BackBackMenuClosePlusPlusSearchUluleUluleUluleChatFacebookInstagramLinkedInTwitterYouTubefacebooktwitterB Corporation

La Revanche d'Oedipe

Un recueil de nouvelles remarquable et singulier d'une jeune écrivaine, Gaëlle Moneuze

À propos du projet

Notre souhait est de promouvoir le genre littéraire de la nouvelle en faisant découvrir La Revanche d'Œdipe, recueil de 17 nouvelles courtes d'une jeune écrivaine, Gaëlle Moneuze, lauréate du concours "Quelles Nouvelles" en 2014.

Les textes abordent de manière percutante la problématique de l’identité, les secrets et les émotions enfouis dans chacun des personnages, auxquels le lecteur a furtivement accès, le temps de quelques pages.

Dramatiques, poétiques, symboliques, portant parfois à sourire, ces nouvelles explorent les failles de l’être telles que la folie, la dépression, la rancœur, mais aussi la force des liens qui l’unit aux autres par l’amour, filial ou amoureux.

 

Pourquoi le lire ?

La brièveté des textes leur confère une charge émotive condensée, qu’il s’agit de traduire par des mots percutants et un savant agencement de la chute de la nouvelle, souvent inattendue. L’ironie et le cynisme sont très bien maîtrisés.

Le lecteur a une place de choix dans ces nouvelles : l’interprétation n’est jamais donnée explicitement et nécessite un travail de réflexion, à la fois sociétale - sur la violence du monde contemporain-  et plus intime - sur les pulsions secrètes qui guident nos choix. Par-delà la réflexion, des émotions, comme la compassion, la colère ou la tristesse sont générées à la lecture de situations du quotidien qui font parfois écho au vécu.

Gaëlle Moneuze démontre avec brio que la nouvelle n’est pas un sous-genre, mais qu’elle peut aborder des problématiques très actuelles, qui lui confèrent toute sa légitimité dans la littérature contemporaine.

 

Qui est Gaëlle Moneuze ?


" Née en 1977, je suis ingénieur chimiste et vis à Paris. Je cultive la passion des mots en lisant (avidement) et en écrivant (plus tranquillement). En 2014, une des mes nouvelles a été lauréate du concours « Quelles Nouvelles ? » et publiée dans le recueil collectif Passage à l’Acte (éditions la Passe du Vent). Je collabore à diverses revues (Scribulations, Rue Saint Ambroise et Lichen pour la poésie). La revanche d’Œdipe est mon premier recueil."

"Pourquoi écrivez-vous?"

"On m’offrit un jour un carnet muni d’une petite serrure et recouvert d’un tissu satiné assez laid. Je devais avoir sept ou huit ans. Évidemment, cet objet me séduisit, j’étais fascinée par sa tranche dorée, il me plaisait de manipuler le cadenas et les petites clés et de dissimuler ce journal intime à l’apogée du kitch, sous des piles de vêtements pour que personne ne le trouve. C’est comme cela que j’ai commencé à écrire, pour consigner les évènements de la journée, ce qui s’était passé à l’école et les états d’âme de mon ours en peluche. Les lignes se suivaient, penchant inexorablement vers le haut ou le bas, selon l’humeur du jour, car les pages n’étaient pas quadrillées. Une fois le carnet rempli jusqu’à la dernière page, j’ai continué. Désormais j’écris pour ne rien oublier. Je fais des listes de courses, d’heures de rendez-vous, des listes de choses passées et à venir, tristes ou belles, importantes, graves, parfois drôles, toujours émouvantes. J’écris aussi pour tout oublier. Les listes de courses, d’heures de rendez-vous, ces jours où l’on se dit qu’on aurait mieux fait de rester couché, ces jours où il est plus sage de n’allumer ni radio, ni télévision, de ne pas répondre au téléphone. Mais en définitive j’écris sans savoir vraiment pourquoi. Certainement car cela me plaît. Beaucoup."

Extrait du recueil : 22h00, heure de Shanghaï.

Pour lire la nouvelle, cliquer sur ce lien : http://lc.cx/x9P2

A quoi va servir le financement ?

Les bénéfices serviront à mettre en place un plan de communication, et seront répartis ainsi (la ventilation des enveloppes budgétaires peut peu ou prou varier, en fonction des nécessités) :

- Réalisation d'une bande-annonce pour le livre, par une journaliste d'Arte  ; 

Stagiaire dédiée trois mois durant au livre (supervise les prises de parole (interviews, entretiens…), envois et relances, réalisations opérationnelles et logistiques, etc.) 

+

Service de presse (pilote entièrement le dispositif d’information vers les médias, élabore la politique d’information, conçoit et rédige les outils de communication (dossiers de presse, communiqués de presse…),...)

À propos du porteur de projet

Qui sommes-nous ?

Notre maison d’édition est une maison de recherche et d’expérimentation dans le domaine des savoirs littéraires, philosophiques, historiques et sociaux.

Nous voudrions marquer notre position critique, et non sacrifier au plaisir purement esthétique - ou marketing - des rapprochements inopinés.

 Milan Kundera rapporte, dans son discours de Jérusalem, un proverbe juif admirable : "L'homme pense, Dieu rit".

Conçue comme territoire où Dieu rit en regardant les hommes penser, l'Europe s'éloigne, telle le paquebot de E la nave va

Contre l'écho du rire de Dieu, on voit surgir à l'horizon "des armées d'agelastes qui nous guettent".
Agelaste ? Ce mot, inventé par François Rabelais, est repris du grec et veut dire : celui qui ne rit pas, qui n'a pas le sens de l'humour.

Il est temps contre les agelastes, et la non pensée des idées reçues de faire résonner l'écho du rire de Dieu.

Notre maison d'édition souhaite être le rendez-vous de tous ceux - habitants ou non du Vieux Continent - qui ne sont pas encore résignés à cette disparition.

Les livres que nous éditons :

Nous éditons principalement des essais - mais pas seulement, il nous est arrivé d'avoir aussi des coups de cœur pour des romans ; nous éditons tous les textes que nous jugeons importants, dans la mesure où ils sont portés par un souffle puissant, et ont pour ambition de maintenir l'héritage humaniste  pour, à leur juste et modeste mesure, contribuer à arracher l'existence à l'emprise et au devoir de la répétition.

Intéressés par ailleurs aux problématiques liées au judaïsme - tout en refusant absolument de nous cantonner aux attentes d'un lectorat, défini en partie en fonction de sa nation d'appartenance - , n'ayant pas d'usage pour le concept de mal-pensant (car faisant le pari de la constitution d'êtres raisonnables, aptes à réfléchir en toutes circonstances), nous avons eu l'honneur d'éditer des auteurs forts différents les uns des autres

Notre équipe :

Autour de David Reinharc, ancien directeur littéraire des Editions Bibliophane-Daniel Radford (ancien directeur général des éditions Stock, Lattès et Ramsay), qui a déjà édité plus d'une soixantaine d'ouvrages, fondateur aussi de plusieurs revues littéraires,une jeune équipe tente de trouver dans la "masse" des manuscrits que la maison d'édition reçoit les textes permettant qu'émergent dans l'individu ces formes d'autonomie qui constituent l'être libre ; aussi : qu'ils (ces textes) arrachent au Supermarché, entendu comme l'horizon indépassable de notre temps.

Notre site : http://www.editionsvalensin.fr/

Rejoignez nous sur Facebook :  https://www.facebook.com/editions.LevyValensin

FAQ

Si vous avez encore des questions, n'hésitez pas à contacter le porteur du projet.

Poser une question Signaler ce projet