BackBackMenuCloseFermerPlusPlusSearchUluleUluleUluleChatFacebookInstagramLinkedInTwitterYouTubefacebooktwitterB Corporation

OJIF - Création mondiale de Bechara El-Khoury

24 octobre 2018 - UNESCO

À propos du projet

L'OJIF - Orchestre des Jeunes d'Île-de-France est un collectif tremplin pour les jeunes musiciens professionnels. Le 24 octobre prochain, nous créons à l'UNESCO la symphonie n°2 de Bechara El-Khoury que nous lui avons commandée.

Inauguré en juillet 2016, l’Orchestre des Jeunes d’Île-de-France a l'honneur d'accueillir en résidence le compositeur franco-libanais Bechara El-Khoury pour l'année 2018. A cette occasion, l'orchestre lui a passé deux commandes : après un premier concert en février à La Seine Musicale autour de son œuvre pour cordes, l'OJIF a créé en juin une pièce pour violoncelle et orchestre, Chant de lumière pour la Sainte Vierge, au Théâtre Rutebeuf (Clichy) avec Louis Rodde (violoncelle). 

Le prochain concert, le 24 octobre, sera l'occasion de célébrer les 75 ans de l'indépendance du Liban et de clôturer la résidence de Bechara El-Khoury par la création de sa symphonie d'une demi-heure, réunissant 94 instrumentistes.

David Molard (g.) et Bechara El-Khoury (d.) après la création au Théâtre Rutebeuf

A quoi va servir le financement ?

QUELQUES MOTS SUR... LE CONCERT

A l'occasion du 75e anniversaire de l'indépendance du Liban, l'Orchestre des Jeunes d'Île-de-France célèbre l'union franco-libanaise le 24 octobre à l'UNESCO à travers un programme en forme de trait d'union : 

Bechara El-Khoury (1957-)
création mondiale de la symphonie n°2
Autumn Pictures (Patrick Messina, clarinette)

Debussy (1862-1918)
La Mer

Une telle création demande un financement particulier : commande auprès du compositeur, participation aux frais d'édition, location de nombreuses percussions... Le budget global se porte à plus de 14 000€. L'OJIF remercie son Excellence Sahar Baassiri, ambassadrice du Liban auprès de l'UNESCO, ainsi que les principaux financeurs de ce projet :

    

MAIS nous avons également besoin de vous pour rendre cette création possible !!

6000€ nous permettront de finaliser la production de ce concert, et d'offrir à la communauté la création de cette oeuvre commandée spécialement pour l'OJIF et pour son chef David Molard.

Nous comptons sur vous tous pour rejoindre le collectif OJIF dès le 24 octobre, et y entendre pour la première fois la symphonie n°2 de Bechara El-Khoury !

Les invitations seront envoyées quelques jours avant le concert. Inutile donc de vous inquiéter si vous ne recevez pas la vôtre !

À propos du porteur de projet

QUELQUES MOTS SUR... L'OJIF 

Créé le 2 juillet 2016 par un collectif de jeunes suite à une campagne réussie sur Ulule, lors d'un grand concert d'inauguration, l'OJIF s'est donné pour mission d'offrir aux jeunes musiciens un tremplin professionnel. Sous la direction de David Molard, à travers des séries d'orchestre aux conditions professionnelles, accompagné d'encadrants titulaires dans les grandes phalanges françaises et internationales, l'OJIF prépare les jeunes en fin d'études aux enjeux du métier.

L'Orchestre des Jeunes d'Ile-de-France est pensé comme un collectif : il réunit une formation symphonique, un ensemble de musique ancienne, laboratoire de recherche, des futurs managers de la musique, des ensembles de musique de chambre, de jeunes ingé sons, un compositeur en résidence, des mécènes enthousiastes... C'est une grande famille qui ne se donne aucune limite !

 

QUELQUES MOTS SUR... BECHARA EL-KHOURY

Compositeur franco-libanais, Bechara El-Khoury débute ses études musicales à Beyrouth en 1969 et devient maître de chapelle à l’église Saint-Élie d’Antélias. En 1979, il se perfectionne à Paris auprès de Pierre Petit (composition et orchestration) et s’établit en France. Marqué par l’histoire de son pays natal, il compose une trilogie libanaise avec sa première symphonie, Les Ruines de Beyrouth (1985), son premier poème symphonique, Le Liban en flammes (1980) et le Requiem pour orchestre (1980), dédié aux martyrs de la guerre.

Sa musique, teintée de résonances moyen-orientales et empreinte de modernité, porte un message d’amour, d’espoir et se révèle parfois une description violente du monde contemporain (New York Tears and Hope, achevé en 2005, en hommage aux victimes du 11-Septembre). Entre tensions harmoniques, tendance atonale, élans lyriques et moments de calme rêverie (Dark mountain, concerto pour cor et orchestre, 2008, création par David Guerrier et l’Orchestre national de France dans le cadre du Festival Présences), Bechara El-Khoury dévoile toute une palette de couleurs poétiques (Les Fleuves engloutis pour orchestre, 2001, commande de Radio France ; Autumn pictures, concerto pour clarinette et orchestre, 2010, création par Patrick Messina et l’Ensemble Orchestral de Paris...).

Le 7 avril 2017, il célèbre son 60e anniversaire à Beyrouth avec un concert de gala de l'Orchestre Philharmonique du Liban dirigé par David Molard, avant d'entamer sa résidence d'un an auprès de l'OJIF.

 

FAQ