquant les grandes idées de l’OSR qui devrait vous permettre d’y voir plus clair. Ou alors lisez les 10 principes Old School sur le blog de Lapin Marteau. Eugénie nous a aussi écrit un article, Performance OSR, sur ce qu’était l’OSR mais du point de vue de la joueuse. Même le Grog s’est fendu d’un portrait de famille de l’OSR avec taxinomie des différents jeux.

Si après ça l’OSR reste encore mystérieux, le Podcast Anonyme avait fait, il y a quelques années, une présentation en deux épisodes de la vague OSR. 

Un des textes fondateurs est le Quick Primer for Old School Gaming de Matt Finch, texte qui fut traduit par Kobayashi dans la version française de Sword & Wizardry Whitebox (regardez à la fin, en annexe).

La Caravelle a fait aussi son travail en traduisant le Principia Apocrypha, qui donne un point de vue et des conseils OSR.

Continuons avec un des sites phares de D&D sous toutes ses formes les plus anciennes, Le Donjon du Dragon. Ce site, outre son forum, détaille un catalogue assez exhaustif des productions donjonesques avant la 3e édition et propose même un large panel de traduction de vieux modules. De quoi trouver des centaines d’heures de jeu.

Mais il n’est pas le seul, la Forge de Papier, elle aussi propose des traductions, dont des scénarios iconiques des début de donjons.

En parlant de scénarios, n’oublions pas l’incontournable Scénariothèque que normalement plus personne ne présente. Sa catégorie D&D est largement étoffée de matériel divers sur toutes les éditions du jeu. 

Même si peu axé OSR, AideDD n’en est pas moins un excellent site centré sur les éditions les plus récentes du grand ancêtre. Une grande partie des aides de jeu sont tout à fait utilisables avec OSE.

L’Antre de Mystaracontient pas mal d’articles divers, mais aussi une chouette présentation de la gamme BECMI de D&D (extrêmement proche de la version B/X qui nous intéresse).

Si vous voulez vous faire une idée de comment on joue OSR, les plus éminents doctes es-OSR français (Eric Nieudan lui-même, Le Grümph, Snorri et Kobayashi aidés de plusieurs invités) ont enregistré une mini campagne. Cela s’appelle Dangers & Décisions et les 7 épisodes sont dispos sur YouTube. Vous pouvez aussi écouter les deux podcasts de la Cellule, l’un parlant d’une partie de Ô Ruines Silencieuses menée par Le Grümph, l’autre de Exploirateurs de Bruines menée par Vivien Féasson.

Sur le site Anniceris vous trouverez des centaines d’articles sur le jdr en général mais aussi sur l’Old School en particulier.

Passons maintenant de l’autre côté de la Manche ou de l’Atlantique. La profusion de sites en anglais est telle que nous n’allons toucher que les plus connus et les plus emblématiques de la vague OSR.

Si vous êtes intéressés par les cartes (de donjons, de temples, de villages, de bâtiments, etc) alors l’incontournable est Dyson Logos. Si vous ne trouvez pas votre bonheur, je ne peux plus rien faire pour vous.

Mieux encore, si vous voulez des aventures en une page, hautement exotiques et originales, alors Michael Prescott et son blog Trilemma Adventures va vous ravir. De quoi jouer des dizaines et des dizaines d’heures, et certaines de ces aventures ont même été traduites en français.

Si vous voulez rester à jour, le mieux est de suivre les travaux de Ben « Questing Beast » Milton, auteur lui-même de jeu OSR comme Knave ou Maze Rats. Un trésor d’information à portée de souris que ce soit sur sa chaîne YouTube où il présente des dizaines d’ouvrages OSR, sur son site avec entre autres les lectures recommandées, ou avec Galatisant sa newsletter mensuelle auquel vous pouvez vous abonner.

Si le côté « weird » vous attire, alors ruez-vous sur False Machine le blog de Patrick James Stuart. Il vous propose même Soft-Ass D&D, une version «Ghibli-esque» de Donjon.

Si vous voulez savoir si un scénario (en VO je le rappelle) vaut la peine d’être joué, alors il vous faut consulter le site de Bryce LynchTenfootpole, LA référence en matière. Cet homme a écrit des dizaines, des centaines de critiques de scénario. Les grands anciens, les scénarios des vieux Dungeon Magazine, les sorties commerciales, ceux disponibles sur les sites de ventes en ligne. Tout y passe. Ses critères sont inflexibles et parfois très spécifiques mais vous pourrez déjà facilement séparés le mauvais et le bof du meilleur.

En matière de ressources, un des plus vieux sites OSR, Dragonsfoot, regorge de modules, de feuilles de personnage, de e-zines, de cartes, etc. Regardez dans le menu « RPG ressources » pour trouver votre bonheur.

On pourrait aussi parler du style « West Marches », un style de jeu bac à sable, mis en place par Ben Robbins, très populaire dans le milieu. Ou alors de Justin Alexander et de son site The Alexandrian, une référence incontournable OSR en matière de game design et de philosophie OSR. Ou le blog de Rob Conley, Bat in the attic, avec un contenu fourni et rempli de bons conseils. Ou celui de Grognardia. Mais la liste ferait 2 pages.

Finissons par une petite liste non exhaustive de forum parlant de l’OSR (français comme anglais) avec souvent une sous-catégorie ou un fil de discussions réservés à ce style de jeu. Dans le désordre le plus total citons d’abord les forums francophones avec (outre ceux déjà mentionnés auparavant) Casus No et le forum de BBE. En anglais vous avez Reddit, EN World,RPG.net, ou encore celui de Dragonsfoot.

Voilà, j’espère que ce rapide tour d’horizon va vous permettre de trouver de quoi alimenter vos parties pendant 2d8 + 1d6 ans.

(Merci à Loris et Melvin pour leurs relectures et m’avoir rappelé ou fait découvrir un tas d’incontournables).

Phil.