BackBackMenuCloseFermerPlusPlusSearchUluleUluleChatFacebookInstagramLinkedInTwitterYouTubefacebooktwitterB CorporationBcorp /* ULULE BRAND LOGOS */

Stoppons le déclin de l'oasis !

l‘oasis de M'Hamid , mot évocateur de fertilité, partage, rencontre….peut-il disparaître ?

À propos du projet

Aidez nous à préserver un lieu unique, magique, un endroit où l’on peut se perdre ou se retouver, là où la route s’efface pour faire place au désert. Nous voulons parler de M’hamid l’Ancien, dernier village au sein d’une des plus grande oasis palmeraie du monde, celle du  fleuve Drâa qui disparaît ensuite sous le sable du Sahara. Lieu légendaire, d’où jadis partaient les grandes caravanes transsahariennes en direction de Tombouctou et Gao pour le commerce des dromadaires.

        

                                                                           M'Hamid el Bali

         

                                                                      Le désert aux porte de M'Hamid

OÙ se situe le projet ?

Au Maroc, à 460 km au sud de Marrakech,M'Hamid el Ghizlane (dite "la plaine des gazelles") est une région rurale peuplée d'environ 8000 habitants, aux portes du désert. Elle appartient à la région du Drâa-Tafilalet, l’une des plus pauvres du Maroc.

                        

Séparés par le lit de l'Oued Drâa, deux sites forment l'ensemble de M’hamid  village :

M’hamid Jdid -   Le nouveau M’hamid, créé dans les années 1930 durant le protectorat français autour d’un poste de garnison,

M’hamid Bali - L'ancien M’hamid, dédale de construction en pisé ( briques de terre crue séchées au soleil) baigné de pénombre,  où le temps semble s’être arrêté,  et où vivent actuellement environ  70 familles dont une majorité de femmes et d' enfants.

       

   

 

 

 

 

  

Le village fortifié (ksar) de M'Hamid Bali, bénéficie d'une position privilégiée au seuil du désert. D'un côté une magnifique palmeraie à l'ombre de laquelle se répartissent les terres cultivables, de l'autre les dunes de sable aux couleurs changeantes du gris au doré le plus éclatant selon la course du soleil.

                    

La population, constituée principalement de nomades sédentarisés, conserve les traditions ancestrales, la simplicité, l’hospitalité et l’attachement à la terre.

      

Des habitants luttent pour y conserver la vie et l’espoir . Il s'agit pour eux de sauvegarder un lieu auhentique, un mode de vie et une culture menacée de disparition.

      

Les défis sont si nombreux à relever que le découragement gagne peu à peu les oasiens.       

 En effet les difficultés sont grandes :Sécheresse persistante, perte de terres cultivables envahies par l'avancée du désert, manque d'eau potable, isolement, difficulté d'accés aux soins médicaux, à l'éducation, à la formation, à l'emploi...

                           

Les oasiens, dont le mode de vie reposait exclusivement sur l'agriculture et l'élevage, sont privés progressivement  de leurs moyens de subsistance.   

                                             

  La pauvreté croissante , le manque de moyen, l’exode de la population active entraine l’abandon progressif de ce ksar.

                 

 

Cependant tout n'est pas perdu ! Une association s'est récemment créée autour d'Ali , très impliqué dans la sauvegarde de son village. Cette association "Espoir et Partage Zaouite el Batha"  a pour enjeu d' aider les femmes et les enfants pour diminuer leur isolement et dépendance. L'autre objectif est de favoriser les rencontres et le partage entre oasiens et gens d’ailleurs. Elle dispose pour l'instant d'un local qui reste à aménager.

           

Le tourisme est à court terme le seul domaine capable de créer de l'activité et de l'emploi au village. Cependant, il s'agit d'éviter le tourisme de masse dont nous avons pu étudier les conséquences néfastes dans des sites sembalbles. Ali et son équipe défendent, comme nous, l’idée d'un tourisme durable qui respecte les besoins économiques et sociaux de la population tout en prenant en compte les contraintes culturelles, éthiques et naturelles.

Une zaouia (ancienne demeure d'un marabout) a été aménagée pour  créer un centre touristique,  la kasbah Aladdin.  Elle constitue la seule activité commerciale du village. Cependant elle a du mal à se développer.. Nous pensons qu'avec notre aide elle pourrait constituer une source d'emploi direct et indirect (guide, chamelier, artisanat...) et contribuer à la survie du village.

             

 

Nous avons donc décidé de soutenir le petit village de M'Hamid l'ancien et ses habitants à travers notre association «les gazelles de M'Hamid»  en colaboration avec les structure existantes.

Les trois objectifs de l'association  pour favoriser l'essor du village sont :

  • Consolidation d'une activité économique à M'Hamid l'Ancien pour fixer la population locale en soutenant des activités créatrices d'emploi
  • Amélioration des conditions de vie de la population a travers nos deux associations.
  • Faire découvrir et aimer un univers envoûtant à tous ceux qui souhaitent, véritablement, "vivre le désert".

 

        

À quoi va servir le financement ?

LES MOYENS À METTRE EN OEUVRE

  • Rénovation et aménagement des locaux de l’association
  • Atelier artisanat de créations traditionnelles : tapis, bijoux, objets à base de feuilles de palmier, mélasse de datte...
  • Stages de formation, d’alphabétisation
  • Création d’un espace ludique, centre de formation et d’écoute pour les enfatnts
  • Amélioration des structures de base telles que  :  distribution et désalinisation de l'eau, assainissement, installations solaires, réseau wifi,
  • Campagne de promotion et d’information
  • Création d’un jardin potager bio et de plantes aromatiques, géré par les femmes du village
  • Création d’un site de partage et de rencontre entre  oasiens et gens d'ailleurs, entre générations, entre artistes ..., avec organisation d’un évènement annuel.

   LE FINANCEMENT    

 Le montant minimum que nous souhaitons collecter est  de 6.000€. Somme nécessaire  pour poser les bases du projet. Disposer de fonds supérieurs nous permettrait bien sûr de concrétiser plus rapidement nos projets.. Cette aide ponctuelle  sera le point de départ d'une action à long terme pour l'avenir du village..

 

                          

 

Première phase : demarrage du projet (6 000€)

  • Rénovation et aménagement  des locaux de l’association. Matériel et main d’œuvre (artisans locaux)
  • Aménagement d'une  cour pour  jeux extérieurs
  • Implantation wi-fi kasbah 
  • Installation éclairage solaire extérieur, kasbah et association.
  • Campagne de promotion et information

 Deuxième phase  : sommes reunies au delà de 6 000 € jusqu´à 10 000€ 

  • Achat mobilier et matériel association.
  • Aménagement jardin potager (puit, préparation sol...)
  • Achat ou construction  jeux extérieurs d’enfants, toboggan, balançoire… (ils n’en ont jamais vu !)
  • Installation d’une pompe solaire pour le puits et système de filtration/désalinisation de l’eau.

Étapes suivantes… Pas de limite !

Si vous êtes extrêmement généreux,  pourquoi ne pas réaliser un hammam où les femmes du village pourraient  exercer pour les visiteuses leur savoir ancestral de soins corporels et de  massages? Celles-ci bénéficieraient d'une précieuse aide financière et auraient ainsi l'oportunité de rencontrer et d'échanger. N’hésitez pas ! Les besoins sont énormes ! On peut envisager aussi d' assurer le salaire d’une personne locale pour animer les diverses activités, organiser des formations, des  sorties pour les enfants, des plantations d’arbres, creuser des puits dans le désert pour les nomades non sédentarisés…

Nous vous garantissons que tous les dons seront réinvestis à 100 % dans le projet. Il ne s’agit pas de « tourisme solidaire », un peu trop « touristique » à notre goût.  Nous finançons personnellement  nos  frais de  voyage, frais de gestion, et utilisons « gracieusement » les savoir-faire, les équipements  les conseils professionnels  de  la famille et des amis (nous sommes très convaincantes !).

Nous vous rappelons que les contribuables ayant fait des dons à notre association pourront béneficier d'un reçu fiscal pour bénéficier d'une réduction d'impôt (66 % du don).

Si nous avons éveillé votre curiosité et si vous désirez mieux connaître la région, le village, notre association, vous pouvez consulter notre page web www.lesgazellesdemhamid.org où nous vous tiendrons régulièrement informés de l’évolution du projet ( réalisations et côuts).

Si vous n'êtes  pas en mesure de participer financièrement, vous pouvez également nous aider en faisant connaître autour de vous notre initiative. Et pourquoi ne pas prévoir une petite visite à M’Hamid ? Si vous connaissez déjà le lieu, vous êtes sûrement déja convaincus, sinon, le seul risque est de tomber sous le charme de cette magnifique contrée.

              Toute aide même minime sera la bienvenue et nous vous en serons sincèrement reconnaissants.   

  Mais qui sait?,

      si vous avez de la chance vous pourrez nous rendre visite grâce à une de nos récompenses  :                          le séjour rencontre M'Hamid

Le tirage au sort aura lieu à M’Hamid, dans un délai de 1 mois maximum après la fin de la collecte, et sera filmé et diffusé dans notre page web.

Séjour rencontre : 6 jours tout compris 2 Personnes, (4 personnes si nous atteignons les 10000€!) à partir de Marrakech, avec pension complète et excursion (vol  international non compris). 

Nous aurons alors le plaisir de vous souhaiter la bienvenue chez nous, de vous  faire partager notre culture et notre mode de vie et vous pourrez participer à notre projet pour l’association. Nous échangerons connaissances, idées et expériences et nous vous ferons "vivre" le désert. Vous pourrez ainsi constater et témoigner, en tant que représentants de tous nos donateurs,  de l´impact du projet, mis en oeuvre grâce aux dons, sur la vie locale et l’avenir de ce petit village.

 Ali et son équipe.

 

 

À propos du porteur de projet

Association « les gazelles de M'Hamid »

L’histoire commence avec deux jeunes retraitées qui décidèrent de se ressourcer après des épreuves difficiles dans un endroit hors du monde, qui ont découvert M'Hamid l’Ancien et... sont tombées sous le charme.

Originaires de Besançon nous avons eu toutes deux des parcours mouvementés ; Chantal avec des séjours en Afrique, en Asie, une reconversion en maîtresse d’école dans des petits villages du Doubs ; Christiane, hôtelière à la retraite, partageant sa vie et sa famille entre la France et l’Espagne, ne reculant devant aucun projet,

Pour amener un peu de sang jeune, nous avons convaincu Inès (fille de Christiane) de se joindre à nous, ce qui n’a pas été difficile ! Inès,  psychologue clinicienne, exerçant à Paris est très sensible  aux  différences culturelles, aux difficultés éducatives et au bien-être des enfants et de leurs familles.

 Nous sommes donc les fondatrices de l’association mais nous avons fait appel sans  vergogne à tous les amis, famille, connaissances pour nous aider à concrétiser ce projet et le rêve d’Ali, qui est devenu le nôtre, et que nous voulons durable.

 

                       

         Christiane                                                          Chantal                                               Inès

https://www.facebook.com/lesgazelles.demhamid

https://www.instagram.com/lesgazellesdemhamid9/

https://www.lesgazellesdemhamid.org

 

Ali et son association  « Espoir et Partage Zaouite el Batha »,   

Ali a, depuis tout jeune, un rêve  forgé dans la solitude des grands espaces de sa région : stopper la fuite des oasiens,  donner des opportunités aux jeunes de sa région d´ouvrir leurs horizons, en leur offrant la possibilité de rencontrer des gens venant du monde entier, partager des expériences et des connaissances, améliorer la formation des femmes garantes de l’éducation des enfants, et poursuivre, dans un certain sens, la mission de son ancêtre  le marabout chargé d'établir  dans ce lieu l' entente  et la coexistence pacifique entre les différentes tribus cohabitant à M’Hamid.

https://www.kasbahaladdin.com