BackBackMenuCloseFermerPlusPlusSearchUluleUluleChatFacebookInstagramLinkedInTwitterYouTubefacebooktwitterB CorporationBcorp /* ULULE BRAND LOGOS */

ô pas sage !

Participez au développement d’un design éco-responsable et joyeux !

À propos du projet

Qui sommes-nous ? Ô PAS SAGE ! est une jeune marque de design éco-responsable qui valorise une fabrication artisanale et française. 

Pourquoi avons-nous besoin de vous aujourd’hui ? La raison de notre campagne : notre sélection par Maisons & Objets pour un stand « jeune créateur » du 22 au 26 janvier 2016 qui nous permettra d’accélérer notre développement. Votre financement participatif sera la clé pour grimper une nouvelle marche de notre aventure entrepreunariale.

Notre philosophie ? Créer dans le respect de l’environnement du mobilier beau et fonctionnel made in France. Voilà notre rêve Ô PAS SAGE ! Créer des objets remplis de sens sans pour autant se prendre au sérieux…Voilà notre ambition Ô PAS SAGE !

Notre design ? Notre ligne est sobre et intemporelle, inspirée par l'Histoire de l'Art mais aussi imprégnée de nos voyages au Japon, Scandinavie, Afrique…Nos matièresnobles : chêne massif, porcelaine, coton créent des collections où s'entremêlent mobilier, arts de la table, mode et accessoires.

Notre première collection, Mobilier et Arts de la table, L'Equilibre Retrouvé, allie design éco-responsable et convivialité. Elle se compose d'unsalon de conversation idéal pour papoter entre amis autour d'un bon thé ou d'un café chaud Made in France. Sa ligne brute et intemporelle se marie avec tous les styles pour un mobilier qui peut voyager... d'un appartement citadin, à un chalet de montagne, d'une maison en bord de mer à une cabane à la campagne (book d'ambiance disponible sur demande). Pour ceux qui se posent la question, je vous confirme que nos fauteuils sont d'un confort extrême avec un angle parfait pour le dos (retour unanime de tous nos clients, l'un d'entre eux est osthéopathe) et vous pouvez venir les tester chez moi ! Le mobilier est en chêne massif, bois certifié PEFC Made in Jura, les tasses en porcelaine sont Made in Limoges...

Notre collection a été citée comme « un exercice de style virtuose » par Connaissance des Arts en septembre 2014, coups de cœur de nombreuses blogeuses déco (Pauline & the Cactus, Moltodéco, InspirationDeko, un je ne sais quoi…), le porte-magazine était en septembre 2015 dans la sélection « bureau » de Arts & Décoration. La collection est actuellement distribuée par 3 concepts stores : à Paris chez Mel Mich & Martin, à Montpellier chez De La Luce (où nous sommes à l'honneur cette rentrée), à Nantes chez Bel Ami concept store, et déjà présentes sur 7 plate-formes web : BrandAlley, Bozeo, Boutwik, Tribway, Je suis Love, By Français, A touch of France… et le référencement est en cours chez d’autres Greenshopping, Cute, Design from Paris, De la Maison etc

La collection a déjà été sélectionnée par Cocotte Power pour une exposition à la Starter Gallery en septembre 2013 (dans sa version prototype), été invitée par les fondateurs de l’Herbe Rouge en mai 2014 dans le cadre des D’Days, exposée à la Cité de la Mode et du Design dans le cadre de la Paris Design Week Now ! le Off en septembre 2014 et en 2015, à la Biennale Internationale de Design de St Etienne au château de Bouthéon en mars 2015, à la galerie Versus & Versus dans le cadre de l’exposition « Mieux vivre ensemble » en juin 2015…ô pas sage !  est aussi référencée par le Bottin du Made in France, grâce à qui nous avons notre premier interview radio sur l'émission "Les Nouveaux Talents" . La 1ère collection sera d’ailleurs présente sur le salon MIF expo à Porte de Versailles les 6-7 et 8 novembre 2015 sur les stands du Bottin du Made in France et de By Français.

Notre deuxième collection : Mode et Accessoiresque nous lançons avec cette campagne Ulule  « De retour du bois »  se composed'un ensemble de housses de coussins (en collaboration avec Garnier-Thiebaut, tisseran des Vosges historique) , idéal pour se lover dans son canapé, etde  tee-shirts et de sweats, en coton bio et fair trade. Les impressions sont réalisées dans un atelier francilien. Les animaux sortent du bois et vous accompagnent jusque dans votre salon...et se lovent jusque dans votre vêtement pour une collection toute en douceur...

Les tee-shirts ou sweats sont tous disponibles en blanc ou gris, du  XS au XL pour femme et du XS au XXL pour homme. Matière : 100 % coton bio organique peigné 120 g/m² et fabrication en filière commerce équitable ! Certifications : GOTS + FAIRWEAR

Les animaux de la forêt prennent aussi d'assaut vos canapés ou fauteuils pour une ambiance sauvage...ou toute en douceur sur de magnifiques tissu Garnier Thiebaut (180 ans d'expérience), partenaire d'Ô PAS SAGE ! 

Les housses de coussins, 100% coton, fermé par un zip pour passage en machine facile, sont disponible en 4 coloris : blanc, caillou (gris), brise (bleur) et soleil (écru) voir photo de gauche.

Notre histoire ?

Etape 1 : Maud LC se lance à la recherche de l'équilibre entre yang et yin et a abouti à une forme : le carrond. Le carrond est égal à un 1/2 carré + un 1/2 rond. Il permet des combinaisons infinies...

Le passage de la 2D (dessin) à la 3D (sculpture) ouvre des pistes à Maud, qui réalise  des prototypes de tables et tabourets à l'Etablisienne, un endroit magique dans le 12ème créé par Laurence Sourisseau. Jean Colladon lui apprend les bases de l'ébénisterie en version accélérée : défonceuse, scie japonaise...De l'art au design, la brèche est ouverte et dans son carnet de croquis, Maud esquisse alors verres, assiettes, tabourets, armoires et bancs et se met en recherche d'un designer avec qui collaborer. Son choix se porte sur Audrey Astier, dont la douceur et la conscience écologique retiennent son attention. Entre Charenton-Le-Pont et Fontenay sous Bois, les séances de brainstorming débutent. Maud et Audrey mêlent les influences : de la chaise à palabre africaine à la chauffeuse française, du design scandinave aux inspirations japonaises...

Etape 2 : la design week de septembre 2013, le test grandeur réel, vive le cocotte power ! Nous exposons pour la première notre collection dans une galerie grâce au collectif "Cocotte Power" et à sa fondatrice Stéphanie Doligez, architecte d'intérieur ayant travaillé avec Jean Nouvel et Andrée Putman et qui nous a sélectionnées suite à un appel à projets sur Les Bonnes Copines. Elodie Brisson-Vivien du showroom d'Artépy nous prête un tapis pour créer un coin salon. Fabrice Rémusat réalise les prototypes pour le mobilier, et nous faisons réaliser après une impression 3D de la tasse, la céramique par Lucille Giudicelli, une artisane d'Art de grand talent.

Etape 3 : trouver des fabricants et en France de préférence pour créer ou sauvegarder l'emploi… Nous choisissons l’entreprise familiale jurassienne Meubles Corsetti pour la fabrication du mobilier. A notre première visite, Christophe Corsetti nous reçoit dans un petit bureau où il nous offre une bonne brioche et un peu de café...puis nous faisons le tour. Bois français PEFC directement acheminé de la scierie d'à côté, découpe numérique, atelier pour le laquage ...nous savons que nous sommes au bon endroit, tout y est et surtout l'essentiel : la chaleur humaine ! 

Notre mobilier est ainsi Made in Jura et nos tasses sont Made in Limoges, en effet, Lucille s'installe  là-bas début septembre 2015 où elle enseigne l'art de la céramique dans son ancien lycée tout en développant sa propre activité de céramiste free lance. Nous avons ainsi une estampille officielle désormais à notre plus grande joie.

Etape 4 : les D’days en mai 2014 . Par une heureuse coïncidence, Emmanuel Gautier, un pionnier de l'investissement solidaire en France et un ami de Maud, nous met en relation avec les fondateurs de l’Herbe Rouge, Arielle Levy  et Thibaud Decroo… Notre premier rendez-vous est un rayon de soleil pour nous ! Nous partageons non seulement avec eux des valeurs : respect des matières et des hommes, joie du partage mais sentons alors cette merveilleuse brise : celle de la solidarité des entrepreneurs responsables français !  Un grand bonheur n'arrivant jamais seul, cela n'est pas 5 jours mais bien 3 mois que notre petite collection sera installée dans la boutique au 35 avenue Daumensil au Viaduc des Arts ... nous sommes aux anges !

Etape 5 : notre participation à Now le Off pour la Paris Design Week 2014 Now le Off nous sélectionne pour participer à la Paris Design Week à la cité de la Mode et du Design du 6 au 13 septembre 2014...Cette 1ère participation est un succès. Maud en profite pour organiser un protocole « Et vous, c’est quoi votre façon de vous asseoir » ? en conviant le grand public à trouver leur manière de s'asseoir idéal sur nos fauteuils et à nous dire comment ils se sentent... une tasse est offerte à la meilleure photo. Maud reçoit un retour "usager" quasi unanime : plus de 95% de personnes interrogées trouvent nos fauteuils très confortables, et certains même ne veulent plus en sortir, ô pas sage ! 

L’idée  vient à Maud Louvrier-Clerc suite à mon observation de la fille d'Audrey, que je surprends un jour assise en vrac sur notre chaise. Je lui demande si elle est confortable , elle me dit « oui super ! je peux rester des heures sur ce fauteuil, je l'adore !"  Comme le dit le proverbe : "la vérité sort de la bouche des enfants ..."

Le Off est une série de belles rencontres,  entre journalistes, architectes d'intérieur et grand public. Nous nous retrouvons en "une" du Blog de ton Coté Maison, citées par les bloggeuses comme l'un de leurs coups de coeur et nous nous y créeons aussi une bande d'amis designers avec qui nous projetons d'organiser un Off à la biennale Internationale de Design de St Etienne en mars 2015 ...ce que nous réaliserons en créant le collectif Made in France en Transparence qui nous permet de "hacker" le château de Bouthéon pendant 1 mois... L'idée de faire le tour des Châteaux de France surgit, ainsi vous pourrez nous retrouver au Château de Maisons Laffites du 16 septembre au 16 novembre 2016 pour la 2ème exposition du collectif.

Etape 6 : Trouver des distributeurs et développer la marque via notre participation à Maison et Objet en janvier 2016 Comme il est plus facile de vendre un fauteuil après l'avoir testé, nous souhaitons privilégier la distribution via un réseau de boutiques et concepts stores, nous ciblons toutes les villes de France de Strasbourg à Bordeaux, de Lille à Marseille, de Quimper a Bastia...Pour cela, il nous faut faire des salons et Maison et Objet est un incontournable dans notre secteur mais l'auto-financement commence à montrer ses limites …Il freine notre développement car il faut payer les frais de prototypages, mais aussi investir désormais dans de nouveaux partenariats payants : plate-formes de journalistes B2P  …Bref, après avoir été moi même "soutiens" pour d'autres entrepreneurs ou artistes, dont 3 chez Ulule, j'ose vous solliciter car nous avons besoin de votre soutien.Vous pouvez aussi nous aider et vous tenir informé du projet en likant notre page facebook :https://www.facebook.com/designopassage

À quoi va servir le financement ?

Nous nous servirons de la collecte pour financer notre développement :

- notre stand sur Maison et Objet, rendez-vous incontournable de la profession = 6 000 euros

- la production d'une gamme d'étagères murales = 2 400 euros

- la production de notre nouvelle ligne de coussins "de retour du bois"  = 1 200 euros

et aussi nos nouveaux frais de communication avec notre inscription sur des plateformes spécifiques type B2P = 1 500 euros pour assurer une meilleur communication auprès des médias etc… et puis nous arimerions aussi pouvoir lancer une collection de tapis = 900 euros pour le premier protptype.... pouvoir accélérer notre développement à l'international (pays limitrophes : Allemagne, Suisse, Italie)... bref ... y'a de quoi faire !

Et puis Last but Not Least, nous aimerions pouvoir recruter, un graphiste/community manager pour nous aider à développer la marque, pour cela il faudrait :

- changer de structure juridique (ce qui implique des frais d'enregistrement, une augmentation le capital) soit =  20 0000 euros

- pouvoir recruter = rémunérer un salarié à plein temps soit un budget estimé à = 50 000 à 70.000 euros par an

Voilà, dans tous les cas, merci à vous tous, pour votre soutien et vos encouragements !

À propos du porteur de projet

Je m'appelle Maud Louvrier-Clerc. Je suis née dans les Yvelines, à l'Etang-la-Ville en 1976.

L'aventureô pas sage !est reliée à mon histoire personnelle et familiale. Mon grand-père paternel, puis mon père m'ont fait découvrir la splendeur de la Nature, la beauté des écosystèmes, au coeur de nos forêts jurassiennes gérées en futaie jardinée depuis quelques siècles, aujourd'hui labellisée éco-label. Mon nom de jeune fille "Louvrier" vient d'ailleurs de l'une de nos parcelles La Combe aux Loups, qui aujourd'hui est un repère de chevreuils... Mon grand-père maternel, puis ma mère m'ont permis de connaître la joie de vivre d'une Entreprise, l'incroyable lien social qu'elle peut générer au travers des créations Maryan, entreprise dont le nom était un hommage à ma grand-mère qui s'appelait Marie Antoinette.Leur fabrique de vêtements pour enfants 1-36 mois connaît un succès magnifique pendant les trentes glorieuses, avec des collections vendues dans toute la France, parfois en marque blanche pour baby Dior Baptême. Des robes de baptême en dentelles du Puy sont vendues au Bon Marché, au Printemps et aux Galeries Lafayette de Paris et même de New-York. L'usine a du fermé ses portes suite à la concurrence chinoise devenu trop forte dans les anneées 80 et que mon grand-père autodidacte n'a pu sauver malgré l'aide de mes parents. Avec elle 60 emplois de couturière, coupeuse ont disparu à Vals-près le Puy.

Passionnée par l'histoire du monde, l'économie et l'art, je fais des études de commerce international puis un Master en Intelligence économique (ESLSCA) couplé à des cours du soir en histoire de l'Art (Ecole du Louvre). Je passe 13 années entre deux mondes : investisseur responsable le jour et artiste poète la nuit... De là mon questionnement : comment réconcilier l'inconciliable ? Le 8 juin 2004, je prends un jour de congé pour assister à un colloque à l'UNESCO : l'artiste comme partie prenante... En 2008, je rencontre Matthieu Langeard lors d'un colloque sur la finance solidaire, qui m'initie au capital humain et qui me fait découvrir comment notre mythologie personnelle est source d'enseignement et un élément décisif pour entreprendre...et qui me permettra de découvrir l'économiste Marianne de Boisredon, auteur du livre "Inventer une économie du yin et du yang". Matthieu me fait aussi rencontrer Laurence Lucas-Skalli, une femme extraodinaire, qui va m'aider à avancer sur mon chemin de vie .Nous co-fondons avec quelques compères un laboratoire de recherche Finance for Entrepreneurs. En 2009, mon mari subit une lourde opération cardiaque et quelques mois plus tard je me fais moi même opérée d'un kyste ovarien. Sur mon lit d'hôpital, je découvre que ma seule envie, c'est dessiner. En quelques heures, je remplis un carnet de croquis et depuis ce jour je griffonne chaque matin... En juin 2011, je quitte le monde du salariat pour devenir auto-entrepreneur. Mon amie d'enfance Amandine Berthon me parle de l'Edito, chez qui je réalise ma permière chaise et où je découvrirai ma future associée Audrey Astier. Je multiplie depuis les chemins de traverse entre culture et développement durable, liberté et nouvelle économie du partage.  En 2012, par l'intermédiaire de Léna Spinazzé, Matthieu Baudin, directeur de l'Institut des Futurs souhaitables me propose une résidence artistique de 8 mois au sein de la LAB2. J'accepte avec une joie intense et réaliserai avec 52 conspirateurs positifs un livre magique : L'Abécédaire de la Réinvention. Vous pouvez vous le procurer d'ailleurs ici : http://www.futurs-souhaitables.org/article/l-abecedaire-de-la-reinvention-premier-ouvrage-de-linstitut/ J'y fais la connaissance de gens extaordinaires, comme Isabelle Delanoy (économie symbiotique) , Pascale D'Erm Gasselin, Tarik Chekchak (biomimétisme), Jean Marc Gancille et tant d'autres conspirateusrs positifs... 

J'aime notre planète et pense que l'art créateur peut devenir un acte militant... J'aime aussi les hommes et leurs cultures, leurs savoir-faire que j'ai envie de transmettre aux générations futures parce que j'ai eu moi même la chance de pouvoir en bénéficier, notamment grâce à mon maître graveur Alain Cazalis qui m'a inititée avec douceur, exigence et patience à l'art de la gravure pendant 3 ans à l'Atelier Pierre Soulages...

Je suis poète-plasticienne (sous le nom de Maud LC), designer-entrepreneur (sous la marque ô pas sage !), co-fondatrice du collectif "Made in France en Transparence", chercheuret accompagnateur en capital humain (présidente du groupe de recherches Finance for Entrepreneurs et responsable pédagogique de Entreprenance Institut), prof en MBA en Design Thinking et à l'Université de Lorraine dans le pôle entrepreunariat... Bref, je suis aussi hybride que ma mascotte ô pas sage ! et surtout miliante pour protéger notre belle Terre et contribuer à la Paix entre les peuples. Je suis utopiste.

ô pas sage ! est un rêve que j'ai pu réalisée avec l'aide d'hommes et de femmes formidables :Laurence Sourisseau fondatrice de l'Etablisienne et Jean Colladon sans qui ma reconversion professionnelle n'aura tout simplement pas eu lieu si bien, si vite et avec autant de joie, mes amies d'enfance Amandine Berthon et Aurélie Wacquant-Mazura qui ne m'ont pas traité de folle mais au contraire m'ont encouragé avec force  "vas y, fonce !", Matthieu Langeard, mon ami dont je suis l'heureuse padawan, Audrey Astier (design d'espace et co-fondatrice de la collection 1), Fabrice Rémusat (prototypage du mobilier), Lucille Giudicelli (une céramiste artisan d'Art), Nora Utsusemi (stagiaire été 2014), Sarah Chevillard (stagiaire été 2015) et le soutien de Stéphanie Doligez de Cocotte Power, Arielle Levy & Thibaud Decroo fondateurs de l'Herbe Rouge, Mélanie gérante de Mel, Mich and Martin, le 1er concept store parisien a nous avoir ouvert ses portes, Vincent Dionigi grâce à qui j'ai eu l'idée de co-fonder le collectif Made in France en Transparence, mes parents et beaux-parents, ma soeur Karine, Antoine, Charles-Henri, Sibylle et Grégoire  et surtout mon mari Xavier qui au delà du soutien financier et moral a accepté de voir notre appartement transformé en atelier, zone de stockage... Goethe disait "Le bonheur est un rêve d'enfant réalisé dans l'âge adulte", c'est ce que je ressens grâce à eux, à lui et aussi à vous ! Merci à tous.

Ce que j'aime le plus dans mon métier de designer  ? C'est façonner la matière et savourer les rencontres ô pas sage !  Voici une image prise dans mon atelier de sérigraphie dans le 12ème arrondissement à Paris, une avant-première de la collection été 2016 ...

Actuellement je suis en résidence nomade au sein du projet DANS QUELLE VIE TU MONDE(s) ? grâce à mon ami Pierre Naquin (fondateur de AMA) qui me présente à Virginie Chuimier-Layen, l'une des co-fondatrices du projet et qui anthropologue et critique d'art est devenue aujourd'hui une amie chère, plus d'informations sur :  http://dansquellevietumonde.com/ .

J'y réalise depuis plus de 18 mois un protocole artistique JEMONDE, exploration poétique et citoyenne de l'Anthropocène, qui vient d'être référencé par ARTCOP21 : http://www.artcop21.com/fr/events/jemonde/ 

Vous pouvez d'ailleurs y participer via ce questionnaire en ligne : https://maudlouvrier.typeform.com/to/yL448d

et pour en savoir plus sur mon activité artistique, voici mon site : http://franceartdesign.wix.com/maudlc